[2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims 1-2 OM

Actualité, matchs, Olympique de Marseille, Ligue 1, championnats étrangers et football en général, c'est ici que ça se passe !

Modérateur: Modérateurs

Retourner vers Discussions Football



Loto Foot

1
0
Aucun vote
N
0
Aucun vote
2
2
100%
NSPP/JMBLC/...
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 2

[2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims 1-2 OM

Messagepar peezee » 17 Mar 2023, 02:44

_______________ _______________


SAISON 2022 - 2023

28ème Journée de Ligue 1


Dimanche 19 mars 2023, 20h45

au Stade Auguste Delaune, ou sur


Arbitres: François LETEXIER|Willy DELAJOD

Classement de L1 avant le match



www.massalialive.com - data source: https://fixturedownload.com/

Calendrier de la 28ème journée de L1



www.massalialive.com - data source: https://fixturedownload.com/

La compo (im)probable :


Le groupe Marseillois

Gardiens :
Défenseurs :
Milieux :
Attaquants :
Absents :

Président : Pablo LONGORIA
Entraîneur : Igor TUDOR
Site Off : http://www.om.net

Le groupe Stade de Reims

Gardiens :
Défenseurs :
Milieux :
Attaquants :

Président : Jean-Pierre CAILLOT
Entraîneur : Will STILL
Site Off : http://www.stade-de-reims.com



:om: :om: ALLEZ L'OM !!! :om: :om:


"Well done. Religion has just killed another person"@DrHouse
Avatar de l’utilisateur
peezee
Autiste Raide Dingue
Autiste Raide Dingue
 
Messages: 95913
Enregistré le: 03 Aoû 2003, 02:03
Localisation: MYOB

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Coyote » 17 Mar 2023, 08:42

Kola est dispo ? On n'a pas trop eu de nouvelle sur sa blessure contre Strasbourg, où alors ça m'a échappé ?
"On va se qualifier fingers in the noise" @Dédézanne
"sérieux c'est n'imp ,il a pas joué en comppétition depuis jérusalem." @marcassin
Avatar de l’utilisateur
Coyote
Assidu
Assidu
 
Messages: 4582
Enregistré le: 05 Déc 2004, 15:32
Localisation: Saint-Jé

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Arno26 » 17 Mar 2023, 10:07

un match sans Balerdi, savourons
Avatar de l’utilisateur
Arno26
Pilier de comptoir
Pilier de comptoir
 
Messages: 18937
Enregistré le: 19 Jan 2006, 00:54
Localisation: Paris

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar aristote2 » 17 Mar 2023, 10:18

Je préfèrerais Guendouzi à Under pour débuter la rencontre face à l'ogre rémois.
Son pressing est bien plus efficace que celui du turc. On y perdrait certes en qualité technique, mais il faudra mettre de l'intensité dès le départ.
Avatar de l’utilisateur
aristote2
Pilier de comptoir
Pilier de comptoir
 
Messages: 14395
Enregistré le: 26 Mai 2008, 18:39

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Herpès Léonard » 17 Mar 2023, 10:19

Arno26, Balerdi, Bailly même combat
"Dire c'est faire rire, Faire c'est faire taire." :eyraud:

Quant à ceux qui se sentent persécutés par les Qatarix, c'est un peu comme se faire narguer parce que sa meuf est chiante par un mec qui va aux putes. Screw them. @Boodream
Avatar de l’utilisateur
Herpès Léonard
Névrosé à périodes
 
Messages: 26551
Enregistré le: 20 Aoû 2012, 07:31

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Max216 » 17 Mar 2023, 10:25

aristote2 a écrit:Je préfèrerais Guendouzi à Under pour débuter la rencontre face à l'ogre rémois.
Son pressing est bien plus efficace que celui du turc. On y perdrait certes en qualité technique, mais il faudra mettre de l'intensité dès le départ.


J'aimerais revoir Guendouzi à son poste naturel ie au milieu donc à la place de Rongier (ou de Verretout).
"Tout champion de la démocratie qui défend des principes sans pouvoir, n'a aucune chance de faire une différence dans la vie des opprimés"@ C.Rice - 30/09/2005.
Max216
Habituel
Habituel
 
Messages: 5039
Enregistré le: 16 Juil 2004, 23:05

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar peezee » 17 Mar 2023, 10:35

Veretout étant le seul olympien convoqué en EdF, Tudor va le féliciter en le foutant sur le banc, donc ouais c'est une possibilité distincte. :mrgreen:

Coyote, j'en sais rien, pas de news à son sujet, mais j'ai pas cherché (et le site Off c'est de la daube commerciale comme ce que sont devenus tous les sites de clubs de foot pro).


"Well done. Religion has just killed another person"@DrHouse
Avatar de l’utilisateur
peezee
Autiste Raide Dingue
Autiste Raide Dingue
 
Messages: 95913
Enregistré le: 03 Aoû 2003, 02:03
Localisation: MYOB

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Betsamee » 17 Mar 2023, 10:37

On aime bien les Rongetout mais tous les tres gros matchs sur ces 2 dernieres saisons, Guendouzi en etait.
"Mieux vaut consacrer son intelligence à des conneries, que sa connerie à des trucs intelligents"@ un mec bien!
Avatar de l’utilisateur
Betsamee
Jean jacte debout
Jean jacte debout
 
Messages: 68963
Enregistré le: 05 Jan 2003, 12:45
Localisation: Somewhere

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Pancho11 » 17 Mar 2023, 10:43

Guendouzi je l'adore mais il est nettement moins bon que l'an passé et son poste explique pas tout
Avatar de l’utilisateur
Pancho11
Caprins c'est fini...
Caprins c'est fini...
 
Messages: 69717
Enregistré le: 04 Juin 2004, 13:21
Localisation: World Wide Web

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Betsamee » 17 Mar 2023, 10:45

Pancho11, pour moi ca explique carrement, surtout qu'il est pas si mauvais que ca avant sa sale periode post coupe du monde, a un poste qui est pas du tout le sien
"Mieux vaut consacrer son intelligence à des conneries, que sa connerie à des trucs intelligents"@ un mec bien!
Avatar de l’utilisateur
Betsamee
Jean jacte debout
Jean jacte debout
 
Messages: 68963
Enregistré le: 05 Jan 2003, 12:45
Localisation: Somewhere

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar jarlandine » 17 Mar 2023, 11:02

Kolasinac est appelé par la sélection de Bosnie.
Sinon, on récapépète : 3 points épissétou :capo:
" L’équité, c’est une certaine logique, du bon sens, alors que l’égalité est impossible, dans le football." Pape Diouf :diouf:
Avatar de l’utilisateur
jarlandine
Floodeur pro
Floodeur pro
 
Messages: 23705
Enregistré le: 28 Mar 2011, 13:00
Localisation: 04

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar gigi » 17 Mar 2023, 16:53

Pancho11 a écrit:Guendouzi je l'adore mais il est nettement moins bon que l'an passé et son poste explique pas tout

Ça n’explique pas tout mais tout part de là. Aligner un gars à un poste pour lequel il n’est absolument pas fait, flinguer le statut de leader qu’il avait, briser sa confiance, sous entendre qu’il doit se casser l’été prochain… puis s’étonner que ce soit plus le Guendouzi en pleine bourre de la saison dernière…

Ce club est formidable pour griller les joueurs. On est vraiment un mini Qatar. La saison prochaine il sera tant d’aligner Chancel relayeur. Il est trop bon à son vrai poste. C’est honteux.
Avatar de l’utilisateur
gigi
boodream's groupie
boodream's groupie
 
Messages: 56871
Enregistré le: 16 Fév 2003, 03:13
Localisation: dans mon hotel particulier

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Thomasprice113 » 17 Mar 2023, 18:26

Oui enfin le poste a bon dos
Il était très bon à ce poste avant la coupe du monde.

Et quand il a joué 6 il a été aussi mauvais que quand il est repositionné plus haut.
Avatar de l’utilisateur
Thomasprice113
Assidu
Assidu
 
Messages: 3014
Enregistré le: 02 Fév 2003, 18:55
Localisation: La haut

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Pancho11 » 17 Mar 2023, 22:51

Il se livre moins
Avatar de l’utilisateur
Pancho11
Caprins c'est fini...
Caprins c'est fini...
 
Messages: 69717
Enregistré le: 04 Juin 2004, 13:21
Localisation: World Wide Web

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar riberino » 18 Mar 2023, 07:56

- reims reste sur 19 matchs de championnat sans defaite :shock:
- seulement 4 defaites en champ cette année dont 3 ou ils ont joué à 10. :shock:
- leur seul defaite à la reguliere c'etait à l'aller contre nous et comme on est meilleur à l'exterieur 8)
riberino
Habituel
Habituel
 
Messages: 9355
Enregistré le: 10 Aoû 2006, 21:07
Localisation: P de B

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Herpès Léonard » 18 Mar 2023, 10:38

Toutes les séries s'arrêtent un jour
"Dire c'est faire rire, Faire c'est faire taire." :eyraud:

Quant à ceux qui se sentent persécutés par les Qatarix, c'est un peu comme se faire narguer parce que sa meuf est chiante par un mec qui va aux putes. Screw them. @Boodream
Avatar de l’utilisateur
Herpès Léonard
Névrosé à périodes
 
Messages: 26551
Enregistré le: 20 Aoû 2012, 07:31

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Jester » 18 Mar 2023, 12:37

jarlandine a écrit:Kolasinac est appelé par la sélection de Bosnie.



:shock: :shock: :shock:

Il est sorti sur blessure, adducteur. C'est de la folie. J'espère qu'il ne jouera pas, désolé pour la sélection mais on a besoind de lui.
"Laugh hard. Run fast. Be kind. Doctor... I let you go."
Image
Avatar de l’utilisateur
Jester
Fast Reply
Fast Reply
 
Messages: 84710
Enregistré le: 13 Jan 2002, 03:12
Localisation: Dans mon TARDIS

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar jarlandine » 18 Mar 2023, 13:08

Information
OM : DOUBLE COUP DUR POUR KOLASINAC
Blessé aux adducteurs, Sead Kolasinac devrait manquer le prochain match de l'OM et le prochain rassemblement avec la Bosnie.
but OM

Avec les adducteurs, on peut rarement savoir le temps nécessaire , espérons le récupérer rapidement tout de même :-k
" L’équité, c’est une certaine logique, du bon sens, alors que l’égalité est impossible, dans le football." Pape Diouf :diouf:
Avatar de l’utilisateur
jarlandine
Floodeur pro
Floodeur pro
 
Messages: 23705
Enregistré le: 28 Mar 2011, 13:00
Localisation: 04

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Max216 » 18 Mar 2023, 23:07

riberino a écrit:- reims reste sur 19 matchs de championnat sans defaite :shock:
- seulement 4 defaites en champ cette année dont 3 ou ils ont joué à 10. :shock:
- leur seul defaite à la reguliere c'etait à l'aller contre nous et comme on est meilleur à l'exterieur 8)


Une des 2 séries va s'arrêter demain, Reims est très bon et serein en ce moment, on devra vraiment être bon et efficace pour pouvoir les battre et récupérer la seconde place.
"Tout champion de la démocratie qui défend des principes sans pouvoir, n'a aucune chance de faire une différence dans la vie des opprimés"@ C.Rice - 30/09/2005.
Max216
Habituel
Habituel
 
Messages: 5039
Enregistré le: 16 Juil 2004, 23:05

Re: [2022/23 - Ligue 1 - J28] Stade de Reims - OM

Messagepar Dragan » 19 Mar 2023, 10:24

Information
REIMS-OM: WILL STILL, UN NOUVEAU JEU À LA RÉMOISE [RMC]

À 30 ans, Will Still est en train de transformer le visage du Stade de Reims, en difficulté sous Oscar Garcia, dont il était adjoint il y a encore six mois. Face à l’OM ce dimanche, le natif de Braine-l’Alleud, en Belgique, pourrait enchaîner un 18e match sans défaite en Ligue 1. Reportage long format sur la méthode du style Still.

"Encore une caméra? Je n’ai jamais vu autant de micros". Le Stade de Reims version Will Still impressionne et le principal intéressé, tout juste sorti d’entraînement, habillé d’un survêtement noir floqué de ses initiales, ne peut que le constater à quelques heures d’affronter l’Olympique de Marseille. "Rien n’a changé à part qu’il y a 4.000 caméras pendant la semaine", sourit-il au moment d’entamer la conférence de presse d’avant-match dans une des salles du centre de vie Raymond-Kopa.

Quelques jours auparavant, le plus jeune entraîneur d’Europe donnait une interview matinale à un média venu d’Angleterre, le pays de ses parents. "On parle du Stade de Reims partout, se réjouit le maire de la ville Arnaud Robinet. Je dis souvent à des personnes de la communication de taper «Reims actualité» le lundi matin sur Google. C’est le club qui arrive en premier. La performance de notre coach met encore une fois les caméras sur Reims".

"On parle le même langage, on écoute la même musique, on est sur les mêmes réseaux sociaux"

Les joueurs, eux aussi, s’en rendent compte. "Quand tu fais 19 matchs sans défaite, t’es plus le petit Stade de Reims, reconnait le milieu de terrain Alexis Flips. On a Will Still qui ne perd pas un match, Balogun qui marque souvent, Ito qui ramène la presse asiatique… Il y a beaucoup de journalistes en ce moment, c’est intéressant". La presse locale, elle aussi, mesure le basculement. "Depuis le début de cette série, on sent un engouement qu’on n’a pas vraiment connu ces dernières années, constate Cédric Goure, journaliste à L’Union. C’est en partie dû à l’entraineur qui dénote par son âge. On a davantage de sollicitations de la part de confrères de la presse nationale voire internationale, surtout belge".

Mais au-delà d’une présence médiatique plus importante qu’à l’ordinaire, c’est la fraîcheur dégagée du centre de vie qui frappe. L’impression d’un groupe uni, sans faille, de joueurs faisant corps avec leur entraîneur. "On parle le même langage, on écoute la même musique, on est sur les mêmes réseaux sociaux, énumère Will Still. Les discussions de vestiaires, j’ai les mêmes avec mes potes quand on sort ensemble".

Joueur de foot étant jeune, le Belge n’aura jamais été professionnel. Il a vite fait partie de ceux qu’on pourrait définir comme intellectuels du football. Des heures sur son ordinateur à jouer à Football Manager, il veut se détacher de l’étiquette de geek qui lui colle à la peau. "Je ne touche plus à mes ordinateurs depuis des années", confie-t-il. Étudiant le coaching à Preston il devient, à 24 ans seulement, entraineur principal de Lierse, en D2 Belge.

"Je l’ai connu analyste vidéo, puis adjoint et enfin coach principal", se souvient Frederic Frans, aujourd’hui capitaine de Beerschot et déjà titulaire du brassard à cette époque. "Quand il était analyste vidéo on savait qu’il allait rapidement devenir entraîneur. Il venait sur le terrain pendant l’entraînement, il prenait les choses en main. Après quelques semaines, tu le vois déjà comme un adjoint. Il sait tout, assure le défenseur belge qui a remporté sept matchs de suite dès l’arrivée de Will Still en numéro 1. Quand quelqu’un a les connaissances, qu’il dit des choses pendant l’entrainement qui fonctionnent en matchs, tu finis par le croire". Alexis Flips abonde dans ce sens: "Grâce à Will – il refuse qu’on l’appelle coach - avant chaque match, tu sais ce que tu dois faire".

Au point d’être "le meilleur entraîneur" qu’a rencontré Yunis Abdelhamid, 35 ans, capitaine des Rouge et Blancs et qui disputera face à l’OM dimanche son 407e match en professionnel: "Je suis convaincu de ce qu’il propose ainsi qu’à l’équipe donc je le suis à 200%". Pour l’adjoint de Will Still, Samba Diawara, "cette proximité fait qu’il peut se permettre d’être dur et exigeant avec ses joueurs sur le terrain".

"Quand on est ami, on se dit tout, poursuit Samba Diawara. Évidemment, il y a la barrière, car il est entraîneur. Mais son naturel fait que les joueurs vont plonger. S’il demande d’entrer dans un mur et de le casser, ils vont le faire". Les supporters sont eux aussi sous le charme. Will Still a sa chanson à Auguste-Delaune sur l’air de Freed from Desire. "Tout le monde est amoureux de lui ici depuis qu’il est numéro 1. Il y a une vrai hype autour de lui", avance Geoffrey.

La constante recherche de renouvellement, l’école Sir Alex Ferguson
Se projeter n’est pas dans la nature du technicien belge. Will Still accepte la plupart des challenges qui lui sont présentés, nourrit quelques espoirs futurs mais surtout, reste terre à terre. "Il ne faut jamais oublier qui on est comme individu et collectif, rappelle-t-il. On a créé une vraie identité ici et les joueurs se retrouvent là-dedans. Restons tranquilles et lucides. Ma philosophie? Mets-moi sur un terrain avec 24 mecs et je paierai pour le faire. Là, on me paie pour le faire. C’est le plus beau métier du monde je pense".

Ses inspirations, l’entraîneur champenois les puise partout: d’un match de U19 du Stade de Reims aux méthodes de grand techniciens, de Pep Guardiola à Diego Simeone. Son leitmotiv, être un homme de son temps. "Je sais que je vais prendre de l’âge, mais je veux me renouveler à chaque fois, rester au contact des nouvelles générations. Ce sera un point de travail, de voir comment la société évolue et comment j’évolue avec, philosophe-t-il. Un homme comme Sir Alex Ferguson renouvelait ses effectifs, les personnes autour de lui et lui-même. J’ai toujours envie de grandir, d’apprendre, c’est important."

"À quoi ça sert? À rien"

Un renouvellement remarqué par ceux qui l’entourent au Stade de Reims, des joueurs au staff. "Avec Will, je suis dans la surprise au quotidien", se marre Samba Diawara qui l’a connu à Saint-Trond en Belgique - où Still pouvait dépanner s’il manquait un joueur à l’entraînement - avant de le retrouver en Champagne. "Quand on arrive le matin, on ne peut pas savoir ce qu’il va se passer", raconte-t-il aussi. Comme lors d’une séance avant d’affronter l’AC Ajaccio: "On prépare la séance et je me dis «Qu’est-ce qu’il nous a pondu, ce n’est pas lui ça». Finalement, c’était volontaire." Les joueurs n’accrochent pas, Will Still raconte le contenu: "Ils me disaient «Allez arrête Will, c’est quoi cette séance de crabe». J’ai volontairement organisé une séance claquée en changeant l’ordre des exercices. J’ai mis en place des exercices bidon et ennuyeux avec du jeu long, des deuxièmes ballons qui partaient dans tous les sens, sans structure pour que ça les embête. C’est intéressant de voir comment ils réagissent."

Et ce, à chaque fois, dans le partage. "Ça lui arrive souvent de nous interroger, de nous demander pourquoi on fait ça, pose Yunis Abdelhamid. Quand on arrive en vidéo, il nous demande ce qu’on en a pensé. Les veilles de match, quand on analyse, il nous responsabilise. C’est comme ça qu’il nous a redonné confiance". Sans oublier ses fameuses réunions d’après-match sur la pelouse quelques minutes seulement après le coup de sifflet final. "À quoi ça sert? À rien, s’amuse à répondre Still. Si ce n’est clôturer un moment d’effort intense passé ensemble". Et à surprendre ses propres supporteurs comme Daniel. "Je vais avoir 87 ans et je n’avais jamais vu ça", avoue le président du club des supporteurs officiels.

Instagram, padel et taquineries

Ce qu’il n’a jamais vu non plus, c’est un entraîneur-copain "même si, une fois sur le terrain, on voit que c’est lui qui commande". Au centre de vie Raymond-Kopa, les sourires fusent, les rires résonnent parfois. Will Still est accoudé à l’accueil, échange avec la réceptionniste. À quelques mètres, ses adjoints lancent quelques regards moqueurs vers l’entraîneur.

"Il est jeune et pense comme nous. C’est top de travailler dans ces conditions, c’est notre coach et pas un ami mais… je dirais qu’il est comme un joueur de l’effectif, sourit Alexis Flips, 23 ans. On se taquine tous, on accepte la critique. Il dit lui-même qu’il n’est pas très beau, on le taquine là-dessus et il fait de même en retour". Le milieu de terrain est gentiment taclé à la sortie de la salle d’interview par son coach: "T’as dit quoi comme connerie? Il ne faut pas l’écouter, il est jaloux parce que j’ai plus de followers que lui sur Instagram." Lorsqu’il apprend que son capitaine Yunis Abdelhamid l’a encensé face aux médias, la réponse du Still n’est pas banale: "C’est un ouf. Il n’a pas besoin de dire ça, il sait qu’il va jouer dimanche".

Attaché à la cohésion de groupe, le lien qu’il tisse avec ses joueurs dépasse le rectangle vert. "Il pourrait dire avoir envie de jouer au padel, prendre deux mecs du staff et deux joueurs en salle de kiné à qui il dirait: «Vous n’avez pas envie de jouer avec nous?» Il est très spontané et concerne tout le monde". Alors Will Still, bon joueur de padel? "Jouer c’est un grand mot, blague Flips. Il dit qu’il est bon mais demandez au staff". Un comportement qui ne surprend par son ancien joueur Frederic Frans: "Il n'a pas changé, il est vraiment proche des joueurs, constate l’ex-capitaine de Lierse, nostalgique. Quand on s’est côtoyé, on n'était pas payé pendant des semaines voire des mois et le club a ensuite fait faillite. Will s'est servi de ça pour qu'on soit plus proche encore".

L’Europe encore loin, mais…

Et cette bonne humeur impacte forcément les résultats des Rouge et Blanc, invaincus depuis 19 matchs en championnat. Au grand bonheur du maire Arnaud Robinet: "On boit du petit lait, on est sur un nuage quand on aime le sport, le foot et le Stade de Reims. Je suis persuadé que dimanche soir sera le 20e match sans défaite". "On a conscience que c’est peut-être la seule fois de notre carrière qu’on va vivre une telle période, assume de son côté le défenseur international marocain Yunis Abdelhamid. On a envie de faire durer cette série le plus longtemps possible".

Et pourquoi pas accrocher l’Europe, qui n’est qu’à quatre points? "On espère pouvoir en rêver à la fin de saison. Le match de dimanche face à Marseille peut nous faire passer la trêve en ayant de plus grands objectifs".

"La semaine dernière, on annonçait déjà une fin de série à Monaco, explique Bruno, supporteur, au pied du stade. Finalement on a encore gagné". "On n’a plus peur de personne", avoue le vétéran Daniel qui a vu son équipe tenir en échec Paris à deux reprises, Nice, Lille, battant Rennes et Monaco où il s’est rendu. "On est plus nombreux en déplacement. Quand il y a des moins on n’arrivait pas à remplir un bus on pourrait en remplir deux ou trois maintenant", ajoute-t-il.

Une histoire de cycles

Au-delà du résultat, Will Still veut surtout que ses joueurs prennent du plaisir et des risques. C’est sur ces points qu’il axe ses discours d’avant-match. Mais si les résultats s’enchaînent, l’Europe pourrait devenir plus qu’un fantasme. "Lors du mandat précédent, j’avais dit au président Caillot que je ne voulais pas être le maire associé à la descente du Stade de Reims en Ligue 2 et cerise sur le gâteau, qu’avant 2020, on se qualifie pour la Coupe d’Europe", se souvient l’ancien député de la Marne Arnaud Robinet. Ça a été fait avec un tour préliminaire. Aujourd’hui, on regarde ça avec un œil attentif, sans brûler les étapes".

Et en pensant cycle surtout, le maître-mot du directeur général Mathieu Lacour. "Dix-neuf matchs sans défaite, c’est la moitié d’une saison. Pour la symbolique, c’est énorme. L’enjeu numéro un était le maintien, le maintien rapide même. Le deuxième objectif est celui du club depuis deux ou trois ans à savoir se pérenniser dans le top 10. Si on est bien placé après l’OM, on pourra se fixer des objectifs plus ambitieux", assure celui qui rêve secrètement de voir la série d’invincibilité s’étirer jusqu’à la fin du championnat.

"Pour le moment nous avons celui de re-goûter aux coupes d’Europe dans les saisons à venir, sans être fou. On souhaite dans des cycles de trois ou quatre ans accrocher une Conference League". Même si dans l’esprit supporters, la coupe d’Europe n’est pas une priorité immédiate. "Pas l’effectif pour", regrette Daniel. "Un peu trop tôt", selon Bruno, alors que Christelle, refroidie par les dernières violences entre fans de Naples et de Francfort, n'est "pas très emballée". Tous, en revanche, rêvent de voir Will Still poursuivre l’aventure rémoise quelques années supplémentaires, même si les regards en sa direction deviennent de plus en plus présents. Sous contrat jusqu’en 2025, la révélation des bancs de Ligue 1 devrait parler avenir avec sa direction prochainement.

Clément Brossard, à Reims
Samba / Renan Lodi, Lacroix, Mbemba, Clauss / Lemar, Kondogbia, Guendouzi, Is. Sarr / Alexis, Aubameyang

Blanco / J. Firpo, Gigot, Seidu, R. Pereira / Harit, Soumaré, Ounahi, Mughe/ Ndiaye, Vitinha

Ventes : Touré, Balerdi, Lopez, Rongier, Veretout, Amavi, Lirola
Avatar de l’utilisateur
Dragan
Rédacteur
Rédacteur
 
Messages: 76140
Enregistré le: 11 Mar 2007, 14:09
Localisation: En territoire ennemi

Suivante

Retourner vers Discussions Football

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], guigui92, Pix et 13 invités