J 12 | OM-LOSC : Jaques-Henri hOMror pictures show

À peine sorti d’un 6-1 en deux matchs face aux parisiens et monégasques, voilà qu’il nous faut nous replonger dans un avant-match à écrire. La vie de rédacteur de MassaliaLive en ce moment est plus un chemin de croix qu’autre chose. Et en cette période de Toussaint chez nous et d’Halloween chez nos amis d’outre-Atlantique, on peut aisément convenir que les deux fêtes fonctionnent à merveille pour nos Olympiens. Peut-être pourrions-nous coupler cela avec la fête des chèvres si tant est qu’elle existe quelque part dans le monde.

Judge Dredd is Dead

Et c’est donc à la veille de recevoir le Lille Olympique Sporting Club – LOSC pour les intimes – que je me vois contrainte de rechausser ma plus belle plume numérique quand certains vont devoir rechausser leurs crampons. Et n’allez pas me dire que nous sommes le seul Olympique, parce qu’en ce moment on n’a pas grand-chose d’olympique. On serait même carrément pathétique. D’autant qu’après le LOSC, c’est l’OL qui va venir brouter l’herbe de nos chèvres. Mais chaque troupeau en son temps et les vaches seront bien gardées. Qui Rudira, Rudira bien le dernier !

Beaucoup ont dit, et notre entraîneur en tête, que ces deux matchs face aux deux autres olympiques seraient les juges de paix permettant de situer le niveau réel de nos joueurs. Et force est de constater que la supportrice que je suis a les genoux qui s’entrechoquent et les dents qui claquent à l’idée de se mesurer à deux clubs engagés en Ligue des Champions. Même si au classement, ils ne nous ont pas décroché, on ne peut pas dire que nos dernières sorties démontrent un niveau supérieur.

Pire, dans l’engagement physique et la détermination entrevus dimanche dernier à Paris et mercredi en Coupe de la Ligue, c’est le néant absolu. Et sans ces ingrédients là, notre effectif limité aussi bien quantitativement que qualitativement ne pourra pas résister longtemps à des équipes calibrées Champions League.

Certes le LOSC a pour l’instant du mal à briller dans cette compétition, mais on ne peut pas dire que sur le fond de jeu, ils déméritent et qu’ils y sont ridicules. Alors que nous, dimanche soir dans la capitale, nous l’étions… ridicules, comment veux-tu, comment veux-tu… pardon !

Et si en plus on se remémore le match de la saison dernière face aux hommes de Galtier, on est en panique totale et on aurait tendance à penser qu’entre les friandises ou la mort, ça sera la mort.

Alors oui, HallOMween c’était hier mais au lendemain de la célébration de la fête des morts, des effluves de cette soirée de l’hOMrreur pourraient bien encore subsister dans l’atmosphère ambiante qui plane au Vélodrome.

Ch’ti flashback sur cette soirée de l’hOMrreur

Back to the Future™

Rappelez-vous, nous sommes le 25 Janvier 2019 en ouverture de la 22e journée du championnat de la saison dernière. Alors que nous revenions d’une écrasante victoire en terres normandes (1-0) nous étions toujours en quête d’un succès au Vélodrome depuis le 11 Novembre 2018 tandis que notre adversaire du soir « le monstre du LOSC Ness » avait quant à lui une énorme carte à jouer. Une victoire leur permettait d’assurer leur deuxième place au classement synonyme de qualification directe pour la  tant convoitée Ligue des Champions !

Alors autant vous dire que le déplacement du monstre n’avait rien d’une nage en eaux troubles pour le groupe de Galtier qui avait pêché les trois points pour autant de matchs à l’extérieur. Cela annonçait déjà la couleur avant même d’avoir commencé ! Pourtant, à l’entame du match, nul ne se doutait un seul instant du vent de panique qui allait souffler et semer la terreur dans notre Vélodrome.

Dès le coup d’envoi donné par le diablotin Amaury Delerue – totalement à la rue ce soir là -, la rencontre débute sous des sifflets hostiles dans un stade hanté par des virages fantômes. Les supporteurs sont mécontents et en signe de protestation contre les mauvais résultats du club, le font savoir par une grève des encouragements. A cela, s’ajoutent en guise de guirlandes pour décorer les virages de multiples banderoles « Le groupe vit bien, les tribunes se meurent », « 90 minutes de silence pour une direction qui veut tuer ses propres supporteurs ».

McCourt présent en tribune est également visé « You know business, we know football, you like sport, we love OM, you get scammed and your credibility takes a hit ! You are the boss, show us ! Fire the coach ! Shake your comex ! » qui traduit en français signifie « Tu connais le business, on connaît le football, tu aimes le sport, on adore l’OM, tu te fais arnaquer et ta crédibilité en prend un coup ! Tu es le boss, montre-le-nous ! Vire le coach ! Secoue ton comité directeur ! ».

Ce n’est qu’au bout de dix minutes de jeu que les virages inanimés reprennent vie peu à peu avec l’apparition des supporteurs. Pourtant, cette soirée aurait dû être des plus festives avec l’arrivée deux jours plus tôt du tant attendu nouveau « GranTataKan » marseillais Super Mario Balotelli. Mais il n’en fut rien, le cauchemar commençait à peine. Dès la troisième minute avec un premier sortilège infligé à Radonjic, son premier but sous les couleurs de l’OM lui refusa pour un hors-jeu de Mitroglou suite au VAR. À la suite d’un tacle de Gustavo dans la surface de réparation sur Celik à la 43e minute, le diablotin, qui avait pourtant sifflé un corner en faveur du LOSC Ness, accordait un pénalty, transformé par Pépé. Ce fut alors l’occasion pour l’arbitre de poursuivre sa malédiction en sortant une multitude de cartons jaunes à l’encontre de notre Olympique.

Mi-temps sur un score de 1 à 0 pour le monstre du LOSC Ness dans une atmosphère maléfique.

À la 57e minute de jeu, c’est un jet de pétard qui vint semer la terreur en explosant aux pieds d’Amavi, de Strootman et de l’arbitre assistant. Il n’en  fallut pas plus au diablotin pour interrompre le match et renvoyer les deux Olympiques aux vestiaires le temps qu’une réunion au sommet se tienne pour décider ou non de la reprise. Mais c’est à la 67e minute que le coup fatal aura été asséné à notre Olym-pique de cœur avec un carton rouge pour Thauvin qui a perdu son sang froid en taclant Koné par derrière.

Alors que les 90 minutes de jeu sont interminables, le couperet tombe : temps additionnel de 4 minutes. Ce fut une occasion de plus pour notre Super Mario de revenir au score mais sa frappe depuis les 20 mètres frôla le poteau du gardien lillois. S’il manqua de réalisme, ce ne fut pas le cas du démoniaque Pépé qui, deux minutes plus tard, enfonça un peu plus le clou en marquant son deuxième but. Super Mario finira enfin par trouver le chemin des filets en réduisant le score à la 96e minute mais il est trop tard. Le coup de sifflet final du match de l’hOMrreur finit enfin par retentir.

Au total, notre Dark VadOM aura réalisé pas moins de 15 tirs dont 5 cadrés mais aura plongé à nouveau dans les ténèbres en s’inclinant 2 à 1 face au monstre du LOSC Ness qui aura réussi à nous maintenir la tête sous l’eau.

Pas de boogie woogie avant de faire vos prières du soir

Alors, fort heureusement, M. Delerue n’a pas été désigné pour arbitrer le OM-LOSC qui s’annonce, puisque c’est M. Ben El Hadj qui officiera au Vélodrome. Brûlons des cierges pour que le diablotin Amaury Delerue, qui lors du match nous opposant à Montpellier en septembre dernier, a perpétué son rite maléfique avec une averse de cartons rouges, n’arbitre plus jamais l’OM et plus jamais personne d’ailleurs.

Prions et invoquons tous les dieux du football de notre grimoire pour ne pas avoir à revivre la même soirée cauchemardesque et que la foudre ne s’abatte pas à nouveau sur notre Olympique. Que la force soit avec nous face aux revenants qui seront plus que jamais déterminés à repartir avec les trois points en poche et qu’on ne soit pas condamnés sur un bûcher comme nous l’avons été dimanche soir par les sorciers du PSG !

Souhaitons aussi pour qu’Halloween s’écrive HallOM Win à l’avenir, parce que la lose on a déjà donné toute la saison dernière et là, les pauvres rédacteurs que nous sommes ne résisteront pas à une nouvelle saison d’horreurs et il se pourrait qu’on dégoupille beaucoup plus vite que l’an passé.

Allez l’OM !!!

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Fleurdelyss13


Parce que je l'aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, plus que tout, Marseille est le seul Olympique qui fait battre mon coeur
Article lu 666 fois, écrit le par Fleurdelyss13 Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

10 Réponses pour J 12 | OM-LOSC : Jaques-Henri hOMror pictures show

  1. Sympa l’avant-match, et aucune faute d’orthographe ni grammaire, ça fait plaisir ! 🙂

    Et puis comme on avait oublié que c’était Halloween là on est bien bien rencardés. :-]

  2. Nickel👌 et @Baccalhao dessins excellents comme d’hab 😉

  3. Merci, un régal, bravo !!!!

  4. Bel article ! Très bien écrit par @Fleurdelyss13 et encore une fois très bien illustré @Baccalhao 👍😉🔵⚪️

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.