BAR-RA-DAAA, mais qui es-tu, qui es-tu ???

La troisième recrue du cru 2014/15 de l’Olympique de Marseille a enfin atterri à la Commanderie. L’occasion de tout naturellement lui souhaiter, en chanson, la bienvenue dans notre bonne ville, qui n’a absolument rien à envier à Galaswinda…

Bip Bip
Bip Bip

Y’a du soleil et des nanas

Bienvenue à Maaassilia
Barra Barradada
Y’a Bielsa et Margarita
Barra Barradada
Gaudin il l’a dans le baba
Barra Barradada
Pousse le ballon et mets l’dawa
Barra Barradada

Tous les soirs on f’ra la java
Barra Barradada
En chantant à Maaassilia
Barra Barradada
Y’a Bielsa et Margarita
Barra Barradada
On va cramer Thiago Silva
Barra Barradada

 

p08

Et maintenant, passons aux choses sérieuses et à la présentation d’Abdelaziz Barrada, si vous le voulez bien. Les plaisanteries, ça va cinq minutes. Non mais ! Vous vous êtes cru où ? Vous croyiez qu’OMLive est un site où l’on rigole ? Eh bien oui.

Abdelaziz Barrada, donc, est né le 19 juin 1989 à Provins (ça ne se trouve pas en Province, puisque c’est dans la région parisienne, dans le 7-7 plus exactement) de parents Marocains originaires d’Ait Abdellah dans le sud-est du Maroc, dont il a hérité de la nationalité, ce qui est bien pratique pour jouer avec les Lions de l’Atlas, avouons-le !

Il évolue tout d’abord à l’US Sénart-Moissy, qu’il quittera en 2007 pour intégrer le centre de formation du Par#%&/[@}¤$?!°\~^£, aaargh j’arrive même pas à le dire avec mon clavier… Enfin bref, il restera là-bas pendant trois saisons, où il évoluera avec l’équipe réserve, disputant 43 matches de CFA et inscrivant 4 buts.

Puis, en 2010, c’est le grand saut : il signe à Getafe, toujours en jouant avec les réservistes, tout du moins pour la saison 2010/11. Car à partir de l’été suivant, le Getafe CF lui fait signer un contrat de trois ans. En août 2011, Abdelaziz Barrada fait ses grands débuts en Liga contre Levante UD, où il joue 60 minutes.

En novembre 2011, lors d’une rencontre face à l’Atlético Madrid, il marque son premier but avec Getafe, sur un coup franc à la 40e minute (victoire de Getafe 3-2). Son entraîneur dit même de lui à l’époque qu’il tire mieux les coups-francs que Cristiano Ronaldo !

La saison suivante, c’est-à-dire 2012-2013 (beh oui, essayez de suivre un peu, bande de boulets, va !), il brille lors de la première journée de Championnat, où Getafe reçoit le Real Madrid et s’impose sur le score de 2-1. Barrada donne la passe décisive du but égalisateur et inscrit le but victorieux. Puis, lors de la journée suivante, en déplacement chez le Deportivo La Corogne, qui verra Getafe aller arracher le point du nul et faire 1-1 grâce à…Barrada, qui inscrit le but égalisateur.

Son bilan sur ses deux saisons avec l’équipe première de Getafe CF est le suivant : 66 matches, pour 8 buts marqués et 9 passes décisives. Pas éblouissant, mais pas franchement dégueu non plus.

Enfin, l’été dernier, patatras ! Il s’envole pour les Emirats Arabes Unis et le club d’Al Jazira. Tout ça pour jouer 35 rencontres (toutes compétitions confondues) et scorer 15 fois, sous les ordres d’Eric Gerets. Ou quand le Lion de l’Atlas rencontre le Lion de Rekem !

Mais ce que l’on peut dire de Barrada pour synthétiser, c’est qu’il est notamment doté d’une très bonne accélération et semble fait pour les schémas tactiques et le jeu en verticalité voulu par Marcelo Bielsa. Le tout du haut de son mètre 79. Bref, ça n’a pas l’air d’une mauvaise pioche.

p02

Son parcours avec la sélection marocaine

C’est tout d’abord, évidemeeeeent (oui, l’ex de Michel Berger est très présente au travers de cet article…) avec les U23 qu’il se distingue, durant la CAN Espoirs, en février 2011, au cours de laquelle il finira meilleur buteur.

Puis lors des Jeux Olympiques 2012 à London (allons donc, allons donc !), il joue le premier match de poule contre le Honduras (2-2), marquant le premier but et délivrant la passe décisive du second. Il fera globalement d’excellents JO, ce qui lui ouvrira grand les portes de l’équipe « A ». Et depuis qu’il joue avec les « grands » du Maroc, il a disputé 21 matches, pour 3 buts marqués.

marché

– Attend, t’espère quand même pas que je vais t’acheter Sougou 3 millions ??
– Beh si !!!

Pourquoi il fallait le prendre

– Parce cela semble être un choix de Bielsa (qui aurait eu un coup de cœur en le voyant jouer avec Getafe). Car on commençait à baliser sérieusement, après sa déclaration comme quoi il ne commandait pas le volet sportif.

– Parce qu’il a manifestement propulsé Cheyrou dans le « loft », et ça, ça équivaut à au moins 20 buts et 15 passes décisives !

– Parce qu’il n’a pas l’air mauvais du tout, d’après tout ce qu’on vient de dire dans l’article (si bien sûr vous avez pris la peine de tout lire, bande d’ingrats ! Oui, je suis soupe au lait ce soir, et alors ?)

Pourquoi il ne fallait pas le prendre

– Parce qu’il a été formé au Par#%&/[@}¤$?!°\~^£, oh putain, je ne parviens toujours pas à l’écrire comme il faut !

– Parce que le dernier Marocain qu’on a eu à l’OM, c’était Elamin Erbate. Et ça, ça fout les jetons !

– Parce que Laurent Spinosi le trouve franchement bon, et ça aussi, ça fout encore plus les jetons !

– Parce que ce n’était peut-être pas la grosse priorité du moment, vu que les milieux offensifs, ce n’est pas vraiment ce qui manque actuellement dans l’effectif olympien, contrairement aux défenseurs centraux.

En tous cas, sois le bienvenu à l’OM Abdelaziz. Et maintenant, au boulot ! Fais-nous rêver minot…

ALLEZ L’OM !!!!

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jogabonito


Combattre pour l'OM à la vie à la mort, depuis 1980 en ce qui me concerne.
Article lu 2339 fois, écrit le par Jogabonito Cet article a été posté dans Edito et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.