[F] Présentation de la 8e journée de D1

Une affiche à suivre pour cette 8e journée de D1 Arkéma : celle qui opposera le MHSC (3e) à l’OL (2e). Les Pailladines rêvent d’un exploit a priori bien difficile. Le PSG, leader, devrait le rester après avoir accueilli Guingamp. Derby à suivre entre Bordeaux et Soyaux, équipe invaincue depuis la 1re journée. L’OM tentera de ramener quelque chose de Fleury, Reims de s’imposer enfin chez lui devant le PFC. Les deux derniers du classement, Dijon et Metz, s’affronteront dans un match aux accents dramatiques.

Samedi 02 novembre

Bordeaux – Soyaux
Dijon – Metz
Fleury – Marseille
Montpellier – Lyon
Reims – Paris FC

Dimanche 03 novembre

PSG – Guingamp

————————————-

Samedi 02 novembre

14h 30 – Stade Sainte Germaine (Le Bouscat) – Foot+

BORDEAUXSOYAUX

Bordeaux : 4e – 12 pts – 12 bp / 10 bc. Meilleure buteuse : Khadija Shaw, 5 buts. Meilleure passeuse : Khadija Shaw, 2.
Soyaux : 5e – 10 pts – 7 bp / 10 bc. Meilleures buteuses : Loura Bourgouin, Sarah Cambot, Anaïs Dumont, Anissa Lahmari, Siga Tandia, Anna Clérac : 1 but. Meilleure passeuse : Laura Bourgouin, Kimberley Cazeau, Anaïs Dumont, Lucie Pingeon, 1.

Derby entre deux clubs séparés par 126 kms (via la Nationale 10), une place et 2 points au classement. Autrement dit, l’ambiance devrait être belle et chaude (façon de parler) en terre girondine ce samedi. Bordeaux, on le sait, vise le podium, mais s’est retrouvé quelque peu refroidi par ses trois échecs au PSG (0-3) et Lyon (0-4 la semaine dernière), et surtout à domicile devant Guingamp (1-2, 5e journée). Déjà à quatre longueurs de la 3e place et du MHSC qu’elles avaient pourtant battues (1-0, 3e journée), les Bordelaises doivent absolument recoller avant la trêve, en profitant peut-être d’une (probable ?) défaite pailladine à domicile devant Lyon, et sachant que Montpellier ira au PSG lors de la dernière journée aller.

Mais pour cela, il faut battre Soyaux ce samedi. Et seul cette saison le PSG y est parvenu (7-0, 1re journée). Les Sojaldiciennes restent sur une série de 6 matchs sans défaite. Si elles ne marquent pas beaucoup – 7 buts en 7 matchs par 7 joueuses différentes –, elles prennent également peu de buts. Après la déroute initiale du premier match, elles n’ont plus encaissé que 3 buts en 6 rencontres… Autre point important à prendre en compte (et détaillé ci dessous) : Soyaux est la véritable bête noire de Bordeaux qui ne l’a jamais battu, pas plus que Blanquefort auparavant…

Alors ? Une malédiction enfin vaincue avec une victoire de Vivi Asseyi et des siennes ? Un 5e match nul en 8 matchs cette saison pour Soyaux ? Ou une 3e victoire à l’extérieur pour les Charentaises ?

Arbitre : Victoria Beyer

À noter :

– En 6 matchs en D1 entre les deux équipes, Bordeaux n’a jamais gagné, puisque l’on compte pas moins de 5 victoires pour Soyaux et un nul. L’ASJ a inscrit 8 buts, le FCGB 2 seulement. Bordeaux reste sur 5 matchs sans marquer contre son voisin. Et même si l’on remonte aux rencontres entre Soyaux et Blanquefort en D2 (avant la fusion avec les Girondines), on trouve 4 victoires sojaldiciennes en 4 matchs. Vous avez dit bête noire ?
– Aucune équipe cette saison n’a fait autant de matchs nuls que Soyaux : 4 en 7 matchs. Et ses deux victoires ont été toutes les deux acquises à l’extérieur.
– L’internationale et nouvelle capitaine bordelaise Charlotte Bilbault a passé trois saisons à Soyaux (de 2007 à 2009, puis 2014-2015)… Sa jeune coéquipière internationale U20 Julie Thibaud y a été formée et a joué 3 saisons en D1 avec l’ASJ (2014-2017)…
– L’attaquante sojaldicienne Sarah Cambot a été formée, elle, à Blanquefort avec qui elle a joué 7 ans en D2, dès l’âge de 15 ans (143 matchs, 54 buts) avant de porter le maillot bordelais durant 3 saisons, après la fusion entre les deux clubs (65 matchs, 30 buts dont 24 en 21 matchs en D2).

Deux derniers Bordeaux-Soyaux :
2019 : Bordeaux 0-1 Soyaux
2018 : Bordeaux 0-0 Soyaux

Prono : Bordeaux

 ———————————-

14h 30 – Stade des Poussots –Multisports 2

DIJONMETZ

Dijon : 11e – 3 pts – 2 bp / 17 bc. Meilleure buteuse : Élise Bussaglia et Noémie Carage, 1 but. Meilleure passeuse : Tatiana Solanet et Laura Bouillot, 1.
Metz : 12e – 1 pt – 4 bp / 19 bc. Meilleure buteuse : Sh’nia Gordon, 2 buts. Meilleure passeuse : Melike Pekel, 2.

S’il y en aura sans doute encore pas mal d’autres d’ici la fin du championnat, ce Dijon-Metz peut être qualifié de rencontre de la peur. En cas de défaite à domicile, Dijon replongerait dans ses doutes après trois nuls encourageants (devant Reims 1-1 et Lyon 0-0, et à Soyaux 0-0) en se retrouvant dernier du classement, passé par son adversaire du jour…
Pour Metz, où tous les signaux sont au rouge, un échec serait encore plus grave, puisque les Lorraines se retrouveraient à cinq longueurs du premier relégable…

Le match risque donc d’être assez fermé et musclé entre deux formations très peu efficaces, 2 buts pour Dijon et 4 pour Metz en 7 matchs. La dynamique est clairement du côté des Bourguignonnes, invaincues on l’a vu depuis trois matchs, tandis que les joueuses à la Croix de Lorraine restent sur quatre défaites. À noter que Dijon sera privé jusqu’en fin de saison de sa défenseure Noémie Carage, victime d’une rupture des ligaments croisés, et à qui nous souhaitons bon courage et un bon rétablissement.

Qui remportera enfin une première victoire dans ce championnat ? Un nul n’étant évidemment pas à exclure, ce qui serait une mauvaise affaire pour les deux adversaires.

Arbitre : Savina Elbour

À noter :

Les deux équipes occupent les deux dernières places du classement et sont donc actuellement celles en positions relégables. Aucune des deux n’a encore remporté la moindre victoire cette saison.
– La saison dernière, le DFCO avait battu deux fois très largement Metz, à domicile (3-0, triplé de Kenza Dali, partie depuis en Angleterre) puis à l’extérieur (4-1).
­– La défenseure dijonnaise internationale U20 Pauline Dechilly est arrivée cette saison en provenance de Metz où elle avait évolué 3 saisons (49 matchs en D1 et D2).

Les deux derniers Dijon-Metz :
2018 : Dijon 3-0 Metz
2017 : Dijon 3-4 Algrange (D2)

Prono : Dijon

——————————–

14h30 – Stade Auguste Gentelet – Multisports 3

FLEURYOM

FCF91 : 8e – 7 pts – 5 bp / 16 bc. Meilleure buteuse : Marina Makanza, 3 buts. Meilleures passeuses : Daphné Corboz et Marine Haupais, 1.
OM : 10e  – 6 pts – 6 bp / 22 bc. Meilleure buteuse : Sarah Zahot, 3 buts. Meilleure passeuse : Tess Laplacette, 2.

On se doutait bien qu’après les gros orages de début de saison (matchs contre Bordeaux, Montpellier, Lyon et PSG, 4 défaites), les éclaircies ne manqueraient pas de se produire dans le ciel floriacumois dès qu’elles en auraient l’occasion. On ne se trompait pas, puisque le FCF91 a pris 7 points sur 9 possibles dans ses trois autres rencontres (à Reims et Guingamp, deux fois 1-0, face à Soyaux 1-1). Et Fleury, qui vise une 4e ou 5e place finale, compte bien continuer à bleuir son ciel d’ici la trêve hivernale, en mettant à sa botte les trois derniers du classement actuel, l’OM, Dijon et Metz, avant son derby essonnien face au PFC.

L’OM, lui, n’en mène pas vraiment large. Premier non relégable, une défaite pourrait faire sauter le « non » de ce terme si Dijon l’emportait dans le même temps face à Metz.
En sus de ses problèmes de gardiennes (Joly expulsée à Bordeaux, Arouaissa la numéro 2 en U19), l’équipe de Christophe Parra est privée depuis plusieurs matchs de son attaquante Maëva Salomon, sans que l’on sache si elle est blessée ou écartée, le club ne communiquant pas. Plus grave encore, le fond de jeu des Olympiennes ne s’améliore pas. Certes, l’adversaire de la semaine dernière était « imprenable » (le PSG, qui est venu corriger l’OM chez lui 5-0 quelques heures avant que les hommes fassent de même sur leur pelouse face aux Olympiens, 4-0), mais les déchets techniques, tactiques, physiques, sans parler – une nouvelle fois – d’un clair manque de motivation de certaines joueuses inquiètent grandement les supporters et observateurs. Quand on sait que les Olympiennes recevront ensuite Montpellier avant d’aller à Dijon, puis d’accueillir Soyaux, on ne se trouve pas très rassuré au moment de pronostiquer la place de l’OM au classement à la trêve…

Ce match à Fleury sera-t-il aussi l’occasion de voir davantage les recrues (et ex-Floriacumoises) Palacin et Ali Nadjim, ainsi que les premières minutes sous le maillot olympien de l’internationale turque Selen Altunkulak, pas sortie du banc contre Metz et Bordeaux, et carrément absente de la feuille de match contre le PSG ?

Arbitre : Emeline Rochebilière

À noter :

– Il existe visiblement une certaine filière entre l’OM et Fleury en ce qui concerne les transferts des joueuses d’un club vers l’autre… Si l’on ne trouve qu’une seule ex-Olympienne au FCF91 – Kelly Gadéa (2016-2018, 43 matchs et 4 buts avec l’OM en D1), les anciennes Floriacumoises sont plus nombreuses sur les bords de la Méditerranée, puisqu’au nombre de quatre, dont trois arrivées cette saison : Blandine Joly (2018-2019, 3 matchs), Marine Coudon (2015-2018, deux saisons à Val d’Orge, puis une à Fleury après la fusion, 62 matchs, 12 buts), Nadjma Ali Nadjim (2018-2019, 15 matchs et 1 but), et Sarah Palacin (2017-2019, 31 matchs et 3 buts).
– Il  ya deux ans, Fleury était venu l’emporter à Marseille 1-0 grâce à un but de Palacin, aujourd’hui à l’OM.

Les deux derniers Fleury-Marseille :
2017 : Fleury 2-1 OM

Prono : Fleury

———————-

14h 30 – Stade Louis Blériot (Betheny) –Multisports 1

REIMSPARIS FC

Reims : 9e – 7 pts – 8 bp / 13 bc. Meilleures buteuses : Naomie Feller et Tetyana Romanenko, 2 buts. Meilleure passeuse : Melissa Herrera, 2.
PFC : 7e – 8 pts – 10 bp / 15 bc. Meilleure buteuse : Camille Catala, 4 buts. Meilleures passeuses : Clara Matéo et Claire Savin, 2.

Qui l’eut cru à l’entame du championnat ? Un seul point sépare les promues Rémoises du Paris FC après au tiers du championnat. Mais c’est bien plus un signe inquiétant pour le second qu’un exploit des premières… Les championnes de France de D2 2018-2019 empilent les résultats en dents de scie et s’avèrent assez imprévisibles. Passant 3 buts à Lyon (3-8), vainqueurs à Marseille (3-0) et à Metz (1-0) lors de la dernière journée, mais deux fois battues à domicile par Fleury et Guingamp (0-1 à chaque fois). D’ailleurs, Reims attend toujours sa première victoire à la maison en D1…

Le Paris FC est-il la cible idéale pour y parvenir ? L’ex-Juvisy sort d’une série de trois gros matchs ayant accouché d’autant de défaites (OL et PSG à l’extérieur, 0-4 et 0-2, et le MHSC à domicile 2-5). Pain noir avalé, il faut maintenant tenter déguster du blanc afin de remonter au classement, car l’actuelle 7e place est indigne des ambitions du club. Une victoire pourrait les ramener à la 5e place, en cas de défaites concomitantes de Guingamp et Soyaux… Mais pour Reims, le calcul est le même : un succès et voilà les Champenoises qui pourraient s’installer dans les six, voire les cinq meilleures équipes !

Qui sortira le champagne du frais samedi en fin d’après-midi ?

Arbitre : Maika Vanderstichel

À noter :

– Ces deux clubs se rencontreront pour la première fois de leur histoire.
– La défenseure rémoise Magou Doucouré a été formée à Juvisy, ainsi que la milieu de terrain Chloé Pierel. Mélissa Gomes y a passé 3 saisons, dont 2 en U19.

Les deux derniers Reims-PFC :
Aucun

Prono : PFC

——————-

15h 30 – Stade Bernard Gasset – Canal +

MHSCOL

MHSC : 3e – 16 pts – 20 bp / 5 bc. Meilleure buteuse : Lena Petermann, 6 buts. Meilleure passeuse : Marrion Torrent, 4.
OL : 2e – 19 pts – 33 bp / 4 bc. Meilleure buteuse : Ada Hegerberg, 9 buts. Meilleure passeuse : Dzsenifer Marozsan, 8.

Même si le scénario semble toujours écrit d’avance et que le MHSC reste sur deux cinglantes déculottées lors de ses dernières réceptions de l’OL, les matchs entre Pailladines et Fenottes conservent un certain parfum d’affiche. Le rouleau compresseur lyonnais a connu un petit raté à Dijon (0-0, 6e journée) avant de brillamment se ressaisir face à Bordeaux (4-0), puis en 8e retour de LdC contre Hjøring (7-0). Ada Hegerberg, actuellement en tête du classement des buteuses de D1 (9 buts) en a profité pour devenir avec un doublé la meilleure scoreuse de l’histoire de la Ligue des Championnes, avec 53 buts. Vu son jeune âge (24 ans), autant dire que ce record devrait aller très haut…

Voilà qui ne rassurera pas des Montpelliéraines pourtant auteures d’un bon championnat, juste amputé d’un faux-pas à Bordeaux (0-1). Le MHSC n’a toujours pas encaissé le moindre but à domicile cette saison. Il faut cependant relativiser, puisque c’est en trois matchs seulement et contre les trois derniers au classement (Reims, Dijon, Metz)…

En général, Montpellier contre Lyon, c’est tout (un bon match et une défaite honorable, voire un match nul) ou rien (un carton). Frédéric Mendy va-t-il enfin se décider à aligner ensemble en attaque dès le coup d’envoi Valérie Gauvin et l’Allemande Lena Petermann ? Leur simple présence pourrait peut-être perturber la ligne défensive lyonnaise. Et verra-t-on enfin l’ex-Olympienne Maëlle Lakrar, rivée au banc de touche, avoir sa chance ?

Même si elles se doutent qu’aucune série n’est éternelle, il est fort à parier que pas une seule Lyonnaise n’envisage comme une hypothèse sérieuse de voir celle de leur invincibilité de 14 ans contre le MHSC prendre fin ce samedi. Leur esprit sera focalisé sur une seule obligation : gagner et rester à portée de fusil du PSG avant de recevoir celui-ci lors de la prochaine journée (le 16 novembre)…

Arbitre : Élodie Coppola

À noter :

– Face à l’OL, le MHSC n’y arrive plus, cumulant une série en cours de 7 défaites consécutives toutes compétitions confondues depuis un nul en championnat à la dernière journée de la saison 2015-2016. Et Montpellier n’a plus battu Lyon en D1 depuis… 27 matchs et le 13 novembre 2005 (1-0), soit 14 ans ! Sur les 10 derniers matchs à domicile joués entre 2009 et 2019, le MHSC a perdu 8 fois et fait 2 nuls, inscrit 4 buts et en a encaissé 31… Montpellier reste sur 4 matchs à la maison sans avoir marqué contre Lyon (0-0, 0-3, 0-5, 0-5).
– La gardienne n°2 du MHSC, Cindy Perrault, a été formée à l’OL.
– Autrefois très gourmand en ex-Montpelliéraines (Nécib, Abily, Bompastor, Lattaf, Thomis, Bussaglia, Lepailleur, Lavogez…), l’OL n’en a plus qu’une, arrivée cette saison du MHSC : l’internationale belge Janice Cayman (2016-2019, 55 matchs et 18 buts marqués en D1 avec les Pailladines).

Deux derniers MHSC-OL :
2019 : MHSC 0-5 OL
2017 : MHSC 0-5 OL

Prono : OL

———————————

Dimanche 03 novembre

14h45 – Stade Jean Bouin – Canal + Sport

PSGGUINGAMP

PSG : 1er – 21 pts – 29 bp / 1 bc. Meilleure buteuse : Marie-Antoinette Katoto, 8 buts. Meilleure passeuse : Nadia Nadim, 5.
EAG : 6e – 9 pts – 8 bp / 12 bc. Meilleure buteuse : Louise Fleury, 3 buts. Meilleure passeuse : Margaux Le Mouël, 2.

Même si Guingamp a souvent pour habitude de se comporter de façon honorable face au PSG, les Bretonnes savent que les Parisiennes n’entendent pas leur laisser la moindre chance de repartir de la capitale avec le moindre point. C’est qu’Olivier Echouafni et ses joueuses veulent absolument se présenter à la prochaine journée en leader incontestable du championnat sur le terrain de l’OL pour ce qui sera le premier très gros affrontement de la saison.

Bien entendu, la pression sera davantage sur les épaules du PSG (faux pas interdit) que sur celles de l’EAG (rien à perdre, tout à gagner). Guingamp alterne le chaud et le froid, avec la semaine dernière une défaite à domicile devant Fleury (0-1), succédant à deux belles victoires à l’extérieur (Bordeaux 2-1, Reims 1-0). Les Bretonnes ont toujours marqué au moins un but lors de leurs sept premiers matchs, même contre Lyon (1-5). Parviendront-elles à forcer le plus gros verrou de ce championnat, la défense parisienne n’ayant pris qu’un seul but (à Metz, 6-1), et plus aucun sur les cinq dernières rencontres ?

L’entraîneur parisien continue à faire intelligemment tourner son imposant effectif, manière de préserver les organismes et de maintenir chaque joueuse sous pression. Il a ainsi pu laisser au repos complet cette semaine en 8e retour de LdC contre les Islandaises de Breidablik (3-1) Endler, Périsset, Dudek, Formiga, Geyoro, Katoto, Nadim, Lawrence, et Diani en partie. La prodige canadienne de 18 ans Jordyn Huitama a su saisir sa chance en réussissant son deuxième doublé européen après celui contre Braga au tour précédent.

Arbitre :  Solenne Bartnik

À noter :

– Il faut remonter à la saison 2006-2007 pour voir une défaite du PSG en D1 face à… Saint-Brieuc (1-2, devant 80 spectateurs !). Guingamp n’a jamais battu le PSG en D1.
– Avant de rejoindre le PSG en 2016, Aminata Diallo avait joué deux ans à l’EAG (2014-2016) avec 39 matchs en D1 à son actif pour le club breton.
– Côté guingampais, l’internationale U20 Sana Daoudi a été formée au PSG.

Les deux derniers PSG-EAG :

2018 : PSG 1-0 EAG
2018 : PSG 2-0 EAG

Prono :
PSG

————–

Crédits photo : FFF

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 544 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.