J 3 | EL (groupes) | OM-SS Lazio : l’espoir ou la chute

L’Olympique de Marseille accueille la Lazio Rome pour le compte de la 3e journée de Ligue Europa. Et le club phocéen joue déjà un match dans lequel se joueront ses espoirs européens. En cas de défaite au Vélodrome, la qualification dépendra d’exploits successifs pour les trois matchs restants. En cas de victoire la seconde place est en vue.


Souvenir… douloureux

Pour paraphraser un poète déjà regretté : « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ».

Aussi loin que je me rappelle, le Lazio-OM de 99/00 est le premier douloureux moment de ma jeunesse marseillaise. Ce souvenir jauni, vestige d’un mardi soir avec Roger Zabel sur TF1. L’image de Simone Inzaghi, bondissant après son quadruplé stratosphérique pour l’époque, est une cicatrice indélébile dans ma mémoire de supporteur. Je détestais déjà l’exubérance de Pippo, l’exploit du petit frère avait laissé en moi, un amer goût de revanche.

Changer l’histoire

Ça tombe bien, le bourreau de l’époque sera sur le banc des visiteurs du Vélodrome jeudi soir. Les Marseillais seraient bien inspirés de venger leurs glorieux aînés (oui, je suis aussi un glorieux aîné) en l’emportant pour ce 3e match de Ligue Europa. Une défaite et la porte de sortie ne serait plus très loin pour les Olympiens. Dans un stade malheureusement à nouveau à huis clos (partiel), la victoire est impérative pour continuer d’espérer.

L’affiche est alléchante, la Lazio a retrouvé de sa superbe depuis quelques saisons et flirte avec le podium en championnat. Et surtout, le club laziale dispose de deux immenses talents dans son effectif avec Sergej Milinkovic-Savic et Ciro Immobile. Le genre de joueurs qui te font basculer un grand match sur un éclair de génie.

Il serait cependant réducteur de limiter les forces vives à ces deux-là. Le colosse Caicedo risque de donner du fil à retordre à la charnière olympienne. Il sera alimenté par des vieux briscards comme Berisha, Leiva ou Badelj. Dans les cages, Strakosha confirme saison après saison son éclosion au plus haut niveau. Le club de la ville éternelle se présentera cependant amoindri à Marseille. Dušan Basta et Joaquin Correa ont été expulsés lors du naufrage 4 à 1 contre Francfort lors de la dernière journée.

Côté phocéen, la dynamique de victoire est enclenchée avec deux clean sheets d’affilée en championnat. Ça ne rattrape pas les deux buts d’avance dilapidés à Chypre mais ça redonne de la confiance. Si l’OM ne s’était pas pris les pieds dans le tapis contre Limassol, il serait à égalité parfaite avec le club romain.

Stop au gaspillage !

L’OM s’est compliqué la vie depuis son début de campagne européenne. Il doit rattraper le temps perdu, profiter d’un probable turn-over laziale pour rester en vie au niveau continental. Thauvin est forfait, Rudi Garcia l’a confirmé lors de la conférence de presse du jour. De son côté, Morgan Sanson doit confirmer son retour en puissance. Comme une évidence, Bouba Kamara s’est installé en défense centrale quand Caleta-Ćharette (désolé) peine à trouver sa vitesse de croisière.

Comme quoi, l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. On peut avoir coûté 19 millions d’euros et être mis sur le banc par un minot de la Soude. Bref, on ne va pas en faire tout un foin. L’issue du match passera aussi par les retours de Luiz Gustavo et Ocampos dans le onze marseillais. Deux guerriers qui ne seront pas de trop sur le champ de Mars du Vel’. Il est primordial de garder l’état d’esprit qui a animé l’équipe pour ramener une précieuse victoire des terres niçoises.

« On commence à comprendre, qu’à l’Olympique de Marseille, il faut mouiller le maillot, se battre les uns pour les autres. Et quand il n’y a pas cette union, ça se voit directement, on prend des buts et on commence à être en crise. Maintenant, je pense qu’on va en discuter dans les vestiaires, comprendre que pour gagner il faut souffrir et le plus important, c’est ça. »
Adil Rami

Semaine décisive : acte I

Le combat de gladiateurs est attendu à Marseille ce jeudi soir. Vers 23h00, nous en saurons davantage sur ce qui restera des ambitions européennes olympiennes.
Il sera alors temps d’allumer des cierges et de rêver d’un authentique exploit dans un stade bouillant contre l’ogre parisien. Ce jeudi environ 30 000 personnes sont attendues malgré le huis clos, dimanche le stade sera comble, et j’aurai la chance d’en faire partie. Voilà les tribunes du Vélodrome garnies, avec toute la ferveur que ce club exige pour pousser nos gladiateurs phocéens !

On patiente toute une saison pour retrouver les sommets, alors profitons-en ! Cette semaine a certes des allures d’Himalaya, mais ne dit-on pas que la foi déplace des montagnes ?

Allez l’OM !!!!

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Louis Gustave


Mieux vaut éviter les tacles à la gorge, ça s'appelle une cravate et c'est bien trop sérieux.
Article lu 270 fois, écrit le par Louis Gustave Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

3 Réponses pour J 3 | EL (groupes) | OM-SS Lazio : l’espoir ou la chute

  1. avatar De Esteban Gutierrez le 25 octobre 2018 à 8h28

    Je suis tes articles depuis le début Louis Gustave et tu t’affirmes dans un style journalistique. Continues comme ça, c’est toujours un plaisir de te lire.
    J’espère que l’ambiance du Vélodrome saura refroidir les supporters venus du Latium aux ardeurs néo-fascistes. Ce club est marqué à jamais par les saluts de Di Canio. Tout ça se paye tôt ou tard.

    • Merci beaucoup! Je prends beaucoup de plaisir à écrire . Ravi que ça te plaise. Je ferai l’avant match de OM PSG qui sortira demain ou samedi également. Et oui, Di Canio a malheureusement marqué ce club de son empreinte et c’est bien dommage. En espérant les battre ce soir!!!

    • Merci pour ton commentaire Esteban ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.