D2F | RC LENS (2-2) OM : beau retour

Lors de cette huitième journée du championnat de D2 féminine, l’OM se déplaçait à Lens, quatrième au classement, à trois unités derrière les Marseillaises. Le club artésien, où évoluait Mama Diop, avant sa venue à Marseille, reste un des prétendants pour l’accession en D1 Arkema. Menées 2-0 à la mi-temps, les Olympiennes ont su trouver les ressources pour arracher le point du match nul.

 

Revenir au score après avoir été menées devient une habitude.

Le match avait pourtant bien commencé, avec cette barre trouvée pas Ashley Clark à la 10′.

Mais ce sont les Lensoises qui ouvrent la marque par Sherly Jeudy à la 27′, sur un centre de Gbedjissi. Boklach touche le ballon, mais insuffisamment pour éviter le but.
RCL 1-0 OM

L’événement marquant de cette période est la sortie d’Ashley Clark sur blessure à la 26′. Coralie Monguillon la remplace.

Il faudra attendre le fin fond des arrêts de jeu pour que le score évolue à nouveau. Encore une fois en faveur des Artésiennes. Sur un coup franc d’Emma Smaali, le centre de Carla Polito esr dévié par Mbayang Sow, la balle rebondit sur le bas de la transversale et entre dans le but, à la 45+8’.
RCL 2-0 OM

Plus rien ne sera marqué au cours de cette première période et les joueuses rentrent au vestiaire sur le score de 2-0.

À la 56′, Carla Giaimo tire un corner depuis la droite du terrain. Le ballon en cloche parvient à Mama Diop vers le point de penalty. L’avant-centre sénégalaise saute plus haut que tout le monde et d’une tête piquée, trompe Blandine Joly, la gardienne lensoise, qui était la titulaire à l’OM lors de la dernière saison en D1.
RCL 2-1 OM

L’égalisation arrivera à la 86′, par l’intermédiaire de Coralie Monguillon qui profite d’une relance dans la surface de réparation de Blandine Joly pour contrer de la semelle la passe de Smaali sur la ligne des cinq mètres cinquante. Le ballon entre au ras du poteau droit de la portière sang et or qui n’esquisse pas un mouvement.
RCL 2-2 OM

N’ayant pas vu le match, je ne peux dire si le résultat respecte la logique ou si une équipe « méritait » plus la victoire que l’autre. Tout ce que je peux constater, c’est que ce score n’est pas mauvais en soi, puisqu’il permet aux Olympiennes de prendre seules la seconde place. Nantes à perdu 2-0 à Orléans et se trouve maintenant, troisième à un point des Marseillaises. Tandis que leurs adversaires du jour restent quatrièmes à trois points de l’OM.
Quant à Strasbourg, vainqueures 1-0 des Messines, elles sont confortées comme leader de la D2F, deux unités devant les Olympiennes. Sans oublier que le RCSA a un match en retard à jouer à Rodez.

Toujours est-il que les filles de Yacine Guesmia encaissent beaucoup trop de buts : onze en huit journées, sept sur les trois dernières rencontres de championnat. Ce qui les place au cinquième rang des défenses, quand l’attaque pointe en tête.

De régulièrement prendre le ou les premiers buts les oblige à souvent être en réaction. C’est passé contre Thonon et Montauban, mais pas contre Lens et Metz, même si elles sont parvenues à arracher le nul.

Il reste à espérer que les absentes de longue date, comme Salomon, Conesa et Hamidou retrouvent rapidement le terrain et que la blessure de Clark ne présente pas de caractère de gravité important.

La semaine qui vient, place au second tout fédéral de la coupe de France. Les bleues et blanches se rendront à Bessay sur Allier, club de Régionale 1.

La prochaine rencontre de championnat aura lieu dans quinze jours. Les Olympiennes recevront les Strasbourgeoises à l’OM Campus. Ce sera l’occasion de rattraper une partie de leur retard… ou pas !

 

Jenny Perret

 

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 363 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.