D2 F : Carton plein.

 

Commencé petitement, mais terminé en apothéose.

L’Olympique de Marseille a ouvert le bal de cette seizième journée de championnat de France de D2 féminine. Les Olympiennes recevaient Albi Marssac Tarn football à l’OM campus.

Une nouvelle fois, le vent s’est fait remarquer.

La première période a été plutôt insipide, avec peu de mouvements et de prises de risques. Les Albigeoises n’ont montré le bout de leur nez qu’à deux petites reprises, mais sans aucun danger.

Le point marquant de cette période s’est déroulé à la quinzième minute, quand, à la suite d’un corner, Awa Diakhaté marque d’une tête croisée au premier poteau.
Malheureusement, l’arbitre de la rencontre, peu inspirée pour le coup, siffle faute contre la N°10 olympienne. Sauf, qu’en visionnant le ralenti, il n’y a rien, sinon deux Albigeoises qui se percutent.

La seconde action notable est un sombrero de Mama Diop, qui ensuite loupe sa frappe.

Les vingt-deux actrices regagnent les vestiaires sur le score de 0-0, après un duel inoffensif.

Yacine Guesmia a dû souffler dans les bronches de ses joueuses, pendant la pause, car la seconde mi-temps a été d’une tout autre facture.

Sarah Zahot remplace Awa Diakkhaté à la 53.

À la 55, Roxane Couasnon tire un superbe coup-franc direct sur la transversale, repris en deux temps par Mama Diop qui traînait près de la ligne de but.
OM 1-0 Albi

À peine l’engagement effectué, les Marseillaises récupèrent le ballon et Jenny Perret lance Anna Conesa sur son aile droite. Celle-ci déborde, et à l’angle des six mètres,  effectue une passe pour Diop qui arrive sur la gauche. Plat du pied et doublé pour Mama à la 56.
OM 2-0 Albi

À la 61, L’entrante, Sarah Zahot, se met en évidence depuis le côté gauche. Elle effectue un centre plein axe, qu’Anna Conesa laisse passer. Le ballon termine sa trajectoire au fond des filets.
OM 3-0 Albi

Nivine Ali Abdallah et Nelly Rodrigues ont respectivement remplacé Mama Diop et Ines Kbida, passé l’heure de jeu.

Les attaques et situations de but s’enchaînent pour les Olympiennes, sans que leurs rivales ne viennent inquiéter la capitaine, Karima Taïeb.

68’, l’action du match. Grace Yango, des trente mètres s’engage dans l’axe. Après un double une/deux, Sarah Zahot se présente à l’angle des six mètres et d’un tir croisé du gauche, ne laisse aucune chance à Eva Danjou, la gardienne tarnaise, pour le second doublé de l’après-midi.
OM 4-0 Albi

Il aura été dit que les entrantes seront décisives. Ce sera le cas à la 70’.  Taïeb, hors de sa surface, passe à Conesa, près de rond central. Celle-ci lance Rodrigues sur l’aile droite, qui centre pour Ali Abdallah, totalement seule sur la ligne des six mètres. Elle place une tête qui touche la base du poteau et entre en terre promise.
OM 5-0 Albi

72’, suite à un nouveau centre de Rodrigues, mal dégagé par la défense Albigeoise, Roxanne Couasnon tente une reprise de volée à l’entrée de la surface de réparation. Le ballon tape la transversale et rebondit sur le poteau droit des visiteuses.

Nouvelle tentative marseillaise à la 74’. Couasnon tire un corner au ras du sol pour Zahot, qui remet en retrait vers Perret, dont la frappe placée est bien stoppée par la gardienne.

Première apparition dans le onze pour la N°33, Julie Segretain, défenseure de vingt et un ans. Elle remplace Coumba Dembele, qui a fait son match, en défense.

Sarah Zahot, depuis le milieu du terrain, lance Nivine Ali Abdallah en profondeur dans l’axe. Cette dernière se présente seule devant Eva Danjou et d’une frappe croisée du plat du pied, glisse le ballon dans la cage.
OM 6-0 Albi

À la 78’ Ali Abdallah centre pour Anna Conesa qui se fait accrocher par une défenseure et l’arbitre ne siffle pas le penalty qui semblait évident.

80’, c’est Coline Gouineau qui s’enfonce dans la surface adverse et s’écroule, suite à un contact sur le pied. L’arbitre siffle coup franc pour simulation et donne un carton jaune à la Marseillaise, après s’être entretenue avec l’arbitre de touche. Le jeu reprend. Une minute plus tard, nouvelle faute sur Gouineau. Celle-ci proteste auprès de l’arbitre de touche, qui appelle l’arbitre centrale. Second carton jaune, qui se transforme en rouge.

Arbitrage, une nouvelle fois de haute volée. Un but valable refusé et deux penaltys non accordés et expulsion injustifiée. Heureusement que ça n’a pas d’incidence sur le résultat. Si ce n’est, avec la différence de buts.

Malgré la supériorité numérique des Tarnaises, celles-ci ne se montreront pas plus dangereuses qu’auparavant.

Le match se termine sur le score de 6 à 0.

Un peu plus tard, les Stéphanoises se rendaient à Yzeure, d’où, elles n’ont pu ramener mieux qu’un match nul. Malgré un avantage de deux bus (2 penaltys) et une joueuses yzeurienne expulsées, les vertes se sont fait rejoindre dans les ultimes minutes (84 & 88). Ce qui relance complètement la course à la montée. L’OM reçoit Saint Étienne lors de l’avant dernière journée de championnat. L’écart avec l’OM n’est que de trois points.

 

 

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 618 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Avant-match, Fil infOM et taggé . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.