OM – ASM : le baptême olympien

Non nous ne parlons pas de Jacques et Gabriella, les rejetons royaux. L’Olympique de Marseille a ENFIN remporté un match face à un « gros », et sur le terrain il y avait pourtant un arbitre… si si, j’vous l’jure.

 Photo AFP

Oui c’est vrai qu’au début du match, les monégasques nous ont bien refroidis. On en menait pas large. M’enfin c’est pas à faire ça. Pas eu le temps de faire les présentations sur le terrain que les joueurs du rocher prennent l’avantage. Remarquez, l’OM sait recevoir, et ça s’est vu. Que de politesse. Lemina ayant servi l’entrée avant tout le monde.

OM 0 – ASM 1 (Moutinho, 1′)

Dans les travées on apprécie guère. L’OM de Marcelo Bielsa retombe dans ses travers et ne saurait toujours pas se confronter aux top team de la L1 ? En tout cas sur la pelouse, ça ne sent rien de bon. Le ballon arrive à remonter vers les cages adverses mais sans grande finition. En face, les monégasques géreraient presque leur avance. C’est désolant. NKoulou fait une faute qui lui vaut un jaune, devant Gignac est aux abonnés absents, derrière c’est Mandanda qui doit s’employer pour éviter le pire. Quelle misère. Lemina qui aura toutefois tenté de se rattraper de sa bourde de première minute, finira par sortir sur blessure en de première période et ne reviendra pas à la suivante. Remplacé par Fanni.
Apparemment le coach a redonné du souffle à ses joueurs, mais l’ensemble reste brouillon à la finition. Michy remplace Gignac à la 56′. On y croit… et on croise les doigts surtout.

Quelques instants après, c’est toutefois Monaco qui donne à nouveau des sueurs au vélodrome, par Martial mais la frappe n’est pas cadrée (60′). Le temps passe et l’on se demande si la malédiction va se poursuivre et s’achever cette saison. Monaco c’est notre dernière chance non seulement de recoller à leurs basques mais aussi de montrer que Bielsa sait gagner ce genre de match. Et l’argentin va faire entrer l’ex-banni, Thauvin, à la place d’Imbula, qui montre plus que du mécontentement à rejoindre le banc. Florian Thauvin va s’illustrer quelques minutes après sur un déboulé côté gauche. Si l’action ne mène à rien de concret niveau OM, côté Monégasque c’est Abdennour qui en fait les frais. Sorti sur blessure, cet incident va changer le cours du match.
79ème, Payet tente de donner la balle à André Ayew, mais les monégasques repoussent sur Alessandrini qui centre à nouveau vers Ayew. Cette fois c’est la bonne ! Une bonne tête d’André ! Le ballon semble être contrôlé par le haut de la poitrine/épaule d’Alessandrini mais les arbitres accordent le but.

AyewASM

OM 1 – ASM 1 (Ayew, 79′)

Aaah ! On respire à nouveau. Le vélodrome chante et chante à la gloire du futur ex-marseillais.

Jardim tente l’offensive à son tour, Berbatov fait son entrée. Le match peut basculer d’un côté comme de l’autre. Ca part de chaque côté et les deux équipes veulent les 3 points. Alessandrini est lancé en contre, seul face au gardien, il est trop altruiste et tente de donner le ballon à Thauvin. Raté. Grosse déception chez les supporters. Romain rate là une belle occasion de but. Mais dans la minute qui suit, Alessandrini va se faire pardonner. Centre en retrait de Payet après une remise de Mendy, cette fois Romain vise le cadre. Subasic ne peut rien voir ni arrêter ! Le stade explose. Les joueurs et l’entraîneur en font de même. Marseille passe devant au score !

OM 2 – ASM 1 (Alessandrini, 87′)

L’arbitre donnera 4 minutes supplémentaires qui ne donneront rien de plus si ce n’est une altercation entre Alessandrini et Carrasco qui aurait pu valoir des cartons (tacle du marseillais et giffle du monégasque). Mais rien ne quitte la poche de M. Turpin.
C’est donc au bout du suspens que l’Olympique de Marseille remporte enfin sa victoire contre un « gros ». Cela permet surtout de prendre 3 points et de revenir à 2 longueurs de l’adversaire du soir. Il n’y a pas de quoi s’enflammer. Le podium est à portée de vue, mais les marseillais ne sont pas maîtres de leur destin. Pas encore. Pour cela il faudra espérer une victoire à Lille et contre Bastia, tandis que Monaco recevra Metz et ira à Lorient.
Profitons de l’instant présent et du résultat, qui au bout d’un match très brouillon, nous permet de vivre encore au moins le match contre Lille pour rêver à la Champions League…

Allez l’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jester


Rédacteur à temps perdu - Passionné par l'OM à mon grand dam (et il est grand mon dam !)
Article lu 1815 fois, écrit le par Jester Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.