LOSC-OM : chronique d’un fiasco annoncé

Au mois de décembre 2014,  la rédaction d’OMlive se fendait d’un article culte et corrosif, où le LOSC était découpé en rondelles, émincé et cuisiné en jardinière de légumes.

Lune de miel

la fête

L’OM ce soir là, gagnait péniblement 2-1 et finissait « Champion d’Automne » avec 17 points d’avance sur les Nordistes, qui eux s’enfonçaient dans la crise. D’aucuns voyaient déjà les Phocéens marcher sur les Qataris, humilier les Lyonnais, et vaincre le Barça en finale de C1.

Lune de fiel

gueule de bois

Cinq mois plus tard, les Olympiens ont la gueule de bois. Forts d’un parcours de relégable sur l’année 2015, ils se retrouvent quatrièmes avec 63 points, alors que le LOSC  s’est refait une petite santé.

Le calcul est simple : en prenant 22 points sur 51  lors des matchs retour, l’OM a plus qu’annihilé ses chances de C1. D’ailleurs si la saison se prolongeait, il y aurait fort à parier que même le Gazélec d’Ajaccio serait devant nous au classement ! Toute la cité phocéenne est encore sous le coup de la déception… Toute ? Non ! Un irréductible gaulois croit encore dur comme fer à la qualification. Le président Laburne et son projet « merdum» n’ont pas abdiqué. Le plan de bataille de Vincenzo est clair : il faut convaincre Bielsa de rester l’an prochain à la tête d’une équipe encore plus moisie que cette année. Et pour ce faire, il faut absolument le lui demander en espagnol, mais avec un vrai traducteur ! Parce que Franck Passi…

Dialogue de sourds

singe

Lors de la dernière réunion staff/direction, El Loco avait demandé un écran géant tactile amovible, afin de diriger les séances tactiques en extérieurs. Il a obtenu une voiturette de golf avec un écran vissé dessus. Sans parler de la traduction des consignes en cours de match, qui paraît surréaliste, voire burlesque.

Il semble donc qu’une rencontre ait eu lieu, au cours de laquelle les parties ont échangé leur point de vue. Un espion de la rédaction a pu recueillir quelques informations.

MB : « Para ganar necesitamos a grandes jugadores, porque este equipo de mierda no sirve para nada… .

FP :  Marcelo dit qu’il voudrait une glacière plus grande avec une Senseo intégrée.

VL :  Mais bien sûr ! Par contre, dis-lui bien que Ayew, Gignac, Thauvin, Imbula, Mandanda et N’koulou ne seront plus là l’an prochain hein !

FP :  El presidente dice que le gusta mucho la paella ».

MB : Cabrones ! Banda de incompetentes, me voy de aquí !

VL :  Il dit quoi le gros ? Oh Marcelo, no se va hein ?

FB : Non il reste, il est ravi de travailler avec un homme aussi compétent ! Il pense gagner la ligue des champions dans les trois ans à venir ».

simplet

C’est le cœur empli de bonheur et de certitudes que M. Laburne a quitté la réunion. Le crachat en pleine figure de Bielsa l’a d’ailleurs conforté dans ses choix. En effet, Franck Passi l’a expliqué clairement : le « molard » est une tradition séculaire argentine pour sceller un accord. La cellule de recrutement olympienne va donc pouvoir se pencher sur la L2 et le National afin de renforcer notre effectif pour la saison prochaine.

La minute du pigeonnier

10_-_Pigeonnier_termine

Ah oui, parce que si vous n’êtes pas au courant, sachez qu’il reste du monde pour croire encore au podium… C’est mieux pour la prochaine campagne d’abonnements !

Alain Terrieur, éminent mathématicien spécialiste des probabilités, a analysé pour nous le fameux théorème « du Pigeon» utilisé depuis des années par les dirigeants marseillais. Il en ressort des statistiques étonnantes…

Soit un Président incompétent entouré d’incompétents, qui nomme un vrai entraîneur de football ne parlant pas français.  Si l’équipe est composée d’analphabètes, nous obtenons :

  • Jésus ressuscite et fait un ciseau retourné dans la lucarne droite => 0,0000000009 % de probabilité
  • Monaco prend 13-0 contre Metz => -17% de probabilité
  • Les arbitres font une manifestation pour rendre tous les points volés à l’OM cette année => 1% de probabilité
  • Romao prend un carton rouge => 84% de probabilité
  • Gignac réussit un contrôle orienté en pleine course => équation non résolue

En multipliant chacun de ces facteurs par le taux de mensonge de la direction olympienne, nous obtenons… un bogue de la calculatrice.  C’est d’ailleurs, la version officielle du club dès qu’on parle d’avenir. En « off », nous apprenons rapidement qu’il y a autant de chance que l’OM termine sur le podium, que de voir à nouveau des cheveux sur la tête de Christophe Dugarry.

savant

L’adversaire… et nous

Équipe, club, région en fin de cycle… Leur entraîneur, charcutier à ses heures, devrait quitter le LOSC en fin de saison. Pour le bien du football,  il était temps ! Quant à l’actionnaire, qui cherche à vendre son club à tout prix, il devrait prendre conseil auprès de son homologue lensois, spécialiste des opérations financières juteuses avec l’Azerbaïdjan.

Un avant-match empreint d’un certain dépit ? Probablement, car la problématique ne se résume pas à accabler une équipe et un coach qui nous ont quand même fait rêver durant quatre mois, mais bien de considérer le club dans son ensemble et d’anvisager l’avenir à moyen terme. Là où le bât blesse, c’est lorsqu’on tente de nous convaincre que tout est possible et qu’on utilise la ferveur marseillaise  pour cacher la misère…

Le scénario catastrophe est proche. Encore une saison blanche et « de transition », en somme… L’amour que les supporters portent à Bielsa ne suffira pas à lui faire avaler de nouvelles couleuvres. Quand il aura connaissance des perspectives pour le prochain exercice, avec un effectif amputé d’au moins trois joueurs, et surtout, une enveloppe de recrutement famélique, il s’en ira. L’OM peut remporter tous ses matchs jusqu’à la fin de la saison, ça n’effacera pas un réveil trop tardif.

Rappelons-nous de cette déclaration prémonitoire de Bielsa : « Il est très difficile d’accepter l’injustice. Mais si vous jouez comme vous avez joué aujourd’hui, d’ici à la fin du championnat, vous obtiendrez ce que vous méritez. Ne réclamez rien, avalez le venin ».

Ce qui est sûr c’est qu’aujourd’hui les joueurs ont ce qu’ils méritent, les supporters eux par contre…

En conclusion, si le public crie « Bielsa no se va ! », le rédacteur piqué au vif hurle « dirigeants, cassez vous ! »

Allez l’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 2745 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

4 Réponses pour LOSC-OM : chronique d’un fiasco annoncé

  1. avatar De fayçaldinho le 16 mai 2015 à 18h39

    Merci patron ! Excellentes finitions comme toujours ^^

  2. avatar De fayçaldinho le 16 mai 2015 à 18h38

    Il parle remarquablement le chèvre et le bouquetin… Pour l’espagnol j’ai des doutes 😉

  3. Excellent AM, comme toujours ! 😉

  4. Franck Passi traduit plutôt bien non ? ^^