PSG-OM : Cash Wars, le réveil de la force

« De cette période troublée surgira l’élu* qui rétablira l’équilibre dans la force, afin qu’un jour, l’Europe reparle marseillais… »

cash-wars

Le spectre du passé

Depuis la légendaire victoire des Rebelles phocéens face aux terribles Rossoneri du Cavaliere Berlusconi en 1993 et l’effroyable traversée de la galaxie L2, le peuple olympien attendait cet être suprême, celui qui lui rendrait son honneur et sa puissance sans pareille. Dans l’esprit des supporteurs, les mots de l’ancestrale prophétie résonnaient d’ailleurs à l’infini.

Vingt-trois cycles stellaires s’étaient cependant écoulés et personne ne semblait à même de redorer le blason de l’Olympique de Marseille au cœur de la République.

Les nombreux candidats étaient tous sacrifiés sur l’autel de la cupidité et de la corruption, car dans l’ombre, œuvrait le machiavélique chancelier Darth Lebrun, qui privilégiait son ego et les manœuvres politiques aux intérêts de l’institution phocéenne.

Après d’incessantes luttes intestines, il avait convaincu la reine Margarita de lui confier le destin de la planète OM, afin qu’elle puisse se consacrer à des tâches plus conformes à son rang.

Ainsi, avec une alliée à la tête de la puissante guilde commerciale Louis-Dreyfus et l’aide de réseaux occultes qui échappaient à la vigilance des jedis et du DNCG (District Nébuleux du Contrôle de la Galaxie), il avait tissé sa toile et étendu son pouvoir jusqu’aux arcanes de l’entité marseillaise.

Le grand maître jedi Mar Celo Bielsalui-même, ne pouvait rien face aux manipulations du vil chancelier, en dépit d’une révolte technique amorcée avec éclat et qui faillit porter ses fruits au bout d’un an d’efforts. Il fut trahi, vaincu et dut s’exiler sur une lointaine planète en bordure du système Europe…

Dans le but de conserver une nouvelle fois son pouvoir, Darth Lebrun nomma un chasseur de primes du nom de Franka « El Local » Passi à la tête de l’armée républicaine, le faisant passer pour le héros de la prophétie.

La supercherie ne tint néanmoins qu’un temps et le peuple phocéen se rendit vite compte qu’il ne pouvait en aucun cas être l’élu : il n’en avait ni l’étoffe ni la maîtrise de la force.

1« Serrez les rangs, tous en défense ! »

En effet, malgré une loyauté sans faille, sa gestion des hommes et sa connaissance de la stratégie militaire étaient trop limitées pour espérer conquérir la galaxie L1.

Par conséquent, les troupes olympiennes furent mises en déroute à de nombreuses reprises et la République subit de plein fouet ces échecs cuisants.

À dire le vrai, depuis cinq ans tous vivaient sous le joug du terrible Empire qatari et de son ministre, le prince Nasser, réputé pour son pragmatisme. Avec sa puissance de feu colossale, ses ressources illimitées et son armée (les PSG troopers), l’Empire était invincible.

Ses chevaliers commandés par Darth Zlatan, le sinistre seigneur Sith, faisaient régner le chaos et la cruauté sur les champs de bataille de la L1 qui portaient les stigmates de massacres répétés.

L’Europe et sa Ligue des Champions jadis remportée de haute lutte par les Rebelles de l’OM leur résistaient toujours, mais les soldats de l’Empire ravageaient tout sur leur passage, taillant en pièces les lignes ennemies, remportant de nombreuses batailles dans le système solaire LFP (Lumière des Faux Prophètes), tout en projetant une destruction totale de la République olympienne.

Le temps jouait en leur faveur et, à mesure que s’érigeaient leurs noirs desseins, tour à tour, les adversaires déposaient les armes.

Nonobstant plusieurs assauts (dont certaines parmi les plus épiques), les escouades républicaines ne pouvaient vaincre les spadassins du prince Nasser et subirent onze humiliations successives face à Zlatan le sombre et ses fidèles lieutenants.

4

Dès lors, les anciens, gardiens de l’ordre de la chevalerie perdirent tout espoir, car le doute n’était plus permis : peu à peu, les noms des héros d’antan que furent les seigneurs Jean-Pierre, Basile, Fabien, Marcel, Didier ou Chris tomberaient bientôt dans l’oubli et la République serait anéantie…

La voie du destin

Contre toute attente, un après-midi de septembre 2016, une onde de choc se propage soudain dans l’atmosphère de la planète OM. Les chevaliers les plus chevronnés ressentent également un énorme bouleversement dans l’équilibre de la force !

La rumeur enfle et des informations se précisent quant à l’avènement d’un ordre nouveau. Le général Zlatan, manifestement lassé par tant de victoires sans péril, serait parti exercer ses talents maléfiques dans une autre galaxie.

Incroyable.

L’Empereur Nasser, lui-même fragilisé par la défection de son bras droit aurait ainsi tenté de soudoyer des mercenaires pour consolider le côté obscur de la force… Aucun n’est pourtant venu garnir les rangs de ses milices impériales…

Désormais, l’évènement prend tout son sens et ravive peu à peu une flamme qu’on pensait à jamais éteinte.

En outre, il est une autre nouvelle qui revêt une importance capitale : le Sénat a annoncé que la reine Margarita se retirait de la vie politique et laissait place à un haut dignitaire venu de la galaxie LBE (La Bannière Étoilée) !

Personne ne sait qui il est vraiment, ni comment il a réussi à convaincre la reine d’abandonner son trône, mais on dit que cet homme très influent auprès des guildes de commerce possède des ressources et une force de frappe susceptibles d’ébranler la menace impériale.

Mieux, lassé de voir le prince Nasser accroître sa domination sur la galaxie L1 et surtout de constater ses tentatives répétées pour s’emparer du système Europe, il aurait fait la promesse solennelle de mettre l’Empire à genoux et de restaurer la puissance de la grande République olympienne !

Il est connu sous le nom de Leader Suprême McCourt et son crédo tient en trois mots : « OM Champion Project ».

FMC« You talkin’ to me ? »

On raconte qu’il serait accompagné d’un érudit doué de pouvoirs de manipulation mentale et ne connaissant ni la pitié ni le doute, le puissant amiral Eyraud dit « le requin », fin stratège et terrible seigneur de guerre.

Ce dernier aurait pour mission de trouver l’élu dont la prophétie fait mention, celui qui est censé rétablir l’équilibre dans la force et vaincre l’Empire.

Pour cela, il s’est assuré les services du général Garcia, célèbre dans le système solaire Europe pour ses campagnes honorables et son habileté à diriger ses guerriers.

Nul ne sait s’il a les compétences suffisantes pour la mission qui lui a été confiée, mais il semble bien plus expérimenté, plus compétent et légitime que son prédécesseur, balayé d’un seul coup de sabre laser par l’amiral Eyraud, pour qui les résultats priment sur la loyauté !

Le peuple olympien s’est donc enfin réveillé, car l’accomplissement de l’heureux présage n’est plus qu’une question de temps : l’élu arrive !

3

Le rêve rebelle

L’amiral olympien n’étant pas homme à faire les choses à moitié, il se serait mis en quête d’un chasseur de têtes capable de garnir les rangs de l’armée républicaine de soldats confirmés, maîtrisant la force et prêts à mourir au combat. Il semblerait qu’il touche au but et nous en saurons plus dans les jours à venir.

Sera-ce suffisant pour résister à l’assaut de l’Empire qui se prépare ?

Les troupes marseillaises ne manquent pas de courage, mais plutôt de puissance et surtout de talent… Il ne reste que quelques heures avant la bataille et cela semble trop court pour espérer renverser la puissante armée impériale.

Le général Garcia dit avoir un plan pour essayer de s’en sortir, mais le peuple lassé par tant de défaites n’a plus la force de rêver.

Il veut des résultats, des expéditions victorieuses. Il veut rêver à des jours meilleurs et attend l’élu, celui qui fera revivre l’adage selon lequel « les Olympiens sont et seront à jamais les premiers » !

2« Sakai, Sarr, Hubočan, sortez des rangs ! »

Les résultats sont l’unique moyen de constituer une armée suffisamment puissante afin de vaincre Nasser et ses sbires. Or, depuis peu, un soldat du nom d’Edinson émerge au sein des combattants impériaux. Moins cruel et impitoyable que le seigneur Zlatan, il n’en demeure pas moins une menace pour la République, tant sa maîtrise de la force en fait un adversaire redoutable.

Il faudra également composer avec le fourbe Comte Aulas, tapi dans l’ombre à l’affût de la moindre faiblesse pour récupérer le pouvoir qu’il a perdu il y a presque dix années, ce qui lui a fait perdre la raison. Roi de la nova lyonnaise, ses rêves de grandeurs se sont effondrés avec ses certitudes, le jour où il a compris que dominer la galaxie L1 ne suffisait pas et qu’il ne parviendrait jamais à conquérir le système Europe…

Il est affaibli, mais son pouvoir de nuisance reste fort et le général Garcia comme l’amiral Eyraud devront juguler son influence.

Étoile après étoile

Ils ne sont heureusement pas seuls et pourront compter sur le Leader Suprême McCourtce capitaine d’industrie, ce stratège qui dit être notre sauveur et vouloir nous rendre notre honneur bafoué. Qui est-il vraiment ? Quel est son plan de bataille et quel dessein nourrit-il ?

Seuls les actes et les succès parleront en sa faveur et prouveront qu’il diffère de tous ces opportunistes qui, en quête de gloire, se sont brûlé les ailes au contact de la flamme marseillaise, celle qui rayonna un jour au firmament du système Europe…

invention-sabre-laser-une

Il est temps que se lève l’ordre nouveau, il est temps que les Olympiens reprennent la place qui est la leur et qu’il n’auraient jamais dû perdre.

Demain, nos soldats essaieront de résister à l’Empire, mais ce n’est pas ce que le peuple demande. Afin nous n’assistions pas au réveil de la « farce », le peuple clame, tout comme le maître Yoda autrefois  : « N’essayez pas ! Faites-le, ou ne le faites pas ! Il n’y a pas d’essai ! »

Alors, faisons-le et peut-être saurons-nous si l’élu est enfin parvenu jusqu’à nous…

Allez l’OM !

*Au vu du nombre de candidatures spontanées, nous précisons que l’élu ne siège pas nécessairement à la mairie ou au conseil municipal !

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 1729 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour PSG-OM : Cash Wars, le réveil de la force

  1. Ça a d’la gueule tout ça quand même ! Well done young padawan. 😉