J 38 | OM-Amiens : un air de vacances

A partir d’un certain âge on se dit que le temps passe vite, puis on le constate, parfois avec une certaine amertume. Voilà que ce samedi soir une nouvelle saison s’achève avec la réception d’un promu qui s’est courageusement maintenu et qui n’a plus rien à jouer. Côté marseillais, les enjeux sont bien plus importants.


Conseils de classe

Le dernier match de la saison c’est, pour les clubs de foot, un peu comme le dernier jour d’école. Pour certains c’est un jour de relâche, de détente et d’amusement. Pour d’autres, il faut rester sérieux jusqu’au bout car les objectifs ne sont pas encore atteints. Il s’agit  d’une session de rattrapage pour confirmer une belle et studieuse année. Dans ce cas il ne faut pas se relâcher et se laisser gagner par le stress ou la pression d’un éventuel redoublement.

Pour l’Olympique de Marseille cela signifierait une quatrième place au classement et un retour à la case Europa League, compétition dans laquelle l’équipe marseillaise a brillé, sans toutefois concrétiser le rêve d’un nouveau titre continental.

Ainsi, un dernier coup de cravache est nécessaire afin de passer devant la classe du professeur Aulas, avec qui on aime se chamailler à la récréation. Cette dernière a pu bénéficier de traitements de faveurs tout au long de l’année scolaire. Que ce soit de la part des professeurs ou des surveillants. Toujours à se plaindre, à râler, à dénoncer ses camarades, le groupe du Rhône possède une meilleure moyenne générale que l’OM. Tout se jouera donc lors de ce dernier contrôle. Les deux équipes deux doivent absolument obtenir  un meilleur résultat que leurs rivaux pour parfaire une saison mouvementée mais globalement réussie.

La victoire reste l’unique voie possible pour emporter le ticket gagnant vers la Ligue des Champions.

Côté Picard, c’est avec l’esprit léger que l’on aborde ce dernier match de la saison. Après un exercice usant, ce match face à Marseille, dans un l’un des plus beaux stades d’Europe, sonne comme une récompense pour un club qui a découvert la Ligue 1 au mois d’août dernier.

Avec un effectif aussi connu que le village de Marly-Gomont avant le clip de Kamini, Amiens a su déjouer les difficultés d’une Ligue 1 rugueuse et physique. Souhaitons leur de ne pas suivre le chemin de l’éphémère pseudo rappeur, c’est-à-dire de retomber dans l’anonymat après un brève période passée sous les projecteurs de la reconnaissance.

Tout juste dans la moyenne de la classe en pointant à une douzième place, l’élève amiénois devra poursuivre ses efforts l’année prochaine. Le conseil de classe émet un avis favorable mais réclame plus de régularité et d’attention. Le potentiel est bel et bien présent mais il est très fragile. Attention au relâchement et à l’excès de confiance propres à la seconde année d’enseignement supérieur.

En attendant, l’équipe enseignante vous souhaite de bonnes vacances ! Celles-ci ont ayant déjà plus ou moins débuté, nul besoin de pratiquer un excès de zèle pour ce dernier match de la saison. Merci pour le club hôte qui vient de disputer une finale européenne.

Pour les olympiens, l’heure est désormais au bilan individuel et collectif. Avec un club qui a vécu une saison riche en émotions.


Bulletins de notes

Afin d’évaluer les membres de la classe OM et d’appréhender les capacités de l’équipe et sa marge de progression, voici les avis individuels et/ou collectifs prononcés par un collège de professeurs composé de moi-même et de… moi-même.

L’erreur d’orientation :
Franck : l’ensemble des professeurs est unanime, le joueur s’est trompé de voie. Marcher sur le terrain, trottiner de temps en temps, lancer la balle n’importe où, faire des passes décisives à l’adversaire… ne sont pas des principes du football. Nous conseillons donc à Franck Zambo de se réorienter dans un domaine où il pourra exprimer ses facultés. Le curling ou la randonnée pédestre semblent pouvoir lui correspondre.

Insuffisants :
Grégory, Aymen, Henri : manque de participation et niveau trop faible par rapport au reste du groupe. Redoublement conseillé… ailleurs.

Passables :
Lucas, Kostantinos, Clinton, Rolando : beaucoup de bonne volonté mais technique à parfaire. Ne vous reposez pas sur vos lauriers !

Encourageants :
Maxime, Boubacar, Valère, Bouna, Hiroki, Jordan, Steve : il reste des progrès à faire mais vous êtes sur la bonne voie. Continuez !

Exemples à suivre :
Adil, Luiz, Florian, Dimitri, Morgan : tout n’est pas parfait, parfois un manque de régularité se fait sentir, mais globalement vous tirez le groupe vers le haut et la victoire. Nous avons noté un comportement positif et quelques prestations de haute qualité. Félicitations !

Avis collectif général : l’équipe enseignante salue la progression linéaire de toute l’équipe depuis la rentrée. Une forte détermination et un esprit de groupe ont accompagné l’OM tout au long de la saison.

Attention tout de même car chaque matière est importante et certains contrôles ont été négligés. Il faut gagner en maturité et en régularité afin de poursuivre la progression.

Le bilan du groupe reste malgré tout positif. Vos vacances ou vos sélections sont amplement méritées. Revenez-nous en pleine forme la saison prochaine pour continuer à nous faire vibrer et chanter… nous attendons une victoire pour le dernier match !

Allez l’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Guib


Passionné par l'OM depuis environ... toujours et j'aime tout autant les abeilles ! Les deux sont parfois piquants, souvent incontrôlables mais toujours attachants... En bref, j'attends la renaissance de l'OM comme la récolte annuelle de miel. Du coup, j'exorcise mon impatience en vous infligeant mes articles !
Article lu 536 fois, écrit le par Guib Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 38 | OM-Amiens : un air de vacances

  1. Sympa cet article

    Cela dit, la 3e place est directement qualificative en LDC.

    Et autre point de désaccord, Lopez ne fait pas une bonne saison cette année. Il a peut être fait 3-4 bon match dont un exceptionnel contre Leipzig mais faut qu’il en fasse vraiment plus.
    Pour dire, j’ai trouvé que Zambo a fait une meilleure saison, sans contestation possible