OM-Lille : plus que 5 !

En pleine période d’euphorie « bielsesque », l’OM affronte tout de même ce WE le 3ème du championnat de France. Si les joueurs ont depuis longtemps abandonné toute idée d’être performants, ils ont néanmoins malencontreusement gagné leur 2 derniers matchs et sont toujours en course pour l’Europe. Pour peu que Bielsa soit au stade, nous ne sommes jamais à l’abri d’une nouvelle victoire…

Qui a besoin de millions ?

 1395119897men_3-2_589-5891

L’OM n’est pas un club comme les autres. Et c’est pour ça qu’on l’aime, un peu moins qu’avant certes, mais toujours un peu pour s’emmerder à écrire de bien jolis articles. A l’heure où bon nombre des clubs européens devisent sur comment dépenser les 183 millions qu’ils ont budgété pour le prochain mercato, le club phocéen cherchent des sous pour survivre. Contraint de récupérer 7M d’euros pour équilibrer son budget, l’OM organise la grande braderie (de Lille ! Jeu de mot qui tombe à pic vu l’adversaire =Esprit vif = réactivité = vive Omlive).

 « Qui veut de mon beau Valbuena ?! Il est frais mon Nkoulou, il est frais ! -50% sur un Ayew première main ! »

A priori du joli matériel. Enfin ça c’était surtout pour les modèles 2012-2013. La cuvée de cette année fait plutôt peine à voir, même ceux sensés être des tauliers. L’OM risque une nouvelle fois d’être contraint d’appliquer sa recette de gestionnaire en or : vendre moitié prix des joueurs achetés à prix d’or. Avec pourquoi pas, en bonus, la prise en charge du salaire, parce qu’on est sympa. Acheté 16M, Gignac pourrait être céder pour quelques 6M d’euros. 6-16 = -10. On ne voit pas le problème…

Tout ça pour acheter Ochoa ! Génial !!

Les coulisses de la négociation Bielsa

13411-les-coulisses-du-defile-femme-0x665-1

Le monde du football ne parle que de ça. Enfin, il ne parle que de ça après avoir parlé 53 fois de son désespoir de voir Ibrahimovic blessé, 28 fois du futur mercato du PSG et 15 fois de Laurent Blanc. Bielsa pourrait devenir le prochain entraineur de l’OM. La rumeur traine depuis quasiment 2 semaines, le technicien argentin n’ayant toujours pas annoncé son accord. En exclusivité, Omlive vous raconte les coulisses de la négociation.

J-15 : l’OM compte ses sous. Avec 15,50 € de budget, les dirigeants décochent les noms de Guardiola, Mourinho et Conte. Anigo propose la solution entraineur sans emploi. Labrune valide et félicite son directeur sportif/coach/caution marseillaise pour cette idée lumineuse.

J-14 : les entraineurs sans emploi sont ciblés. Baup, priorité d’Anigo n’est pas conservé. Motif : pas assez de temps entre son dernier licenciement pour que les supporters aient oublié. Denoueix gagne trop à Canal+. Barré de la liste. Villas Boas est contacté. Il rigole quand il entend le salaire proposé : il est barré en rouge pour ne plus jamais le contacter. Bielsa est envisagé malgré le fait qu’Anigo ne le connaisse pas. C’est un bon point, pas d’antécédent d’embrouilles, ils se lancent !

J-13 : Il est demandé à Luis Fernandez d’établir un contact. Réponse de l’intéressé : « Remballé, c’est penser ». Incompréhensible, c’est bon signe.

J-1 : Bielsa a donné son accord pour venir jeter un œil. L’excitation est à son comble. Anigo prépare sa meilleure séance de tennis-ballon de l’année : avec 2 ballons !

Jour J : Le gars est là. L’entraineur mythique des Newell’s Old Boys vient d’arriver à la Commanderie. Labrune a une belle érection. MLD est jalouse.

Jour J +1h : Bielsa veut les pleins pouvoirs. Anigo menace alors de quitter le club. Tout le monde se réjouit. La menace est contre productive.

Jour J +2H : Bielsa en est à sa 48 pages de prise de note sur les installations de l’OM. L’OM n’avait pas anticipé le fait que des causeries avec tous les joueurs puissent vraiment exister. Problème de taille de vestiaire.

Jour J +3h : Les joueurs ne doivent plus arriver par la même entrée que le public selon Bielsa. Apruzesse fait la gueule. Sa supercherie tombe à l’eau

Jour J+4 : Bielsa est à Montpellier. L’OM s’impose. C’est forcément l’effet Bielsa. Il note sur son carnet : « demander qui a eu l’idée de recruter Khalifa : se séparer de cette personne ».

Jour J+5 : Aucun membre actuel du staff ne serait conservé. Les licenciements étant beaucoup trop chers,  Labrune planche sur la création de 5 emplois fictifs. Anigo lui apporte son expertise sans égal en la matière : « Mets les avec les jeunes, ça sert à rien les jeunes » !

Jour J+6 : les rumeurs sur le staff de Bielsa vont bon train. Tous les gens plus ou moins argentins, ou ayant un nom à consonance hispanique sont envisagés. Heinze préfère entraineur les jeunes des Newell’s Old Boys. On aurait fait pareil. Bernardi est sondé, Amoros aussi. Juan Martin Del Potro, qui a l’avantage d’être argentin, est espéré.

Jour J+7 : Toujours pas de réponse. Toutes les sélections plus ou moins exotiques du monde viennent de se rendre compte qu’un bon entraineur était sans club. L’OM doit faire face à la concurrence et ça, ce n’est pas sa spécialité.

Jour J+7 +1h : Anigo annonce à Labrune qu’en dernier recours il serait prêt à poursuivre son intérim. Labrune se détend, l’avenir du club est assuré quoi qu’il arrive !

Coucou toi !

Quelques mois après son rocambolesque départ, Thauvin pourrait retrouver ses éphémères ex coéquipiers. L’occasion pour nous de faire un bilan des états de fonction du garçon : 26 matchs joués dont 21 en tant que titulaire, 6 buts marqués, 3 passes décisives. Voilà, voilà. En dehors de ce simple bilan comptable, son influence sur le jeu de l’OM reste extrêmement limité et l’investissement réalisé en début de saison par des olympiens au comble de la folie dépensière paraît démesuré.

Et Lille dans cette histoire ?

Un peu traumatisés par l’épisode en début de saison, ils ont rapidement su se remettre en route pour envisager aujourd’hui une possible 3ème place, ou plutôt la 1ère place des clubs « normaux » du championnat français. Une performance notable, dans un contexte de restriction budgétaire, qui pourrait, ce serait cocasse, faire regretter Thauvin son choix estival.

Sa présence sur le terrain ce WE et encore incertaine. Il se murmure déjà que Tonton Adil pourrait faire le forcing pour que son poulin rerejoigne Lille l’été prochain, parce que « Lille est le club de son cœur. »

 

Le match vu du nouveau forum au design tellement beau qu’on pourrait rouler une galoche à Jester si on l’avait en face de nous !

Autopromo

Sympa le site@meh75

Sponsorisé par Moulinex

On va se faire toaster par cette équipe qui n’a pas 3 joueurs de bons dans son effectif@gaby

Tous les joueurs olympiens, sauf Ayew, approuvent ce message

Moi je m’accommode bien des défaites@Betsamee

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 3434 fois, écrit le par nemenems Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour OM-Lille : plus que 5 !

  1. Merci pour la cassedédie 😉

  2. L’entrainement à base de tennis-ballon semble avoir traumatisé beaucoup de monde, et pour longtemps.