[D1F] Présentation de la 12e j, dernière avant la trêve !

Dernière journée avant la trêve des confiseurs. Derrière Lyon, Bordeaux – qui se rend à Marseille – pourrait profiter d’un éventuel faux pas du PSG au PFC dans le derby francilien pour passer Noël en dauphin de l’OL, et rapprocher un peu plus l’OM de la D2. Le MHSC, en déplacement chez la lanterne rouge Metz, aura aussi son coup à jouer. Reims, qui marche bien à l’extérieur va à Guingamp et espère s’éloigner de la ligne de relégation, ce que ne pourra guère espérer Dijon en visite à Lyon… Soyaux et Fleury, au coude à coude au classement tenteront de prendre leurs distances l’un par rapport à l’autre…

Samedi 14 décembre

Soyaux – Fleury
Marseille – Bordeaux
Guingamp – Reims
Lyon – Dijon

Dimanche 15 décembre

Paris FC – PSG
Metz – Montpellier

——————————–

Samedi 14 décembre

14h 30 – Stade Lebon , Angoulême –

SOYAUXFLEURY

Soyaux : 8e – 13 pts – 11 bp / 19 bc. Meilleures buteuses : Sarah Cambot : 4 buts. Meilleures passeuses : Anna Clérac,  Laura Bourgouin, Kimberley Cazeau, Anaïs Dumont, Lucie Pingeon, Viviane Boudaud, Sarah Cambot : 1.
FCF91 : 7e – 14 pts – 14 bp / 21 bc. Meilleure buteuse : Marina Makanza, 5 buts. Meilleure passeuse : Daphné Corboz, Marine Haupais, 2.

Un seul point sépare les deux équipes au classement (14 contre 13 en faveur de Fleury, 7e), confirmant en quelque sorte leur match nul de la phase aller (1-1). Les deux formations restent néanmoins sur des performances opposées. Tandis que les Charentaises remportaient un succès convaincant sur le terrain de l’OM (3-1), les Floriacumoises s’inclinaient à domicile devant le PFC lors du derby essonnien et à l’issue d’un match fou (2-3). Une victoire ce samedi pourrait valoir à celles qui en bénéficieront d’accéder à la 5e place, soit à la tête du « 2e championnat », si tant est que le PFC s’incline devant le PSG, et que Guingamp subisse la même mésaventure face à Reims, assez à l’aise à l’extérieur. Rien d’impossible dans les deux cas.

Le match devrait donc – une fois de plus entre ces deux formations – être assez disputé et serré.

Arbitre : Émeline Rochebilière

À noter :

La Sojaldicienne Laura Bourgouin a inscrit 4 des 6 buts de Soyaux contre Fleury lors des 5 confrontations en D1 entre ces deux équipes.
– Si l’on ajoute les deux matchs de D2 (2012-2013) entre Soyaux et Val d’Orge, Soyaux ne s’est incliné qu’une fois en 7 matchs (4 v, 2 n, 1 d).
– Les 5 affrontements en D1 n’ont jamais été sanctionnés par des écarts de plus d’un but.

Les deux derniers Soyaux-Fleury :
2019 : Soyaux 2-1 Fleury
2017 : Soyaux 2-1 Fleury

Match aller :
Fleury 1-1 Soyaux

Prono : nul

 ———————————-

14h 30 – Stade Paul Le Cesne –

OMBORDEAUX

OM : 11e  – 6 pts – 8 bp / 33 bc. Meilleure buteuse : Sarah Zahot, 3 buts. Meilleure passeuse : Tess Laplacette, 2.
Bordeaux : 3e – 24 pts – 25 bp / 11 bc. Meilleure buteuse : Khadija Shaw, 9 buts. Meilleure passeuse : Khadija Shaw, 5.

Que peut-on encore espérer de l’OM face à un adversaire vainqueur 3-0 à l’aller, sur le podium du championnat, et qui voit pour  la première fois de son histoire la 2e place synonyme de qualification européenne lui tendre les bras, à seulement deux points ? Face à ces Girondines de Bordeaux débordant d’ambition – à tous égards justifiée – un OM qui n’a plus pris le moindre point depuis la 5e journée il y a deux mois (Metz, 3-1), et qui reste sur 6 défaites consécutives. Et non seulement la dernière (à la maison devant Soyaux, 1-3) n’est en rien rassurante stricto sensu, mais elle a été subie face à une équipe elle-même largement battue par Bordeaux il y a un mois (1-4)…

Entre autres failles, l’OM souffre d’une véritable indigence défensive. Plus mauvais du championnat dans ce secteur avec le dernier de la classe Metz – 33 buts encaissés, soit une moyenne de 3 par match ! – l’OM affiche match après match des carences  qui tournent presque au ridicule, tellement elles sont répétées à l’identique.
Christophe Parra, l’entraîneur, semble n’avoir d’autre discours à offrir qu’à charger ses joueuses (« Elles manquent de caractère »), s’auto-exonérant de toute responsabilité et présentant en excuse la « jeunesse » de son effectif (dont il est le premier responsable). La meilleure manière d’aller dans le mur. Et ne nous leurrons pas. Même un exploit en forme de victoire contre Bordeaux – car dans le contexte actuel, comment ne pas user d’un tel vocable ? – ne changerait rien à la situation de fond, à savoir une gestion à rebours des intérêts de la section féminine, et des ambitions autrefois proclamées haut et fort.

Bordeaux ne vient pas pour faire des cadeaux. Les joueuses auront sans doute à cœur de « venger » l’équipe masculine battue la semaine précédente au Vélodrome (1-3). Mais surtout, elles voudront rester dans la roue du PSG, voire – si celui-ci chutait dans son nouveau derby au PFC (cf. ci-dessous) – lui chiper la 2e place, synonyme d’Europe…

Arbitre : Solène Bartnik

À noter :

Avant le match aller, il n’y avait jamais eu plus d’un but d’écart entre les deux équipes (trois 1-0 et un 1-1). En 5 matchs le bilan est : 3 v pour Bordeaux, 1 nul, 1 v pour l’OM. Et un rapport de buts de 6-2 en faveur du FCGB.
– Au match aller, pour son premier match contre l’OM depuis son départ du club, Viviane Asseyi avait inscrit un doublé…
– À l’aller, la gardienne olympienne Blandine Joly avait été expulsée à 10 minutes de la fin, suite à deux cartons jaunes.

Les deux derniers OM-Bordeaux :

2018 : OM 1-0 Bordeaux
2017 : OM 0-1 Bordeaux

Match aller :
Bordeaux 3-0 OM

Prono : Bordeaux

——————————–

14h30  – Centre de formation –

GUINGAMP – REIMS

EAG : 5e – 15 pts – 13 bp / 15 bc. Meilleure buteuse : Louise Fleury, 4 buts. Meilleure passeuse : Margaux Le Mouël, 2.
Reims : 10e – 10 pts – 10 bp / 19 bc. Meilleure buteuse : Naomie Feller, 3 buts. Meilleure passeuse : Melissa Herrera, 2.

Les Rémoises, premières non relégables (4 points d’avance sur l’OM) épingleront-elles une nouvelle victime à leur tableau de chasse « extérieur », après Marseille, Metz et Soyaux ? Et puis les Champenoises rêvent de rendre aux Bretonnes la monnaie de leur pièce après la défaite à domicile de l’aller (0-1).
Les Guingampaises, elles, ont déjà abandonné 11 points sur 18 à la maison, et voudront faire mieux que la semaine dernière devant Dijon (1-1), histoire de finir l’année en tête du « 2e championnat » derrière l’intouchable top 4.

On peut donc espérer un match serré, et craindre voir peu de buts.

Arbitre : Savina Elbour

À noter :

Si Reims a perdu ses 5 matchs joués à domicile, il a en revanche remporté 3 de ses déplacements sur 6, ne perdant qu’à Montpellier et Bordeaux.
– Guingamp s’est incliné 3 fois à domicile en 6 matchs (+ 2 v et un nul).
– Au match aller, sur la pelouse rémoise, Faustine Robert avait donné la victoire à l’EAG à 5 minutes de la fin (0-1).

Les deux derniers Guingamp – Reims :
Aucun

Match aller :
Reims 0-1 EAG

Prono : EAG

———————-

15h 30 – Groupama training center –

LYONDIJON

OL : 1er – 32 pts – 47 bp / 4 bc. Meilleure buteuse : Ada Hegerberg, 14 buts. Meilleure passeuse : Dzsenifer Marozsan, 11.
DFCO : 9e – 11 pts – 7 bp / 20 bc. Meilleure buteuse : Élise Bussaglia, 4 buts. Meilleure passeuse : Tatiana Solanet et Laura Bouillot, 1.

Fin d’année en roue libre pour les Lyonnaises qui, après avoir reçu et étrillé la lanterne rouge Metz (6-0), accueillent le DFCO. Après l’affront infligé aux Fenottes à l’aller (un nul inattendu, 0-0), les Bourguignonnes savent qu’elles affronteront samedi une équipe revancharde. Alors que déjà en temps normal l’OL s’avère redoutable, mais alors imaginez lorsqu’il se trouve tout particulièrement motivé… Les attaquantes notamment, qui avaient échoué à marquer encore et encore, voudront se rattraper et faire parler la poudre. D’autant que l’héroïne de l’aller, la gardienne dijonnaise Emmeline Mainguy, blessée, ne devrait pas faire son retour. On  peut donc craindre pour le DFCO un résultat plus proche de ses deux derniers déplacements dans le Rhône (cf. ci-dessous) que celui de l’aller…

Arbitre : Victoria Beyer

À noter :

– En 4 confrontations (3 en D1, une en CdF), Dijon n’a jamais marqué contre Lyon, encaissant 15 buts… mais aucun au match aller (0-0).
– Depuis à ce nul  à Dijon, l’OL reste sur une série de 5 victoires. Et n’a plus encaissé de but depuis la 4e journée (5-1 à Guingamp),  soit 7 clean sheets consécutifs.
– Lyon, toujours invaincu cette saison, a inscrit 47 buts (meilleure attaque), soit une moyenne de 4,27 par rencontre. L’OL possède également la meilleure défense : 4 buts (moyenne : 0,36). Ada Hegerberg est la meilleure buteuse avec 14 buts (un toutes les 68 minutes) et Dzsenifer Marozsan la meilleure passeuse (11, soit une toutes les 85 minutes jouées).
– La capitaine du DFCO et ex-internationale lyonnaise Élise Bussaglia a inscrit 4 des 7 buts de son équipe… Le total des buts dijonnais (7) correspond à la moitié de ceux marqués par la seule Hegerberg pour Lyon.

Les deux derniers OL-DFCO :
2018 : OL 5-0 DFCO
2016 : OL 6-0 DFCO (D2) – 1/4 de finale de Coupe de France.

Match aller :
DFCO 0-0 OL

Prono :
OL

——————-

Dimanche 15 décembre

14h45 – Stade Charléty –

PARIS FCPSG

PFC : 6e – 14 pts – 14 bp / 22 bc. Meilleure buteuse : Camille Catala, 5 buts. Meilleure passeuse : Clara Matéo, 4.
PSG : 2e – 26 pts – 34 bp / 5 bc. Meilleures buteuses : Marie-Antoinette Katoto, Kadidiatou Diani 8 buts. Meilleure passeuse : Nadia Nadim, 7.

Le Paris FC arrivera-t-il enfin à battre le PSG, ce qu’il n’est plus parvenir  à faire depuis le 25 mars 2012 en tant que Juvisy (3-1 sur terrain adverse) et à domicile le 6 novembre 2011 (1-0, but de Thiney) ?
Le PFC reste sur une belle victoire à Fleury dans l’autre derby (3-2), mais a perdu chacune de ses rencontres contre les autres membres du Top 4, l’OL (0-4), Bordeaux (0-3) et le MHSC (2-5), ces deux derniers à domicile, sans oublier le match aller au PSG (0-2). Pas de quoi rendre très optimiste !
Le PSG, quant à lui, n’a remporté qu’une victoire sur ses quatre derniers rendez-vous (à Reims, 3-1), cédant deux nuls à domicile (Guingamp et Montpellier, 1-1 les deux fois), et subissant une défaite cruciale à Lyon (0-1). Pointant désormais à 5 points des éternelles championnes de France et ayant sans doute déjà perdu toute chance pour le titre à l’entame de cette phase retour, les Parisiennes se trouvent désormais sous la menace très directe de Bordeaux – en embuscade deux points derrière – et pourraient fort bien perdre dès ce dimanche leur deuxième place. Un séisme en perspective. On peut donc imaginer un PSG plus que motivé, mais qui devra jouer désormais, et jusqu’à la fin de saison semble-t-il, sans sa meneuse de jeu allemande Sara Däbritz, sérieusement blessée au ménisque face au MHSC…

Arbitre : Élodie Coppola

À noter :

– Le PFC reste sur 16 matchs sans victoire contre le PSG, toutes compétitions confondues, et sur 6 défaites consécutives. Ainsi que sur 6 défaites de rang à domicile.
– Marie-Antoinette Katoto a marqué 8 des 17 derniers buts du PSG  contre le PFC (TCC).
– Lors de la dernière victoire de Juvisy contre le PSG en 2012, Gaétane Thiney avait marqué sur pénalty suite à une faute commise par Julie Soyer qui jouait alors au PSG (elle devait rejoindre le club essonnien, où elle est toujours, la saison suivante). Une troisième joueuse encore présente aujourd’hui avait participé à la rencontre côté Juve, Anaïg Butel. Sans oublier la capitaine d’alors Sandrine Soubeyrand, devenue depuis la coach de Juvisy/PFC… Aucune joueuse au PSG aujourd’hui n’était déjà là à l’époque.

Deux derniers PFC-PSG :
2019 : PFC 1-3 PSG
2018 : PFC 0-2 PSG – 16e de finale de Coupe de France.
2017 : PFC 0-1 PSG

Match aller :
PSG 2-0 PFC

Prono : PSG

———————————

14h45 – Stade Dezavelle, Longeville Les Metz –

METZMHSC

Metz : 12e – 1 pt – 5 bp / 29 bc. Meilleure buteuse : Sh’nia Gordon : 2 buts. Meilleure passeuse : Melike Pekel, 3.
MHSC : 4e – 21 pts – 25 bp / 10 bc. Meilleures buteuses : Lena Petermann, Valérie Gauvin 7 buts. Meilleure passeuse : Marion Torrent, 4.

Le MHSC a été éjecté du podium par Bordeaux voici deux journées en arrière, mais vient de ramener un très bon match nul de son déplacement au PSG. Jouant une fois encore loin de ses bases, il doit profiter de la faiblesse de son adversaire du jour – aucune victoire pour Metz depuis le début du championnat – pour rester au contact des Girondines, voire leur reprendre des points en cas de faux pas de ces dernières à Marseille.
Le duo d’attaquantes formé de Valérie Gauvin et Lena Petermann (7 buts chacune, soit 14 à elles deux) entend bien faire parler la poudre  face à la défense la plus perméable (avec l’OM) de D1, les Lorraines ayant déjà encaissé 33 buts en 11 matchs.
Et si Metz n’a à son actif qu’un malheureux petit match nul à faire valoir en tout et pour tout, les Pailladines de leur côté n’ont connu qu’une seule fois la défaite en déplacement, à Bordeaux (0-1).  Elles ont déjà ramené les trois points de la victoire à trois reprises (de Fleury 3-1, PFC 5-2 et Marseille 3-0), et celui du match nul de Soyaux et du PSG (1-1 à chaque fois).
Bien difficile d’imaginer  autre chose qu’un succès montpelliérain…

Arbitre : Stéphanie Di Benedetto

À noter :

– Depuis un 2-2 à Metz en 2014, le FCM a perdu 6 fois de suite contre le MHSC, ne marquant aucun but et en encaissant… 37 ! Soit une moyenne de 0-6. Dur…

Les deux derniers Metz – MHSC :
2019 : Metz 0-7 MHSC
2016 : Metz 0-5 MHSC

Match aller :
MHSC 3-0 Metz

Prono :
MHSC

———————–

 

Crédits photo : FFF

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 543 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.