(F) Présentation de la 9e journée de D1 Arkema

Une rencontre domine évidemment toutes les autres lors de cette 9e journée de D1, celle opposant les deux candidats au titre, ex æquo à la 1re place du classement : l’OL et le PSG. Parmi les autres matchs, on retiendra l’OM qui accueille le MHSC, Metz-Bordeaux, et des rencontres a priori plus indécises entre Soyaux et Reims, Fleury et Dijon, Guingamp et le PFC.

Samedi 16 novembre

Metz – Bordeaux
Soyaux – Reims
OM – MHSC
Fleury – Dijon
Lyon – PSG

Dimanche 17 novembre

Guingamp – Paris FC

——————————–

Samedi 16 novembre

14h 30 – Stade Dezavelle –

METZBORDEAUX

Metz : 12e – 1 pt – 5 bp / 21 bc. Meilleure buteuse : Sh’nia Gordon, 2 buts. Meilleure passeuse : Melike Pekel, 2.
Bordeaux :
4e – 15 pts – 16 bp / 11 bc. Meilleure buteuse : Khadija Shaw, 6 buts. Meilleure passeuse : Khadija Shaw, 3.

Désormais, chaque match joué par le FC Metz est un peu du genre maintenant ou jamais. La situation du club lorrain, habitué des mouvements d’ascenseur entre D1 et D2, est déjà critique à trois journées de la fin de la phase aller, et quatre avant la trêve hivernale. Les Messines comptent 5 points de retard sur les deux clubs les précédant et donc sur le premier non relégable. De plus, Metz reste sur une défaite contre ce dernier (Dijon), un match qu’il ne fallait surtout pas perdre. D’autant que le programme avant le break de fin d’année est plutôt corsé. Après Bordeaux, Metz recevra à nouveau. Cette fois ce sera Fleury, équipe qui est en train de trouver son rythme de croisière, avant un déplacement à Lyon, puis la réception du MHSC. De quoi être sérieusement inquiet sur la position du club à Noël. Donc oui, encore une fois, face à Bordeaux ce sera maintenant ou jamais

Bordeaux a-t-il définitivement mangé son pain noir avec ses lourdes défaites au PSG (0-3) et Lyon (0-4) ? Insérées entre et après ces deux matchs, les victoires tout aussi larges devant l’OM (3-0) et Soyaux (4-1) démontrent que le potentiel de l’équipe à atteindre son objectif (le podium) reste entier. En déplacement chez une équipe qui n’a toujours pas remporté la moindre victoire dans ce championnat, on comprendrait mal que Viviane Asseyi – buteuse cette semaine avec l’Équipe de France face à la Serbie (6-0) – et ses coéquipières ne s’imposent pas.

Arbitre : Rehel Anaelle

À noter :

– Lors de leurs deux premières confrontations (4 au total à ce jour) en 2016-2017, chaque équipe avait gagné chez l’autre. Mais l’an passé, les deux formations sont restées maîtresses chez elles.
– Metz s’était imposé la saison dernière grâce à un pénalty de Meryll Wenger.

Deux derniers Metz-Bordeaux :
2018 : Metz 1-0 Bordeaux
2016 : Metz 0-1 Bordeaux

Prono : Bordeaux

 ———————————-

14h 30 – Stade Lebon (Angoulême) –

SOYAUXREIMS

Soyaux : 6e – 10 pts – 8 bp / 14 bc. Meilleures buteuses : Sarah Cambot : 2 buts. Meilleures passeuses : Laura Bourgouin, Kimberley Cazeau, Anaïs Dumont, Lucie Pingeon, Viviane Boudaud, Sarah Cambot : 1.
Reims : 9e – 7 pts – 8 bp / 14 bc. Meilleures buteuses : Naomie Feller et Tetyana Romanenko, 2 buts. Meilleure passeuse : Melissa Herrera, 2.

Trois points seulement séparent Soyaux et Reims.  Le premier aura l’occasion de mettre le second à six longueurs, tandis que ce dernier pourrait revenir à hauteur de son hôte en cas de succès en terre charentaise. Le match revêt donc une réelle importance dans un championnat où, en dehors des quatre premières places (et encore…), aucune situation n’est jamais établie d’un match à l’autre.
Après 7 matchs sans défaite, Soyaux a lourdement mordu la poussière chez son voisin bordelais contre qui il n’avait jamais perdu (1-4). Les Sojaldiciennes doivent donc vite se remettre dans le sens de la marche, afin d’éviter que le doute s’instaure dans les rangs. Et l’ex-club de la sélectionneuse nationale Corinne Diacre fera bien de se méfier d’un adversaire plus à l’aise à l’extérieur (2 v, 1 n, 1 d) qu’à domicile (4 défaites). D’autant que Soyaux court aussi et toujours après sa première victoire à la maison, après trois matchs nuls. La venue de Reims rimera-t-elle pour les Charentaises avec première victoire devant leur public ? Car si l’ASJ aura l’occasion de jouer à nouveau à la maison la semaine suivante, l’équipe visiteuse se nommera OL, et  la chance de l’emporter sera alors forcément plus que réduite…

Les Rémoises, elles, viendront clairement chercher un troisième succès loin de leur base. Restant sur une nouvelle et courte désillusion à domicile (défaite devant le Paris FC, 0-1), les Champenoises savent qu’une victoire pourrait les mettre 4 points plus haut que la ligne de relégation. Ce serait d’autant plus judicieux que Reims recevra ensuite le PSG, avant d’aller à Bordeaux, deux rendez-vous bien compliqués…

Arbitre : Élodie Coppola

À noter :

Cette rencontre sera la première entre deux formations historiques du football féminin français, l’ASJ Soyaux et le Stade de Reims.

Les deux derniers Soyaux-Reims :
Aucun

Prono : Soyaux

——————————–

14h30 – Stade Paul Le Cesne –

OMMHSC

OM : 11e  – 6 pts – 7 bp / 26 bc. Meilleure buteuse : Sarah Zahot, 3 buts. Meilleure passeuse : Tess Laplacette, 2.
MHSC : 3e – 16 pts – 20 bp / 8 bc. Meilleure buteuse : Lena Petermann, 6 buts. Meilleure passeuse : Marion Torrent, 4.

L’OM va-t-il vaincre enfin le signe indien et battre pour la première fois le MHSC en match officiel ? Au regard du classement des deux équipes, de leurs parcours respectifs, et de leurs ambitions, on est en droit d’en douter, même si le football restant le football, tout est toujours possible…
L’OM reste sur trois gros revers (à Bordeaux 0-3, devant le PSG 0-5, et à Fleury 1-4) avec 12 buts encaissés en trois matchs.
Si Montpellier sort d’une nette défaite face à Lyon (0-3), il l’avait auparavant emporté au Paris FC (5-2), là où l’OM avait mordu la poussière (1-3).
Aujourd’hui, l’OM est relégable, tandis que le MHSC se tient sur la 3e place du podium. Les Pailladines seront d’autant plus motivées qu’une victoire pourrait leur permettre de revenir à portée de fusil du PSG si celui-ci s’inclinait à Lyon trois heures plus tard, et cela avant leur confrontation directe du 7 décembre pour la dernière journée aller…
Un résultat positif face à l’un des cadors du championnat mettrait les Olympiennes dans les meilleures dispositions d’esprit avant leur prochain match, bien plus important puisque disputés contre un concurrent direct, Dijon (à l’extérieur).

Arbitre : Solène Bartnik

À noter :

– En quatre rencontres entre les deux clubs en D1, le MHSC l’a toujours emporté. Les écarts au score se réduisent néanmoins légèrement match après match : 5-0, 5-0, 4-1, 3-2. Les deux confrontations en Coupe de France – jouées toutes deux à Marseille – furent plus serrées : 2-1 (2e tour fédéral, 2016), 1-1, 5 tab 4 (8e, 2018).
– Valérie Gauvin est la seule des quatre buteuses du dernier OM-MHSC joué à Marseille à être encore présente. La Suédoise Stina Blackstenius (alors auteure d’un doublé) et l’Espagnole Virginia Torrecilla ont quitté le MHSC cette saison, tandis que la Canadienne Marie-Yasmine Alidou n’est plus olympienne depuis déjà la saison dernière.
– Pas certain du tout qu’elle joue, puisqu’elle ne semble guère avoir cette saison la confiance du nouvel entraîneur Frédéric Mendy, mais en cas contraire ce serait le grand retour de l’ex-pépite de l’OM Maëlle Lakrar sur ses anciennes terres. Maëlle, arrivée à l’OM à 15 ans, immédiatement titulaire en équipe première, y a joué de 2015 à 2018 (50 matchs en championnat, 1 but).
– La gardienne de l’OM Blandine Joly a passé deux saisons au MHSC en U19 (2016-2018).
– Côté pailladin, la jeune défenseure Inès Belloumou – qui a joué cette semaine avec l’Équipe de France U20 en compagnie de Maëlle Lakrar, mais aussi des Olympiennes Djamila Hamidou (titulaire) et Sarah Zahot (remplaçante) – a été formée à l’OM, avant de partir à Montpellier la saison dernière.

Les deux derniers Marseille-Montpellier :
2017 : OM 1-4 MHSC
2016 : OM 0-5 MHSC

Prono : MHSC

———————-

14h 30 – Stade Auguste Gentelet –

FLEURYDIJON

FCF91 : 7e – 10 pts – 9 bp / 17 bc. Meilleure buteuse : Marina Makanza, 3 buts. Meilleure passeuse : Marine Haupais, 2.
Dijon : 10e – 6 pts – 4 bp / 18 bc. Meilleure buteuse : Élise Bussaglia, 2 buts. Meilleures passeuses : Tatiana Solanet et Laura Bouillot, 1.

Match très important pour Fleury et Dijon qui ont connu tous deux un début de championnat très difficile en raison de calendriers respectifs plutôt chiadés. Les matchs contre les plus grosses cylindrées passées, elles commencent à relever la tête. Encore timidement pour Dijon, plus franchement pour Fleury. Le FCF91 reste sur deux victoires (à Guingamp 1-0 et devant l’OM 4-1), tandis que le DFCO, après 4 défaites initiales, a aligné 3 nuls et une victoire, sa première, devant Metz lors de la dernière journée (2-1).
Si Fleury a pris quelques distances avec la zone rouge (4 longueurs), ce n’est pas encore le cas de Dijon qui ne devance l’OM, premier relégable, qu’à la différence de buts. Et vu que Marseille reçoit Montpellier et que la semaine prochaine les Bourguignonnes accueilleront les Olympiennes, un bon résultat en Essonne pourrait mettre Dijon sur une très bonne voie…
À l’inverse, un succès floriacumois donnerait 7 longueurs d’avance aux coéquipières de Kelly Gadéa sur son adversaire du jour, avant de se déplacer chez la lanterne rouge, Metz…Le FCF91 pourra compter sur son attaquante danoise Stine Larsen qui, après son doublé contre l’OM lors de la dernière journée, a inscrit cette semaine un triplé (plus une passe décisive) avec sa sélection contre la Géorgie (14-0)…

Le match s’annonce intense et plus qu’intéressant…

Arbitre : Justine Catania

À noter :

– La saison dernière, lors du match aller joué à Fleury (10e j), le DFCO avait mené 2-0 avant de s’incliner 2-3. C’est en toute fin de match que Nadjma Ali Nadjim, aujourd’hui à l’OM, avait donné la victoire au FCF91.
– La défenseure de Fleury Rikke Sevecke a participé dans la semaine à la large victoire du Danemark sur la Géorgie en qualification pour l’Euro (14-0).

Les deux derniers Fleury-Dijon :
2018 : Fleury 3-2 Dijon
2017 : Val d’Orge 1-2 Dijon (D2)

Prono : Fleury

——————-

17h 30 – Groupama Stadium – Canal +

OLPSG

OL : 1er – 22 pts – 36 bp / 4 bc. Meilleure buteuse : Ada Hegerberg,10 buts. Meilleure passeuse : Dzsenifer Marozsan, 9.
PSG : 2e – 22 pts – 30 bp / 2 bc. Meilleure buteuse : Marie-Antoinette Katoto, 8 buts. Meilleure passeuse : Nadia Nadim, 6.

La tendance au resserrement va-t-elle se poursuivre ?

Voilà, nous y sommes ! Le premier hyper choc du championnat est pour ce samedi. Les invincibles Lyonnaises reçoivent leurs seules concurrentes sérieuses pour le titre, des Parisiennes chaque année plus ambitieuses. L’écart entre les deux formations se resserre si l’on s’en tient aux résultats bruts : s’il y eut bien encore un 5-0 très cinglant la saison dernière en D1 à Décines à deux journées de la fin, on remarquera tout de même que – celui-ci mis à part – les 8 dernières confrontations entre les deux cadors du foot féminin – toutes compétitions confondues – ont vu 2 victoires lyonnaises par 1-0, une victoire parisienne (même score) et 5 matchs nuls (deux fois 0-0, trois fois 1-1). À noter que trois de ces nuls sanctionnant une finale (Coupe de France 2017, 1-1, LdC 2017 0-0, Trophée des Championnes 2019, 1-1) donnèrent à chaque fois la victoire à l’OL aux tirs au but…
Comme on le voit, les scores sont extrêmement serrés.

Après le nul étonnant de l’OL à Dijon (0-0) qui offrit la première place du classement et deux points d’avance au PSG, celui-ci s’est tiré une balle dans le pied (spécialité maison…) en concédant à son tour deux points à Guingamp (1-1) lors de la dernière journée. C’est donc à nouveau Lyon qui débutera le match en tant que leader, même si ce n’est qu’à la différence de but (+ 32 contre + 28). Une belle occasion de ratée pour le PSG qui vient défier une équipe lyonnaise en général jamais meilleure que dans les grandes circonstances.

Le point sur les effectifs

L’OL sera privé de son emblématique capitaine Wendie Renard, suspendue pour avoir récolté un carton (assez sévère) de trop à Montpellier. Si sa remplaçante, l’internationale canadienne Kadeisha Buchanan n’est pas la première venue, la hargne et l’agressivité de la grande Wendie manquera forcément, à commencer sur les coups de pied arrêtés en phase offensive où son redoutable jeu de tête dû à sa taille (1,87m) fait toujours planer un danger constant.
Trois des artistes prévues au spectacle ont dû déclarer forfait pour le match de l’équipe de France joué samedi en qualification pour l’Euro 2021 contre la Serbie : deux Lyonnaises (Amandine Henry et Eugénie Le Sommer) et une Parisienne (Kadidiatou Diani). Trois éléments-clés des deux équipes, dont on peut néanmoins penser qu’elles ont été préservées pour ce choc en championnat.

Côté lyonnais, Amel Majri aura pleinement rassuré ses supporters avec son triplé contre la Serbie, ainsi que Delphine Cascarino et ses deux passes décisives. Pour les Parisiennes en bleu, Marie-Antoinette Katoto, entrée à la pause, a marqué, mais c’est surtout Grace Geyoro qui a marqué les esprits avec un match XXL…
Beaucoup d’autres joueuses des deux formations jouaient également avec leurs diverses sélections nationales. Ainsi, la Lyonnaise Dzenifer Marozsan a proposé une excellente partition avec l’Allemagne, vainqueur de l’Angleterre devant les 77 000 spectateurs de Wembey, tout comme d’ailleurs sa compatriote du PSG Sara Däbritz.
On n’en dira pas autant des trois Anglaises de l’OL (Lucry Bronze, Nikita Parris, Alex Greenwood), toutes très décevantes lors du même match (Parris ratant encore un pénalty, ce qu’elle avait déjà fait deux fois à la Coupe du Monde cet été)… Et elles n’ont guère été plus brillantes sous la neige en République tchèque, malgré une victoire remportée in extremis (3-2).
Buchanan, déjà évoquée, a pris – avec les Parisiennes Ashley Lawrence et Jordyn Huitema – une rouste face au Brésil (0-4, dont un but de l’inépuisable Formiga, plaque tournante du PSG) avant de se ressaisir face à la plus modeste Nouvelle-Zélande (3-0)…
La Néerlandaise des Fenottes Shanice van de Sanden avait, elle, ouvert la voie aux Pays-Bas pour leur promenade en Turquie (8-0), avant de participer à une autre large victoire sur la Slovénie (4-1)…
La gardienne chilienne du PSG Christiane Endler, capitaine de sa sélection, s’est inclinée pour sa part trois fois en deux matchs en Australie (1-2, 0-1).
La Danoise du PSG Nadia Nadim (buteuse contre l’OL lors du Trophée des Championnes) a brillé avec sa sélection contre la Géorgie, s’offrant un triplé.

Arbitre : Victoria Beyer

À noter :

– Même si l’écart s’est resserré entre les deux formations et que les scores sont souvent serrés (cf. + haut), les victoires du PSG restent rares et invariablement sur le même score de 1-0 : 4 en 18 ans (toutes compétitions confondues), et toutes sur les six dernières années (2 en D1, une en finale de CdF, une en 8e de LdC, avec qualification à la clé).
– Au fil des années, pas mal de joueuses sont passées d’un club à l’autre, parfois via un autre club. Parmi les plus notables, et pour s’en tenir aux dix dernières années : dans le sens OL -> PSG : Katia, Pons, Blanc, Lepailleur, Georges, Cruz, Karchouni, Salvador, Rosana, Périsset…
Dans le sens PSG -> OL : Bussaglia, Houara, Hamraoui, Seger, Henning…
En aller-retour (avec autre club entre les deux ou pas) : Abily, Bompastor, Dali, Kaci (OL-PSG-OL  pour les quatre).

Deux derniers OL-PSG (en D1) :
2019 : OL 5-0 PSG
2017 : OL 1-0 PSG

Prono : OL

———————————

Dimanche 17 novembre

14h45 – Centre formation (Pabu) – Canal + Sport

GUINGAMP – PARIS FC

EAG : 8e – 10 pts – 9 bp / 13 bc. Meilleure buteuse : Louise Fleury, 3 buts. Meilleure passeuse : Margaux Le Mouël, 2.
PFC : 5e – 11 pts – 11 bp / 15 bc. Meilleure buteuse : Camille Catala, 5 buts. Meilleures passeuses : Clara Matéo, 3.

Deuxième déplacement consécutif pour le Paris FC qui revient d’une victoire à Reims (1-0) et espère bien faire la passe de deux avant trois rencontres qui s’annoncent difficiles pour conclure l’année 2019 : la réception de Bordeaux, un court voyage à Fleury pour le derby 100% essonnien précédant un autre, francilien, face au PSG.

Guingamp reste sur trois défaites consécutives à domicile (sur quatre matchs joués en Bretagne) et voudra forcément briser cet enchaînement négatif. Les Guingampaises s’appuieront pour cela sur leur dernière performance pleine de promesses, le match nul ramené de chez le leader, le PSG (1-1). L’EAG ira ensuite à Montpellier, avant de recevoir deux concurrents directs pour le maintien, Dijon et Reims.

EAG et PFC sont au coude à coude au classement, un seul point les séparant en faveur des Parisiennes, d’où l’intérêt d’un match qui s’annonce serré

Arbitre :  Maika Vanderstichel

À noter :

– La saison dernière, le PFC s’était imposé en Bretagne (1-0) grâce à un but sur coup franc de Gaétane Thiney. Charlotte Bilbault, alors au PFC (aujourd’hui à Bordeaux) avait été expulsée après une demi-heure de jeu.
– L’attaquante du PFC Linda Sallström a inscrit cette semaine le seul but de la Finlande au Portugal en match de qualification à l’Euro (1-1).
– Sa coéquipière Eseosa Aigbogun, elle, a joué toute la rencontre avec la Suisse face à la Roumanie (6-0).
– En 25 ans de confrontations (Saint-Brieuc vs Juvisy, puis Guingamp vs Juvisy, et enfin EAG vs PFC au fur et à mesure des fusions), soit 50 matchs en championnat (plus 2 en Coupe) il n’y a jamais eu un seul 0-0.
– La milieu de terrain du PFC Alice Benoît a joué une demi-saison à Guingamp (juillet 2015 à janvier 2016).

Les deux derniers EAG-PFC :

2019 : EAG 0-1 PFC
2017 : EAG 2-2 PFC

Prono :
nul

————–

Crédits photo : FFF

 

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 683 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.