J 1 | EL (groupes) | OM-KON : changer d’air

L’Europe a tout de l’échappatoire rêvée après les résultats catastrophiques de l’OM en Ligue 1. Pourtant, le mal est fait et personne ne croit plus à l’OM Champion’s project qui ressemble de plus en plus à une farce de mauvais goût. Le virage nord du Stade Vélodrome sera d’ailleurs fermé, faute de spectateurs et Konyasport n’a plus qu’à faire un bon match pour espérer s’imposer…


Onze chevaux ou onze baudets ?

Sur les quatre premiers rendez-vous européens de la saison, les Marseillais se sont acquittés de deux nuls à l’extérieur et deux victoires à domicile. Cependant, sur huit périodes jouées, deux seulement ont été convaincantes. La faute à une fébrilité défensive constante, un milieu qui se noie facilement dès qu’il y a un pressing adverse et une attaque souvent inefficace.

Tant de défauts qui face à Monaco et Rennes… Bon, passons. Ne cédons pas au désespoir et gageons que l’équipe saura relever la tête (méthode Coué).

Konyaspor, à vous les studios

L’adversaire du soir, le club turc Konyaspor, est pratiquement un novice en Europa League. Sa seule participation date de l’an dernier et fait suite à une troisième place en Super Lig sur la saison 2015-2016.

En outre, le bilan de ce baptême européen est « baupesque » avec cinq défaites et un nul.

Cette année, ils reviennent grâce à leur victoire en Coupe de Turquie au mois de mai dernier. Malheureusement pour eux (et heureusement pour nous ?), suite au débauchage de leur entraîneur en juillet par le Fernerbaçe, leur mercato devient fou : une vingtaine de départs – dont trois titulaires indiscutables – et autant d’arrivées.


Pour ne rien arranger, le nouveau buteur, Abdou Traoré, se fracture le pied au bout de deux journées de championnat et pour pallier son absence, l’entraîneur actuel déniche des tactiques dignes de Garcia : il utilise en attaquant axial soit son milieu offensif, Milosevic (un Cabella amélioré), soit son ailier, Fofana (un Ocampos sans crête)…

Avec l’un ou l’autre en pointe, l’équipe joue principalement en 4-2-3-1.

Gardons foi en l’OM

Face aux Olympiens, Konyaspor part avec trois désavantages : une quasi-inexpérience des matchs européens, un effectif chamboulé (malgré une ossature stable), et un début de championnat poussif (deux défaites, et une victoire face au dernier).

Si l’OM s’appuie sur l’expérience de son effectif et que Garcia renforce son milieu de terrain, nous devrions les priver d’une première victoire en coupe d’Europe en les battant comme nous avons battu Domžale.


Les titulaires possibles de Konyaspor:

Serkan Kırıntılı (gardien)
Nejc Skubic, Ali Turan, Wilfred Moke, Ferhat Öztorun
Deni Milosevic, Jens Jønsson, Ali Çamdalı, Medhi Bourabia
Ömer Ali Şahiner, Moryké Fofana

Les titulaires possibles de l’OM:

Mandanda
Amavi, Rolando, Sertic, Sakai
Sanson, Gustavo, Lopez
Ocampos, Germain, Thauvin

Bon, ben y a plus qu’à croiser les doigts ou prier très fort…


 

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de sillicate


Habite En Yourte ! Son Amour Laisse Univoquement Transi, Passant Ostensiblement Tout Obstacle. Caractère Amer Voir Acariâtre. Une Nouvelle Enquête Bientôt Intériorisera Nos Obsessions Utéro-Zygotiques Enflammées ?
Article lu 469 fois, écrit le par sillicate Cet article a été posté dans Avant-match et taggé . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 1 | EL (groupes) | OM-KON : changer d’air

  1. Oh Bonne Mère, si on encaisse un seul but contre eux, faut même plus raser les murs, faut se déplacer dans les creux intérieurs des briques !
    C’ est même insultant pour les baudets .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *