J 34 | SDR (1-3) OM : Maestro Payet !

Il est enfin de retour ! Grâce à un nouveau match plein couronné de 2 buts et 1 passe dé, Payet est redevenu le numéro 10 qui faisait tant chavirer le coeur des Marseillais. Effet Sampaoli ? On tente de dire oui ! Payet semble transformé, et bien plus à son aise dans ce schéma tactique, qui a vu l’OM marquer à nouveau 3 buts comme lors de ses deux précédentes sorties.

Cette fois-ci, l’OM n’aura pas craqué dès les premières secondes de jeu. Mais jusqu’à la 41e minute, ce match ressemblait au scénario catastrophe pour les Olympiens. Une blessure de Kamara suivie du but Rémois (Mbuku, 38e)… avant la 41e minute donc, et l’égalisation de Payet après une superbe combinaison entre Thauvin et Lirola à droite. On retrouve Payet 2 minutes plus tard, à la passe cette fois, sur le but du 2-1 de Milik. En seconde période et après l’expulsion de Faes côté rouge et blanc, Payet est revenu à la charge sur la passe décisive de Rongier, tout juste revenu à la compétition après sa longue blessure. Cet OM joue et fait plaisir à voir !


La réaction à chaud de Dimitri Payet, héros du soir :

« J’ai été efficace, c’est ce qu’on me demande à mon poste. Depuis quelques semaines, j’arrive à trouver de bonnes sensations que ce soit dans le jeu ou devant le but. C’est bien pour moi, pour toute l’équipe, et on prend trois points importants ce soir. »

« On a confiance, il y a du jeu et des buts. Il arrive à nous libérer. Il a bien pris la continuité du travail de Nasser qui nous avait guéris  avec son staff. Il a apporté sa petite touche maintenant, le nouveau coach. »

Jorge Sampaoli, l’entraîneur qu’il fallait à l’OM :

« C’était un match important. Ce n’est pas évident de venir gagner ici, face à un adversaire qui restait sur une longue série de matches sans défaite à domicile. On avait besoin d’une victoire pour continuer notre série en cours. On est très content de la victoire. En plus, jouer et gagner ici, un endroit marqué par l’histoire où tant de grandes équipes ont évolué par le passé, était une fierté pour moi. »

« On essaie surtout de redonner une identité de jeu à cette équipe, de retrouver le respect de ce maillot aussi important. La clé du changement est là, on l’a observé dans l’attitude de l’équipe. On a fait un gros match, contre un gros adversaire. Ça va être difficile de conserver le même pourcentage de victoires jusqu’à la fin. Ça va être notre travail quotidien pour continuer à redorer l’identité de cette équipe. »

« On retrouve un peu le Payet qu’on a toujours vu sous ce maillot, avec la responsabilité que cela suppose et qui correspond à ses capacités. On a besoin d’un Payet à la hauteur de ce qu’attend le club. On sent qu’il est heureux sur le terrain, il joue avec davantage d’intensité, répète plus les efforts et les accélérations. Nous devons en profiter, lui aussi, pour continuer de progresser et s’appuyer sur ses qualités de finition, de passe et d’élimination. »

Après le but encaissé et la blessure de Kamara :

« J’étais inquiet, oui. Jusque-là, on n’avait pas trop eu de sursaut dans ce match. On encaisse un but et le joueur sort derrière ; ça a été une source d’insatisfaction. On aurait peut-être dû tenir un peu plus le ballon à ce moment-là. »

David Guion, l’entraineur Rémois, après la défaite des siens :

« C’est vrai qu’on avait réussi à empêcher l’OM de développer son jeu, sans pour autant inquiéter le gardien adverse non plus. On a la chance d’ouvrir le score et l’équipe perd totalement le contrôle dans les cinq dernières minutes (de la première période). Les joueurs sont sortis du match. On les a récupérés très abattus à la pause. On savait que l’OM prenait des buts en seconde période. Boulaye Dia a failli nous remettre dans le match avec sa frappe sur le poteau. »

« Avec les forfaits de Cafaro et de Munetsi, on avait décidé d’aligner quatre gamins de moins de 20 ans. Et ce risque s’est ressenti sur le terrain. On sait qu’il faut encore plus d’agressivité quand on ouvre le score. Maintenant, cela fait partie de leur apprentissage. Dans l’état d’esprit, le contenu, on sait que les jeunes et tous les garçons veulent bien faire. »

« Sur le carton rouge, je suis en colère bien avant le tacle de mon joueur parce qu’il y a une faute sur Moreto Cassama sur laquelle l’arbitre ne revient pas. Sinon, bien entendu que les expulsions et les suspensions nous auront beaucoup coûtées cette année. Ce n’est pas une surprise si nous avons pu enchaîner une série d’invincibilité quand j’ai pu aligner la même équipe. Les joueurs ont pu ce soir se rendre compte du très haut niveau et qu’il faut de la régularité et de la concentration. Sur toute la durée d’un match. »


L’OM se retrouve classé 5e et peut rêver d’Europe… Mais qu’en ont pensé les twittos hier soir ? Petit tour d’horizon

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 1519 fois, écrit le par Kelyann Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.