D2 F : Saint-Étienne vs OM chapitre 1

 

Pour la première place.

Le premier des deux matchs les plus importants de la saison pour les féminines de l’OM va se dérouler ce dimanche à 15 h au stade Aimé Jacquet de Saint-Étienne.

Ce n’est rien de moins que la première place du groupe qui est en jeu et donc une étape importantissime en vue de la montée, qui va se jouer sur 90 min.

Les vertes ont remporté leurs dix premières rencontres, tandis que l’OM a laissé deux points en route, lors de leur match à Grenoble. La différence de buts est largement favorable à l’ASSE, +39 contre +25. Mais, comme toutes les compétitions organisées par la FFF, c’est le goal average particulier qui prime. D’où l’importance des deux rencontres contre les Stéphanoises.

Les conditions météo seront assez difficiles, avec le froid et peut-être la neige.

Le groupe retenu par Yacine Guesmia semble privilégier la solidité, avec moins d’attaquantes de coutume et plus de milieux défensifs. L’entraîneur à toujours privilégié un schéma de départ en 3x4x3, il se pourrait que ce coup-ci nous ayons droit à un 3x5x2.
Le nom de Grace Yango, la dernière recrue en provenance de Fleury (D1), a été coché sur la feuille de match sans que l’on sache pour l’instant si c’est en tant que titulaire.

Le second acte contre les Stéphanoises se déroulera lors de l’avant-dernière journée de championnat, le 14 mai. Il reste à espérer que d’ici là, les Olympiennes auront pu dépasser leurs rivales. À moins que les deux équipes ne décident de nous donner un final à suspense. Dans ce cas, L’OM recevrait les vertes, puis se rendrait à Clermont pour clore la saison. Clermont qui navigue entre les trois dernières places depuis le début du championnat.

Pour rappel, cette année, il y aura six descentes sur les douze équipes. La saison prochaine verra la création d’une D3 et la D2 n’aura plus qu’un seul groupe de douze équipes.

Allez l’OM !

 

 

Grace Yango
Internationale camerounaise

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 105 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Fil infOM et taggé . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.