l’OM se met au Vert

La purge annoncée n’a pas eu lieu et on ne demande qu’à avoir tort chaque semaine. Dans un match rythmé qui a vu Marseille prendre l’ascendant physique et psychologique sur son adversaire, nous retiendrons la victoire et la manière.


N




Mandanda


Manquillo


Nkoulou


Rekik


Djadjédjé


Diarra


Isla


Nkoudou


Cabella


Ocampos


Batshuayi


MVP

140124_mandanda2

Mandanda 5.5/6 ★★★★★½ 

Aka « His Airness ». Un Gardien en mode international. Concentré et appliqué sur chacune de ses interventions, il s’est permis de s’envoler de chaque côté de ses cages pour déloger des ballons qui ne demandaient qu’à nettoyer les toiles d’araignées dans ses lucarnes : une claquette sur une frappe d’Hamouma à la 9e minute, à la 38e sur une tête de Pajot où il réalise une manchette hallucinante, il a dégoûté à lui seul l’attaque stéphanoise. Sur les trois points obtenus, deux peuvent lui être directement attribués. Du grand Mandanda.


Le boulet
ocamposlucas

Ocampos 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Nonobstant ses coupes de cheveux improbables et sa maladresse devant le but, on a surtout l’impression qu’il ne comprend pas les consignes. Toujours à contretemps, lui qui est décrit comme un joueur véloce et technique semble perdu sur le terrain. Quel est le véritable poste de ce joueur et sa véritable valeur ? Gardons à l’esprit qu’il était décrit comme le futur Messi et que Monaco en voulait quatorze millions (alors qu’il n’est pas fichu de piquer un ballon en tête à tête avec Ruffier en début de match)… effarant !


Le groupe

Djadjédjé 4/6 ★★★★☆☆ 

Le régime sec banc de touche/tribunes lui a fait le plus grand bien. Tonique sur son côté droit, il a mis au supplice Assou-Ekotto tout au long du match. Il a également très bien défendu et les rares offensives stéphanoises de son côté ont vite été éteintes. On a vu une vidéo de lui à l’entraînement mettant une frappe de trente-cinq mètres, pourquoi met-il son pied en mousse lors des matchs officiels ?

Manquillo 4/6 ★★★★☆☆ 

Repositionné à gauche (parce que De Ceglie était blessé), il a parfois été en difficulté sur les débordements de Roux, mais comme il a un cerveau, il s’est rendu compte que latéral c’est pareil des deux côtés. Solide défensivement, il a fait le job comme d’habitude.

Nkoulou 4.5/6 ★★★★½☆ 

Lui, on sait que dans sa tête il est déjà parti, mais l’indigeance de l’opposition et son talent pur ont suffi pour faire un bon match. Solide dans les duels, techniquement au dessus du lot il a livré une prestation très propre.

Rekik 4/6 ★★★★☆☆ 

Ses yeux hagards donnent l’impression que son cerveau est rempli d’eau et de « Pento », mais il sait défendre et c’est tout ce qu’on lui demande. Rugueux dans les duels, il a parfaitement assuré les couvertures quand N’koulou montait et surtout ne s’est pas laissé prendre dans son dos comme il en a l’habitude. Toutefois une question persiste : les deux pieds en avant dans la surface et la découpe des joueurs, quelqu’un lui a expliqué que c’est interdit au foot ?

Isla 3.5/6 ★★★½☆☆ 

L’archétype du joueur bon.. sans plus. Il n’a pris aucun risque se contentant d’assurer ses passes et de jouer latéralement. Il a couvert Diarra lors de ses montées ce qui est déjà pas si mal, mais il semble emprunté et assez lourd sur le terrain. A part la stupidité des tacles assassins, il n’y a aucune différence avec Romao dans son jeu. Encore un prêt dont on peut se poser la question de la pertinence, à sa décharge il joue plutôt latéral droit en général.

Diarra 5.5/6 ★★★★★½ 

Aurait pu (dû) être MVP, mais comme il va l’être sur la saison entière, il ne nous en voudra pas. C’est simple il a tout : physique, technique monstrueuse, intelligence de jeu, placement et même de la chance parfois. Les joueurs stéphanois ont du lui demander un autographe à la fin du match tant ils ont passé leur temps à le regarder jouer et à l’admirer. En plus d’être au four et au moulin à la récupération, il a expédié une cacahuète pralinée en plein dans la lucarne de Ruffier qui remercie encore sa barre transversale. S’il avait marqué, il aurait eu droit à son 6/6. Observez bien ce joueur, il ne restera pas longtemps chez nous, il n’a pas le niveau pour jouer dans cette équipe.

Cabella 4.5/6 ★★★★½☆ 

Chantons tous ensemble mes frères et louons le seigneur ! Le crêtu crétin nous livre enfin une prestation digne des huits millions qu’il va nous coûter. Percussion, dribbles et virtuosité technique au service du jeu et surtout des passes. Oui des passes utiles et dans le sens du vent, il a fait l’amour au milieu de terrain stéphanois pendant plus d’une heure. Un très bon match qui en appelle d’autres ?

Nkoudou 5/6 ★★★★★☆ 

Ncocu ? Lui il devrait jouer au loto ou accessoirement surveiller sa femme.On dit que la chance sourit aux audacieux, alors N’koudou en est le symbole. Percutant sur son aile, n’hésitant pas à aller provoquer, il est le seul joueur au monde à pouvoir obtenir huit contres favorables en un match en plus de faire une passe décisive et de marquer des buts sans faire exprès. Il a fait d’énormes progrès et c’est un plaisir de voir autant d’insouciance et de culot. Un très bon match.

Batshuayi 4.5/6 ★★★★½☆ 

Comment reconnait-on un vrai buteur ? il a une demie occasion dans un match et il marque. Beaucoup plus surveillé ces derniers temps, il parvient tout de même à jouer en appui et se créer des occasions tout en faisant jouer ses partenaires. Il est la définition même du vrai « 9 » qui sait jouer dos au but, efficace, technique et rapide. La floppée de recruteurs qui le suivent ne laisse rien présager de bon.


Les remplaçants

Barrada, Romao, Silva sont entrés pour humer l’odeur de la pelouse, tâche dont ils se sont acquittés avec devouement et une grande efficacité.


L'environnement

L'adversaire 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Le chaudron s’est vite refroidi devant la soupe indigeste servie aux supporters. Rarement l’équipe de St-Etienne a semblé aussi spectatrice des débats que dimanche soir. Dominés dans tous les secteurs du jeu, ils semblent être dans une spirale négative et le derby contre l’OL a laissé des traces.

Michel 3/6 ★★★☆☆☆ 

Son coup d’éclat, c’est d’avoir laissé Silva sur la banc et De Ceglie à l’infirmerie. Il n’aurait peut etre pas dû sortir Cabella qui faisait un bon match. Pour le reste, des changements évidents qui ne révolutionneront pas l’histoire du coaching.

L'arbitre 3/6 ★★★☆☆☆ 

Ah M.Fautrel ! sans commettre d’erreurs majeures, il a quand même oublié un pénalty « sifflable » sur Michy. Il a aussi une fâcheuse tendance à hâcher le jeu avec des coups de sifflet intempestifs.

La masse média et le footix lambda ayant la fâcheuse tendance à prendre feu après chaque victoire, restons mesurés car cette équipe sur courant alternatif suscite autant d’espoirs qu’elle ne déçoit. Ne boudons pas notre plaisir mais gardons à l’esprit que la C1 s’obtient avec de la régularité. Les équipes aux résultats en dents de scie finissent toujours en milieu de tableau.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 1542 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.