J 5 | OM- Stade Rennais FC : lâchez la bride !

Top ! Entraîneur français aux commandes d’un grand club de Ligue 1, j’ai laissé partir Cabella en prêt chez un concurrent tout en conservant Ocampos et Sarr dans mon effectif. Je me suis opposé à un départ de Dória et, faute de mieux, j’ai aligné Hubočan face au champion de France en titre. J’ai parfois fait jouer un ailier en position de latéral et, a priori, je n’ai pas insisté auprès de mes dirigeants pour conserver un bon milieu défensif au patronyme évocateur… Je suis, je suis ?


Eh ben, je suis mal barré !

Après deux semaines marquées par la fin du mercato et la trêve internationale, la cinquième journée de championnat se clôturera dimanche soir par une opposition entre Marseille et Rennes. À cette occasion, le Stade Vélodrome accueillera deux équipes dont les performances actuelles ne sont pas du tout à la hauteur de leurs ambitions.

Côté marseillais, on espère que cette coupure aura été synonyme de remise en cause générale, côté rennais que l’équipe saura se montrer conquérante. De part et d’autre, le mot d’ordre sera à peu près le même : « Que les acteurs montrent enfin de l’audace et du caractère ! »

La sempiternelle quête du Graal

À observer l’OM depuis un certain temps, il m’arrive souvent de penser à la série Kaamelott. La comparaison paraît évidente en cours de match lorsque, emplies de bonnes volontés, les deux formations n’arrivent à rien malgré les moyens mis à leur disposition…

Dans le rôle d’Arthur, Rudi Garcia est vif et malin. Toutefois, il ne peut s’empêcher de prendre des décisions ahurissantes comme lors de la composition de son équipe face à Monaco… Il mène ainsi ses troupes sans donner l’impression d’avoir une ligne directrice claire.

Il est vrai qu’avec Karadoc et Perceval en défense, sa tâche est ardue. Ces deux personnages se démarquant autant par leur ignorance que par l’échec perpétuel de leurs missions…

« Diantre, me voilà coincé entre le marteau et l’enclume ! »

Dans l’entrejeu, Merlin propose ponctuellement quelques coups d’éclat, trop souvent gâchés par des recettes magiques approximatives. Esseulée, l’attaque semble, quant à elle, porter sur ses épaules tout le désarroi du seigneur Lancelot, chevalier aussi sensé et talentueux qu’incompris.

En conséquence, la joyeuse assemblée gambade naïvement en forêt de Brocéliande et se fait régulièrement dépouiller par des bandits de grands chemins venus de Principauté ou d’ailleurs. Fort heureusement, le prompt renfort d’un conquérant grec pourrait mettre fin à cette infamie.

C’est en tout cas ce qui se murmure à la cour où pèse le serment fait au peuple alangui de sortir hardiment le chéquier, telle Excalibur extirpée de son roc légendaire ! Supporteurs, observateurs, journalistes, tous attendent désormais impatiemment la découverte du Saint-Graal, autrement dit, l’avènement d’un jeu fluide, plaisant et surtout, efficace !

« C’est un bon mercato ça ! Oui, oui, oui ! Gnnnnniii… »

Du reste, perdre contre plus fort que soi n’est point honteux à moins de privilégier la fuite au combat, bien sûr… Ainsi, la déroute de l’armada olympienne face aux hordes monégasques a déclenché un juste courroux et ne saurait être laissée impunie !

Soit, mais à chaque jour suffit sa peine et le temps de faire rendre gorge à l’ennemi Rouge et Blanc viendra bien assez tôt. Pour l’heure, il convient de sauvegarder l’honneur de l’Olympique de Marseille en défendant becs et ongles le Bastion du boulevard Michelet.

D’autant plus que l’équipe rennaise est également en plein marasme !

Gourcuff, Garcia : même combat !

« On ne dit pas l’Ille-et-Vilaine, mais on dit, l’Ille pourrait être mieux » !

Feu André Franquin ne se doutait pas à quel point il était dans le vrai en écrivant ces lignes gentillettes dans les aventures de son Gaston Lagaffe. Pourtant, sous le ciel rennais et non pas lillois – ouais, suivez un peu quoi… – la situation est complexe.

À l’instar de son homologue marseillais, Christian Gourcuff est respecté pour sa science du football. Pourtant, les résultats ne suivent pas et les performances son groupe laissent à désirer.

En effet, le technicien breton ne parvient pas à hisser le Stade Rennais au niveau de clubs aux ambitions comparables (Bordeaux et Saint-Étienne notamment), et ce, malgré un recrutement conséquent et judicieux.

Malheureusement, la réalité rattrape vite les meilleures réputations et ces deux grands professionnels qui proposent habituellement un jeu offensif et spectaculaire semblent complètement dépassés par l’indigence du jeu collectif de leurs équipes respectives.

Des chiffres et des lettres

En outre, l’analyse des statistiques permet de se rendre compte que la théorie et la pratique sont par moments deux notions diamétralement opposées.

Jugez plutôt.

En quatre journées, le SRFC et l’OM ont marqué six buts chacun tandis qu’au classement général, Marseille totalise sept points et Rennes, deux.

Des résultats moyens pour n’importe quelle escouade lambda en L1, mais quand on se targue de privilégier l’attaque, mieux vaut ne pas regarder le nombre de buts inscrits par les équipes  » à schéma défensif « …

Pire, avec huit buts encaissés du côté breton et sept du côté provençal (dont six lors du dernier match au Stade Louis II), le bilan est absolument catastrophique ! Pour les deux formations, l’essentiel se jouera donc en défense.

Dans les gradins, le match aura aussi valeur de test pour l’OM après le déshonneur subi face à l’ASM à l’orée de la trêve internationale. Un test sans filet cette fois, puisqu’il faudra la manière ET le résultat pour espérer renverser la vapeur et convaincre des supporteurs rendus chafouins par les récentes sorties de la direction et les contre-performances du club !

Cette confrontation se déroulant au Vélodrome, il serait de bon ton que les hommes de Rudi Garcia et Rudi Garcia lui-même se comportent enfin en guerriers. Faute de quoi, le soutien populaire pourrait définitivement se muer en colère noire et froide…

Prévenez les archers, préparez les catapultes, débridez vos montures et sus à l’ennemi !

AUX ARMES !

« Alllez euh ! Gniiiiiiiiii… Hihihihihiiiii… »

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Guib


Passionné par l’OM depuis environ… toujours et j’aime tout autant les abeilles ! Les deux sont parfois piquants, souvent incontrôlables mais toujours attachants… En bref, j’attends la renaissance de l’OM comme la récolte annuelle de miel. Du coup, j’exorcise mon impatience en vous infligeant mes articles !


Article lu 665 fois, écrit le par Guib Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 5 | OM- Stade Rennais FC : lâchez la bride !

  1. Tout à fait Kaamelott,du copier coller pur jus , même à croire que c’ est la télé qui a copié sur le club !!!
    Merci et bravo