MassaliaMood #FCMOM

Pour ce MassaliaMood d’après match FC Metz-OM, c’est notre spécialiste de D1F, Philippe Serve @Olympiennes qui est mon invité. Grand amateur de musique et aimant se moquer gentillement de mes choix lors des derniers épisodes, je lui ai donc transmis le témoin. Et j’ai bien fait. Une seule à vous dire : bonne écoute !


The JAM – Saturday’s Kids

Depuis mes années londoniennes, j’ai un amour particulier pour les matchs du samedi après-midi, ces moments – à une époque où seul était télédiffusé le match du dimanche (« Match of the Day »), et où internet et les smartphones n’existaient pas – où, comme le chantaient Paul Weller et les Jam en 1979, les kids vivaient d’insultes partagées en éclusant des bières,  l’oreille collée au transistor pour surveiller les scores à la mi-temps. Alors, avant même le coup d’envoi, j’étais heureux que ce FCM-OM soit joué un samedi après-midi !


LAURENT VOULZY – Le cœur grenadine

Une pensée pour ce pauvre club messin dont la section féminine, dernière de D1, est déjà à 99% reléguée (équipe spécialiste de l’ascenseur) et les garçons désormais très menacés. Metz est une jolie ville un peu froide en hiver (j’y ai fait mon service militaire par – 25 °C) et étouffante en été. Les bords de la Moselle sont magnifiques, ainsi que sa gare, tandis que la mirabelle se décline à toutes les sauces. Alors, j’ai envie d’adresser un peu de notre chaleur et de notre soleil à nos ami/es lorrain/nes. Et puisque grenat est la couleur du maillot, quoi de mieux que cette chanson, au clip tourné à Marseille ?


THE BEATLES – Helter Skelter

Ce match était à l’image de l’OM de toujours : un toboggan émotionnel où rien n’est jamais sûr et définitif. On ne descend à toute allure que pour remonter, redescendre, remonter, comme ces helter-skelters typiquement anglais. Et puisque  notre Big Boss, le vénéré et vénérable Jester adore le Heavy Metal et n’aime pas les Beatles, voici quelque chose pour lui rappeler d’où est né ce genre musical destructeur de tympans… Et attention ! Quand vous croirez le morceau fini, il ne le sera pas… « J’ai des ampoules aux doigts ! » hurle Ringo…


PARANMAUM – Linda, Linda, Linda

Chaque supporter a son « chouchou », moi aussi. Mandanda étant hors-concours, le mien est Hiroki Sakai pour son état d’esprit toujours irréprochable, sa gentillesse, son fair-play, son talent. Aujourd’hui, il est clairement passé à côté de son match. Alors, pour lui remonter le moral (et parce que la sélection nationale féminine japonaise des Nadeshikos a battu aujourd’hui la Chine 3-0), voici un extrait du film nippon Linda, Linda, Linda, autour de la chanson du groupe punk et culte japonais The Blue Hearts, reprise par un irrésistible groupe de lycéennes, les Paranmaum. La chanteuse est coréenne, il d’agit de l’actrice (elle aussi est ma chouchoute), Bae Doona.


THE KINKS – Father Christmas

Noël dans 11 jours, vous réalisez ? En attendant que nos Olympiens nous proposent une ribambelle de cadeaux sous le sapin (des crocodiles en chocolat à croquer goulûment la semaine prochaine ?), réclamons au Père Noël, avec les sales gosses de Ray Davies : « Donne-nous du pognon, et du boulot pour nos pères, Papa Noël, et gardes tes jouets pour les gamins de riches ! »

Et un grand merci à @The_Jester_Fr et MassaliaLive de m’avoir offert l’honneur d’être le premier invité sur cette chouette rubrique !


Et pour le prochain numéro, dernier de l’année 2019, je laisserai de nouveau ma place à un invité (ou pas). Pour cela il faut aller sur Twitter, choisir un morceau sur Youtube et ajouter #MassaliaMood @The_Jester_Fr afin de vous porter candidat !


Merci pour votre écoute et rendez-vous… au prochain numéro !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jester


Rédacteur à temps perdu - Passionné par l'OM à mon grand dam (et il est grand mon dam !)
Article lu 683 fois, écrit le par Jester Cet article a été posté dans Fil infOM et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.