ASSE – OM : les notes « vert de rage »

La centième opposition entre l’ASSE et l’OM a été assez prolifique, avec quatre buts marqués et un score de parité de 2-2. Un match nul qui ne satisfait personne mais qui s’est avéré riche d’enseignements, pour qui voudra bien les tirer…

Notes-logo-3


30

Mandanda


Mendy


Morel


Fanni


Dja Djédjé


Imbula


Romao


Ayew

10

Payet


Ocampos


Gignac

puis à partir de la 63e minute :


30

Mandanda


Mendy


Morel


Fanni


Aloé


Ayew


Imbula


Alessandrini

10

Payet


Ocampos


Batshuayi

 MVP

Batshuayi : 5.5/6 ★★★★★½ 

Que ça fait du bien d’évoluer avec un vrai numéro 9 dans son équipe ! Auteur des deux buts olympiens ce soir (64e et 67e minutes), l’Espoir belge allie mouvement, vitesse, placement et justesse technique, c’est-à-dire la palette complète de l’avant-centre. Et il reste bien en place dans l’axe sans se croire obligé de dézonner pour un oui ou pour un non. Son premier but, inscrit seulement cinquante-cinq secondes après être entré sur le terrain, est un modèle d’abnégation, avec un contrôle poitrine et un crochet avant de fixer Ruffier. Faudrait peut-être penser à le mettre titulaire maintenant, non ? Histoire de jouer un peu à onze…


 

Le boulet

Moby-Dick : 0/6 ☆☆☆☆☆☆ 

On a vaguement aperçu une grosse baleine se traîner sur les flancs de l’attaque marseillaise (une baleine qui dézonne, ça c’est original !), mais on a en revanche perdu de vue l’avant-centre André-Pierre Gignac depuis plusieurs semaines. A-t-il été capturé par Boko Haram ? L’alerte enlèvement a en tous cas été déclenchée…


Le groupe

 

Mandanda : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Il a effectué les arrêts qui s’imposaient, ne peut pas grand chose sur le pénalty mais aurait pu sortir plus tôt sur le second but stéphanois. Même si dans le fond, ce n’est pas de sa faute si Morel mesure 1,10 m…

Dja Djédjé : 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Plus nerveux qu’à l’accoutumée, l’Ivoirien a perdu beaucoup de ballons et loupé bon nombre de ses relances, notamment en première période, où son compatriote Gradel lui a fait la misère. Logiquement remplacé à l’heure de jeu, alors qu’il avait écopé d’un jaune qui devenait de plus en plus orange au fil des minutes !

Mendy : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Pas un mauvais match pour l’ancien Havrais, qui s’est montré assez remuant sur son côté gauche en seconde période, mais a montré beaucoup de déchet technique avant la pause. Il a également sa part de responsabilité sur l’action de l’égalisation des Verts, où il se fait bouffer par Théophile-Catherine.

Fanni : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Un match assez moyen pour le Martégaou : ignoble avant la mi-temps, mais davantage souverain après. Il a pris une biscotte à la 80e minute pour avoir tenter de gagner du temps, ce qui entraîne sa suspension pour le déplacement à Toulouse. Comme si on avait besoin de ça en ce moment…

Morel : 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Les deux buts adverses sont très clairement pour sa pomme : le pénalty pour cette faute sur Hamouma et son impuissance face à Mevlut « un but tous les quatre ans » Erding. A part ça (gros lol), il a mal débuté la rencontre par des approximations auxquelles il ne nous avait plus habitué depuis longtemps, avant de légèrement se reprendre. Et sinon, on a combien de clés maintenant, Passepartout ?

Romao : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

On ne peut même plus louer son abattage car dans ce domaine aussi, il est devenu transparent. En revanche, toujours des fautes assez stupides de la part du Togolais, qui n’apporte strictement rien sur le plan technique (a-t-il d’ailleurs déjà apporté quelque chose à ce niveau-là ?), si bien que lorsqu’il est remplacé, l’équipe respire mieux, que cela soit contre Reims ou ce soir. Il faudra essayer de le refourguer à Evian-TG ou à Sochaux lui aussi, l’été prochain…

Imbula : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Lui aussi a été nullissime en première période, avant de redevenir le Giannelli de l’automne dernier, en gardant moins le ballon et en regagnant en vivacité. Il est d’ailleurs passeur du passeur sur le second but marseillais, où il décale idéalement Alessandrini côté gauche. Il finit même la rencontre avec un taux de 85 % de passes réussies. Il faut dire qu’avoir Ayew au lieu de Romao à ses côtés l’a quelque peu reboosté !

Ocampos : 4/6 ★★★★☆☆ 

Le jeune Argentin apporte indéniable quelque chose sur son aile droite, avec sa percussion et sa justesse technique, même s’il a beaucoup souffert en première période à l’instar de beaucoup de ses camarades. On aurait aimé qu’il marque sur sa frappe à la 81e minute.

Payet : 3/6 ★★★☆☆☆ 

A l’image de son équipe : sous l’éteignoir pendant une heure (tout de même trente-quatre ballons perdus !), avant de retrouver ses habits de chef d’orchestre technique.

Ayew : 5/6 ★★★★★☆ 

Il n’a pas que la grinta, le professionnalisme ou l’amour du maillot : il a aussi le talent. Il a su ratisser pas mal de ballons sur l’aile gauche, mais c’est une fois repositionné en milieu défensif qu’il brille de mille feux, en apportant de la tonicité et de la fluidité dans ses passes. Un vrai régal de l’avoir dans l’équipe ! C’est l’écurie anglaise qui va le récupérer en juin qui va se frotter les mains…


Les remplaçants

Alessandrini : 4/6 ★★★★☆☆ 

Si Batshuayi est le double buteur du match, Romain est le double passeur ! D’abord grâce à un long ballon à destination du Belge, puis à un joli centre fort à ras de terre au premier poteau. L’ancien Rennais a su apporter la fraîcheur et l’allant dont l’équipe avait cruellement besoin. On aimerait le voir davantage titulaire, surtout si Bielsa décide de repositionner Ayew dans l’entrejeu.

Aloé : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Cela n’a plus rien à voir avec le Baptiste Aloé que l’on avait aperçu face à Bordeaux au Vélodrome en novembre dernier. Là, on a eu plus nettement l’impression de voir un joueur de PH, pas du tout dans le coup sur les ballons qu’il a eu à disputer et trop agressif, avec ce carton jaune pris seulement deux minutes après son entrée pour une faute stupide sur Gradel.


L'environnement

L'adversaire : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Les Verts ont dominé des Phocéens moribonds en première période, tout en ne montrant rien de bien folichon sur le plan technique. Leur entraîneur Christophe Galtier a su répondre habilement au coaching de Bielsa en faisant entrer en jeu Erding et Monnet-Paquet, qui ont apporté du sang neuf à des Foréziens qui ne demandaient qu’à encaisser un troisième but.

Bielsa : 5/6 ★★★★★☆ 

Fréquemment dans l’œil du cyclone ces temps-ci, El Loco a effectué le coaching parfait, en faisant rentrer Batshuayi et Alessandrini qui ont transfiguré l’équipe et nous ont fait basculer cinq mois en arrière. Et ce n’est pas de sa faute si Nkoulou s’est blessé au genou et nous manque terriblement !

L'arbitre : 1.5/6 ★½☆☆☆☆ 

Il aurait pu prétendre au titre de boulet, mais Gignac et Morel en ont décidé autrement. Il zappe notamment deux pénalties assez évident pour l’OM et a davantage trouvé la poche des cartons pour nous que pour les locaux , même s’il a géré à peu près correctement les débats le reste du temps. Mais bon, restons indulgents : ce n’est qu’un arbitre français, après tout…

L'ambiance : 5/6 ★★★★★☆ 

Le club de l’AS Saint-Etienne est un monument éminemment respectable du football français, et son public est l’un des meilleurs de l’hexagone, tout comme l’OM et ses supporters. Et comme dans la plupart des affiches opposant les deux clubs, les supporters ont été au rendez-vous, rien à dire !

 

L’OM aurait pu perdre 1-0, l’OM aurait pu gagner 2-1, mais l’OM a finalement partagé les points sur le score de 2-2, comme lors de son précédent match contre Reims au Vél. Cela lui permet au moins de tenir son adversaire du soir à distance au classement.

Mais surtout, la satisfaction est grande d’avoir retrouvé pendant une bonne vingtaine de minutes l’équipe qui nous avait enchanté durant l’automne passé. Et on est désormais en droit d’espérer voir enfin Michy Batshuayi titulaire à la pointe de l’attaque marseillaise, car ce dernier semble davantage digne de la devise de notre club « Droit au but ». Contrairement à l’autre otarie. On aimerait aussi voir évoluer un peu plus Alessandrini, si bien sûr les blessures le laissent enfin tranquille. Il serait également fort judicieux de replacer Ayew au mitard, car il y fait un bien énorme ! En revanche, Romao et Gignac peuvent rejoindre Thauvin sur le banc, tant ils semblent littéralement scléroser l’équipe.

Les motifs d’espoir sont donc bien palpables mais la seule grosse inquiétude est l’indisponibilité de Nicolas Nkoulou, qui risque tout bonnement de ne plus jouer de la saison. Et ça, ça craint franchement ! Car on a bien vu que la charnière Fanni-Morel est loin d’être l’assurance tous risques ! Et prier la Bonne Mère ne sera certainement pas suffisant…

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jogabonito


Combattre pour l'OM à la vie à la mort, depuis 1980 en ce qui me concerne.
Article lu 3018 fois, écrit le par Jogabonito Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.