Féminines | Intersaison

La situation de l’équipe féminine reste floue, pour le moment. Il y a déjà dix joueuses qui ont annoncé leur départ et pour certaines, leurs nouvelles destinations. Le site officiel du club demeure muet. Faut-il s’en inquiéter ?


 

L’intersaison paraît plutôt calme, si l’on se fie au site de l’Olympique de Marseille, puisqu’aucune information ne filtre. Serait-ce à cause des vacances post-saison ? En tout cas, pour l’équipe masculine, nous pouvons lire quelques articles, mais sur les féminines, rien de rien. Je serais tenté de penser que, comme d’habitude, aucun effort n’est effectué pour éclairer les supporters.

Ce que l’on sait, c’est que Yacine Guesmia a quitté le club. Enfin, on le sait si on suit son compte Instagram, sinon, la seule information officielle dont nous disposons dit qu’il a été dispensé d’activité le 28 mars 2024. Et c’est tout.

Quid de Frank Borrelli ? A-t-il effectué une pige de deux mois, comme il y a deux ans ?

Même question à propos du remplaçant d’Alban Sanchez, le responsable de la section féminine qui lui aussi a annoncé son départ de l’OM ?

 

Y a-t-il quelqu’un aux manettes ?

Si l’on se fie à l’absence de communication du club, on pourrait imaginer que ce n’est pas le cas. Quand on voit le nombre de joueuses qui quittent l’équipe, dont beaucoup de non-renouvellements, ça nous dit que oui.

Je pense qu’au mois de juillet avec les retours de congés, nous devrions en savoir plus.

En attendant, voici le nom de celles qui ont annoncé leur départ et pour certaines, leurs nouvelles destinations.

Clark (Tampa Bay USA)
Gouineau (Arrêt)
Hamidou
Devant
Hatchi
Tchakounte
Elie
Dembele (Roubaix)
Salomon (Le Mans)
Adja Binaté (retour prêt PFC)

Mon opinion : en pertes réelles, je mettrais Clark et Gouineau, titulaires indiscutables. Gouineau devait déjà arrêter la saison dernière, mais avait prolongé d’une année. Il me semble que la non-montée en première ligue a convaincu Clark de retourner aux USA.

Salomon a perdu sa place de titulaire assez rapidement. Tchakounté commençait à tâter du banc voire à évoluer dans l’entrejeu de temps en temps. Je pense que les performances médiocres de la défense en portent la responsabilité.

Hamidou a des qualités techniques et de hargne, mais elle a toujours un défaut gênant, à savoir vouloir dribler trois ou quatre adversaires. Quand on fait office de milieu défensif, les pertes de balles (fréquentes) mettent en danger l’équipe. Depuis quatre ans que je la vois dans l’effectif, elle me semble stagner.
Quant à Devant, Hatchi, Elie et Dembélé, elles n’étaient que remplaçantes. Hatchi est celle qui a rendu le plus de services, quand elle était sur le terrain et en tant que meneuse dans le vestiaire. Devant n’a que trois entrées en jeu dans la saison et Dembélé n’apparaissait plus dans le groupe depuis des mois.

Pour rappel, il y a un an, il y avait eu huit départs : Karima Benameur-Taieb, Grace Yango, Sarah Zahot, Coline Grau , Nivine Ali Abdallah, Alaïs Lamarque, Nelly Da Cruz Rodrigues, Cyrine Ben Rabah.

L’année d’avant, c’étaient onze départs : Marine Coudon, Abbie Faingold, Iliana Goulet, Anaïs M’Bassidjé, Marina Makanza, Maeva Ripamonti, Anaïs Kabtni, Sara Picchetti, Chiara Praino, Laura Rueda, Amandine Blanc.

Donc, les changements en masse, sont courant dans le football féminin, car les contrats sont de courte durée et il n’y a que rarement d’indemnités de transfert. L’intersaison passée, Nantes a perdu dix-sept joueuses et en a recruté seize. Elles montent en Première Ligue.

Vivement que la communication du club s’améliore.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 483 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans A la Une, Edito, Féminines. Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.