J1 | EL (groupes) | OM (1-0) KON : un peu de répit…

Face aux Turcs de Konyasport et dans un Vélodrome aussi crispé que dégarni, les Marseillais ont pris la tête de leur groupe et évité le pire après le chaos des dernières semaines. Volontaires, mais laborieux ils ont même proposé un embryon de jeu et inauguré un dispositif en 4-2-3-1 avec Payet en chef d’orchestre. Plus solide, plus convaincant, plus cohérent, cet OM-là semble avoir retrouvé un peu de son football, toutefois, la faiblesse de l’adversaire du soir relativise ce court succès et il en faudra bien plus pour renverser la vapeur et reconquérir un public fâché…


N


5

Pele
6
18

Amavi
5

Rolando
6
23

Rami
7
2

Sakai
7
19

Gustavo
5
4

Kamara
4
8

Sanson
4
10

Payet
4
26

Thauvin
4
28

Germain
5,2

Moyenne
3

Entraîneur
7

Arbitre

Les remplaçants

Oampos (77e à la place Thauvin) =>  /

Sarr (83e à la place Germain) =>  /

Zambo-Anguissa (89e à la place de Payet) => /


Le buteur

Rami (48e)


L’arbitre

M. Mazeika


Le fil du match (par MilkyWay)

Stade vide …
(1e)
Sanson juste au dessus
(7e)
Gros craquage de fumis
(10e)
Payet
(11e)
(12e)
Evouna dans le petit filet
Payet trop haut
(15e)
(30e)
Kirinkili en taclant !
(42e)
Déja 3 jaunes …
–de 9000 spectateurs …
(45e)
Fin 1ère période
(45+1e)
Tête de Rami (Payet)
(47e)
(51e)
Kirintili (Thauvin)
La barre de Germain !
(56e)
(60e)
La barre de Bourabia !
(64e)
Kirintili (Sakai)
Gustavo
(70e)
Thauvin ◄► Ocampos
(75e)
Germain ◄► Sarr
(81e)
(88e)
Kirintili (Sanson)
Payet ◄► Zambo
(89e)
#OMKON
0 - 0
1 - 0
OM 56% - KON 44%
OM 55% - KON 45%
14-09-2017
1 X

0 X
#OMKON

1 - 0

(90+4)

Vous pouvez dès maintenant vous rendre sur notre page de notation afin de donner vos notes pour ce #OMKON ici même !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Toti


Pixelliste iconoclaste, feuilliste acescent, il gâche le temps libre de tous ceux qui se risquent à lire sa prose et le sien à suivre l'OM.
Article lu 1472 fois, écrit le par Toti Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.