J 31 | Dijon FCO – OM : cap à l’est !

À l’heure du sprint final du Championnat de France de Football, l’Olympique de Marseille se rend en terre bourguignonne pour défendre une troisième place ô combien précieuse. Talonnée par la formation lyonnaise, l’équipe de Rudi Garcia a semblé fatiguée lors de ses dernières rencontres et n’a plus droit à l’erreur.

Place à la détermination et au courage !


Saveurs bourguignonnes

Capitale d’une région réputée pour ses vins et ses condiments, Dijon porte les valeurs d’humilité propres aux clubs de villes moyennes de province et occupe la dixième place du classement de L1.

Néanmoins, si les Dijonnais ont essuyé de cuisantes défaites à Paris et Monaco ((8-0 et 4-0), leurs adversaires peinent à s’imposer au stade Gaston Petit.

Les seules équipes à y être parvenues cette saison sont Paris et Monaco (facilement ou avec brio), ainsi que Saint-Étienne (dans la difficulté). Qui plus est, ces trois défaites remontent à l’automne et depuis mi-octobre, le bastion dijonnais demeure imprenable.

Un remarquable bilan à domicile qui permet à l’escouade dirigée par Olivier Dall’Oglio de se tenir à distance de la zone de relégation malgré des moyens limités (avec 32 millions d’euros, soit le tiers du LOSC, le DFCO est le quinzième budget de Ligue 1).

De fait – et même si en football on ne peut présager de rien – Dijon sera sans doute toujours présent au sein de l’élite l’année prochaine ; à moins d’un improbable cataclysme.

Preuve que les compétences ont souvent plus de valeur que la trésorerie…

Encadré par de vieux briscards (notamment Balmont et Varrault, 76 ans à eux deux), l’effectif bourguignon est d’ailleurs assez équilibré avec l’excellent Baptiste Reynet dans les buts et des joueurs de champ de bon niveau (Djilobodji, Amalfitano, Sliti, Tavares, Sammaritano…).

Face à l’OM et à domicile, les bourguignons vendront leur maillot chèrement et souhaiteront poursuivre leur belle série d’invincibilité devant leur public. Un obstacle qui ne devra pas faire hésiter les Marseillais, à court de jokers depuis leur dernière défaite contre le rival lyonnais !

 

Dernière ligne droite

Cette défaite cuisante a instillé le doute dans les esprits des Olympiens.

Pour autant, l’accumulation des matchs et la fatigue l’expliquent en partie. En partie seulement, car ce choc s’est joué à l’envie et les Marseillais en ont cruellement manqué. Un incident de parcours fâcheux dans la situation économique de l’OM, comme nous l’avons rappelé dans notre récent dossier relatif aux finances du club.

Afin de corriger le tir et réussir la saison, il faut désormais se concentrer sur les prochaines échéances.

Elles sont nombreuses et la gestion physique de l’effectif sera déterminante.

En effet, contrairement aux Marseillais encore qualifiés en Europa League, les Gones ne jouent plus que le championnat et n’ont qu’un seul objectif, un objectif synonyme de Ligue des Champions et de droits TV conséquents : la troisième place actuellement occupée par l’OM !

Pour éviter de glisser vers la quatrième place (un cataclysme pour l’OM Champion’s Project), les hommes de Rudi Garcia vont devoir devenir – ou redevenir – des guerriers au sein d’un bataillon assoiffé de victoires !

La charte d’avant-match

Du reste, et comme dans chaque bataillon, certaines règles élémentaires devront être respectées par tous les joueurs et membres du staff à compter de ce jour.

MassaliaLive vous les rappelle brièvement :

– il est strictement interdit de marquer contre son camp

– chaque passe à l’adversaire devra être aussitôt récupérée

– les joueurs, le coach et le staff devront d’abord se qualifier en Ligue des Champions et ensuite pourront imaginer Jean-Michel Aulas et Anthony Lopes se vanter de jouer en Europe League face à Vladivostok…

– tout tir passant à plus de deux mètres des buts sera sévèrement sanctionné (20 coups d’écharpe de l’OM)

– quel que soit le score, il faudra jouer le match à fond jusqu’à la fin (et tant pis pour les crampes…)

– il faudra penser à la musique de la Ligue des Champions chaque matin en se rasant

– toute passe en retrait dangereuse devra être dûment justifiée par un rapport d’au moins 80 pages sans fautes d’orthographe

– chaque défaite fera l’objet d’une séance vidéo de 72 heures non-stop sans pause pipi

– toute autre idée de ce type sera étudiée et éventuellement récompensée quitte à amplifier exagérément les sanctions encourues

– les joueurs, le coach et le staff auront ensuite le droit de se gausser des Lyonnais en chapka à Vladivostok…

Soldats olympiens, battez-vous avec honneur encore quelques semaines et vous pourrez profiter pleinement d’un bel été : à l’ombre d’un cocotier pour certains et, pour les plus gradés, sur les pelouses russes d’un stade de Coupe du Monde…

Votre première mission sera de vaincre Dijon…

Allez l’OM !


 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Guib


Passionné par l'OM depuis environ... toujours et j'aime tout autant les abeilles ! Les deux sont parfois piquants, souvent incontrôlables mais toujours attachants... En bref, j'attends la renaissance de l'OM comme la récolte annuelle de miel. Du coup, j'exorcise mon impatience en vous infligeant mes articles !
Article lu 405 fois, écrit le par Guib Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.