Amical : le Barça (beaucoup) trop fort pour les Olympiennes (0-5)

Les Olympiennes n’ont pas pesé lourd face aux vice-championnes d’Europe catalanes et s’en retournent avec un 0-5 dans la valise en match de préparation au championnat…

Après deux succès lors des premiers matchs de préparation – 1-0 face à un MHSC bis, et 2-1 devant Orléans (D2), le résultat du match contre les U15 garçons de Gémenos n’ayant pas été communiqué –, les Olympiennes passaient ce dimanche matin (11h) un test bien plus sérieux devant 774 spectateurs. Il ne s’agissait en effet de rien moins que d’aller défier chez elles les finalistes de la dernière Ligue des Championnes ! Le Barça, puisque c’est de lui qu’il s’agit, certes privé de sa star néerlandaise Lieke Martens, et débutant le match avec ses alter egos norvégienne Caroline Graham-Hansen et nigériane Asisat Oshoala sur le banc, mais alignant tout le reste de son effectif international. Une grosse ossature de l’équipe d’Espagne (quart finaliste de la Coupe du Monde en France cet été, éliminée par les USA 1-2), et bien sûr la présence de la Française Kheira Hamraoui, auteure d’ailleurs d’un très bon match.

De son côté, Christophe Parra avait emmené tout son groupe – à l’exception notable de la toute récente championne d’Europe U19 Lisa Martinez, annoncée prêtée par le MHSC depuis un bon moment, mais qui jouait encore avec celui-ci cette semaine en Women’s French Cup.

Les deux équipes s’alignaient ainsi :

Barça Femení: Paños (c) – A. Pereira, Codina, Mapi León, Ouahabi –  Hamraoui, Bonmati, Putellas, Caldentey, Falcón, J. Hermoso.
Remplaçantes entrées en cours de jeu : Jana, Torrejon, Van der Gragt, Serrano, Guijarro, Hansen, Oshoala, Pina.
Non entrées : Font.
Olympique de Marseille: OM : Joly ; Maetz (Laplacette 60′), Blanc (Lamarque 80′), Pizzala (cap.), Hamidou ; Coton-Pélagie (Coudon 70′) ; Palacin (Perret 82′), Gherbi (Zahot 46′), Sumo, Ali Nadjim (Cardia 62′) ; Salomon (Conesa 82′) .
Non entrées : Arouaissa, Fiordaliso (gardiennes).

A l’exception des dernières minutes de la rencontre au cours desquelles les Olympiennes tentèrent une ou deux offensives, le match fut très, très largement à sens unique, et le score aurait plus être beaucoup plus sévère sans quelques hors-jeu pas toujours évidents, des maladresses catalanes et des sauvetages à la va-comme-je-te-pousse. La gardienne et capitaine catalane Sandra Paños n’eut pas un seul arrêt – même facile – à effectuer, la meilleure tentative olympienne, une belle frappe de Palacin, frôlant sa transversale… On ne doit pas en être surpris, tant les deux équipes évoluent dans des sphères différentes, un simple coup d’œil aux effectifs suffit. On pourra donc se contenter d’un résultat brut presque honorable et qui pourrait ressembler – le match a sans doute servi s’y préparer – au premier de D1 que les Olympiennes joueront le samedi 24 août chez les ogresses lyonnaises, championnes de France sans discontinuer depuis… 13 ans, et d’Europe depuis 4, la dernière fois face au… Barça (4-1).

Alors peut-on vraiment tirer un enseignement de cette attaque-défense ? Difficile. Sur un plan collectif, on a pu constater un manque flagrant au niveau animation-création. Nora Coton-Pélagie a joué très bas devant la défense et s’est contenté la plupart du temps à balancer ses relances loin devant pour la seule Maëva Salomon, livrée à elle-même. Sumo aussi a joué très bas et si elle a été intéressante dans la récupération en 2e période, son apport offensif fut des plus légers. La recrue Gherbi s’est montrée active au milieu en première période, même si peu productive, avant de disparaître. Les deux joueuses de côté, elles aussi arrivantes au club, l’expérimentée Sarah Palacin (en dehors de sa frappe) et la véloce Nadjma Ali Nadjim furent transparentes (Cindy Caputo n’était visiblement pas du voyage). Derrière, la nouvelle et jeune (19 ans) gardienne de l’OM, Blandine Joly a révélé– malgré deux bonnes parades à bout portant – une propension à relâcher tous ses ballons, en l’air ou au sol. Même la capitaine Caroline Pizzala ne s’est guère montrée à son avantage, loin de là. D’une manière générale, les Olympiennes perdirent quasiment tous les duels. L’opposition était tout simplement trop forte, même si le Barça jouait là son premier match de préparation de l’intersaison (avant d’affronter Arsenal le 14 et le MHSC le 18), et aura montré aux Olympiennes le fossé qui les sépare d’une équipe de très haut niveau. Et l’effectif 2019-2020 n’a clairement pas été bâti pour combler celui-ci, mais pour jouer le maintien en D1.

Buts :
1-0 : Hamidou perd le ballon sur son côté gauche au profit de Caldentey qui centre en retrait dans la surface pour Bonmati, laissée libre de tout marquage et qui aligne Joly (16’).
2-0 : nouveau ballon perdu, cette fois aux 30m par Sumo. Hermoso est trouvée en 2 passes, elle s’avance tranquillement dans la surface et ne laisse aucune chance à Joly, malgré le retour tardif de Pizzala (19’).
3-0 : Hamraoui, plein axe, adresse un petit bijou de passe lobée pour Putellas qui, seule entre Pizzala et Hamidou, reprend de la tête de 8 mètres face au but et loge le ballon dans le coin (34’)
4-0 : sur un corner tiré à deux de la gauche, Hansen centre de l’angle de la surface vers le premier poteau. Putellas, seule, dévie habilement le ballon au fond (52’). Les Olympiennes réclament un hors-jeu – a priori à juste titre –, mais en vain.
5-0 : sur une touche défensive à gauche de leur surface de réparation, les Olympiennes perdent le ballon, Guijarro déborde jusqu’à la ligne et centre en retrait au second poteau et à l’entrée de la surface pour Oshoala, laissée absolument seule (63’). Celle-ci expédie une superbe frappe sous la barre, dans le coin opposé, ne laissant aucune chance à Joly.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 393 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Féminines et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.