EL 16es | A. Bilbao (1-1) OM : le choix des larmes

En dépit de nouveautés bienvenues et d’une certaine maîtrise en première période, l’Olympique de Marseille s’est encore incliné dans un match qui était pourtant à sa portée… Une sale habitude qui finit par donner mal au crâne et écœurer chaque supporter.


N



30

Mandanda


Mendy


Nkoulou


Rekik


Manquillo


Nkoudou


Diarra


Isla


Cabella


Batshuayi


Fletcher


MVP

Diarra 5/6 ★★★★★☆ 

Il défend, attaque, récupère le ballon, le distribue, encourage ses coéquipiers, les replace, les guide, compense leurs erreurs, court pour deux ou trois… Bref, s’il avait le temps, il préparerait le café ou ferait la compta’ pour s’occuper entre deux passes ou deux tacles.

Ce joueur est actuellement un des tout meilleurs à son poste en Europe il est évident qu’il évoluera dans un autre club dès le mois de juin. Superbe match de bout en bout !

Le boulet

Le board 0/6 ☆☆☆☆☆☆ 

Depuis 2009, Margarita Louis-Dreyfus, Vincent Labrune et leurs collaborateurs prennent des décisions abracadabrantes aux conséquences catastrophiques.

En effet, les bons joueurs ne viennent plus sauf en prêt, contre un pont d’or ou parce qu’ils vivent des situations particulières (Diarra, Diaby), les sponsors hésitent, les diffuseurs s’impatientent et les supporters se détournent du club qui a également perdu toute cohérence sur le plan sportif et tout poids médiatique du fait d’une communication absente ou grotesque.

Incapable de se reconstruire, d’évoluer et même d’exister aussi bien en championnat qu’à l’échelle européenne, l’OM est tout simplement en train de mourir du fait de l’incurie de ses dirigeants. Plus le temps passe plus l’espoir faiblit et l’issue se fait évidente : le déclin d’abord, la disparition ensuite…


Le groupe

Mandanda 4.5/6 ★★★★½☆ 

Au chômage technique ou presque pendant les quarante-cinq premières minutes, le capitaine olympien a dû s’employer au retour des vestiaires pour maintenir son équipe à flot, même s’il n’a rien pu faire sur le but de Merino.

Il s’est montré, serein, efficace et ponctuellement décisif. C’est une superbe saison pour l’international tricolore et sans doute la dernière sous le maillot de l’OM…

Mendy 3/6 ★★★☆☆☆ 

De retour après six semaines d’arrêt, le latéral gauche marseillais a fait preuve de rigueur et d’abnégation ce soir. Vif, solide et concentré, il a aussi pesé lors des phases offensives et permis à l’OM de retrouver un certain équilibre.

Rekik 3/6 ★★★☆☆☆ 

À nouveau titulaire après un début de saison complètement raté au sein d’une équipe en perdition, le défenseur néerlandais s’est acquitté de sa tâche avec aplomb et efficacité. Il faut dire qu’entre temps, la défense marseillaise a retrouvé une certaine assise, ce qui simplifie considérablement les choses.

Nkoulou 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Volontaire et appliqué, il a tenu la baraque, mais il s’est également rendu coupable d’une vilaine faute sur Aduriz qui aurait pu lui coûter plus cher qu’un simple carton jaune (34e). Une habitude finalement puisqu’il a également écopé de deux match de suspension en L1… On attendait bien plus d’un joueur capable de bien plus et qui aura 26 ans en mars. On n’en attend plus rien aujourd’hui.

1

Manquillo 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Efficace en défense, intéressant en relance et volontaire en attaque, le jeune latéral espagnol s’est acquitté d’un match plein et enthousiaste. Dans un collectif mieux rodé, il pourrait réellement tirer son épingle du jeu malgré des erreurs récurrentes liées à un évident manque d’expérience.

Isla 4.5/6 ★★★★½☆ 

Le milieu défensif chilien a délivré une très belle prestation. Solide, inspiré, volontaire et intelligent dans ses placements comme dans ses interventions, il a permis à Diarra de monter plus souvent et de souffler occasionnellement. Au sein d’un groupe plus homogène, il ferait un malheur.

Comme d’habitude, il a rejoint le flanc droit de la défense lorsque Manquillo est sorti au profit de Thauvin, juste après l’égalisation de Bilbao…

Nkoudou 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Toujours aussi volontaire et généreux dans ses efforts, l’ancien Nantais est malheureusement handicapé par des carences techniques et tactiques rédhibitoires à ce niveau-là. Il a failli inscrire un des buts de l’année ce soir, mais ça ne change rien dans l’absolu.

Cabella 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Adroit et concentré, il a proposé quelques dribbles intéressants et plusieurs bonnes courses. Cependant, ses qualités intrinsèques d’agilité et de percussion volent en éclats quand on parle d’intelligence ou de vision de jeu. Gaspiller autant d’opportunités ne pardonne pas dans un match de Coupe d’Europe, surtout quand on ne peut pas s’imposer à l’adversaire sur le plan physique…

Batshuayi 3/6 ★★★☆☆☆ 

Travailleur et audacieux, le jeune espoir belge a livré une honnête performance ce soir. Son association avec Steven Fletcher est intéressante et lui permet de jouir de plus d’espace et de liberté sur le terrain.

Il a inscrit un but mérité juste avant la mi-temps (avec de la réussite toutefois). Espérons que ça l’aidera à retrouver un peu de confiance et à éviter les positions de hors-jeu…

Fletcher 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

L’avant-centre écossais s’est démené pour attaquer, défendre et récupérer le ballon en décrochant parfois très bas (tout comme Batshuayi d’ailleurs). Hélas, il y a laissé toutes ses forces et a manqué de lucidité au moment de conclure les meilleures occasions.

De fait, il est difficile de lui en vouloir tant il s’est montré généreux, combatif et altruiste. Il paye aussi le manque de cohérence et de fluidité d’un collectif en perpétuelle recherche de son identité de jeu…


Les remplaçants

Thauvin et Alessandrini ont respectivement remplacé Manquillo et Rekik et se montrés pitoyables, comme d’habitude…


L'environnement

L'adversaire 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Médiocres en première période, agressifs et opportunistes tout au long de la rencontre, les espagnols ont également su se montrer réalistes et talentueux peu avant la fin du temps réglementaire. Un détail qui fait toute la différence, hélas !

Michel 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

L’entraîneur espagnol a enfin essayé d’innover avec un 4-4-2 infiniment plus logique dans une équipe dépourvue de vrai meneur de jeu que le sempiternel 4-2-3-1 « sécurisant » sauce Ligue 1. Ce choix s’est d’ailleurs révélé payant dès après l’entame et a permis aux Olympiens de mener au score avant la pause.

Le manque de profondeur du banc et le manque d’audace de l’ancien milieu offensif du Real ont toutefois rapidement conduit l’OM à l’impasse en repoussant des changements qui s’imposaient quitte à faire sortir Fletcher pour Romao, à replacer Manquillo et Isla, ou à faire entrer Barrada à la place de Cabella…

Une fois de plus, Michel a attendu l’égalisation de l’équipe adverse comme une fatalité avant de faire entrer du sang frais en jeu… C’est tout simplement édifiant. Quant à la politique sportive du club dont il est également victime, c’est une véritable hérésie.

L'ambiance 5/6 ★★★★★☆ 

Superbe de bout en bout ! Le stade San Mamès et ses 55 500 spectateurs ont vibré de la première à la dernière seconde au rythme des chants dédiées aux deux équipes. On regrette simplement qu’avant la rencontre il ait eu des incidents entre supporteurs marseillais, espagnols et… bordelais.

L'arbitre 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Irritant, inconstant, incohérent et parfois aveugle, Monsieur Kulbakov a laissé beaucoup de liberté aux joueurs de Bilbao, tout en se montrant plutôt sévère avec les Olympiens (N’koudou et Diarra notamment).

Ces approximations ont pénalisé l’OM en regard des coups francs et des cartons jaunes sifflés contre les joueurs de Michel, mais auraient également pu avoir d’autres conséquences (notamment sur la main non-sifflée de Batshuayi)… Un mal pour un bien en somme. Cela étant, on comprend mal pourquoi il y a un tel écart qualitatif entre les décisions du corps arbitral en Ligue des Champions et les autres compétitions européennes.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Toti


Pixelliste iconoclaste, feuilliste acescent, il gâche le temps libre de tous ceux qui se risquent à lire sa prose et le sien à suivre l'OM.
Article lu 1643 fois, écrit le par Toti Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.