OM-Montpellier HSC : la chanson de Rolland

Nouvelle désillusion cet après-midi au Stade Vélodrome. En dépit d’une bonne volonté évidente, le manque de réalisme combiné aux erreurs défensives ont fait très mal et contraignent l’OM à stagner en milieu de tableau.


N


 



Mandanda


Manquillo


Nkoulou


Rekik


Djadjédjé


Romao


Isla


Nkoudou


Cabella


Barrada


Batshuayi


MVP

Remy-cabella_OM

Cabella 4.5/6 ★★★★½☆ 

Depuis quelques matchs, il monte en puissance et met sa technique au service du collectif. Percutant, dynamique, il a animé le coeur du jeu olympien et se trouve justement récompensé par un but, de surcroit face à son ancien club. Très bonne prestation.

Le boulet

karim-rekik-marseille-om-ligue-1_oqbq6rih60fm1j9aiv0cffilr

Rekik 0.5/6 ½☆☆☆☆☆ 

Cette fois, l’excuse de la lentille ne tiendra pas. Impliqué (avec N’Koulou) sur le premier but Montpellierain, où la passe « laser » de Boudebouz lui a fracturé la rétine et les reins, il tente plus tard un dégagement aussi improbable qu’inutile, entraînant le deuxième but. Un match affligeant ! Les Pays-Bas le considèrent comme un de leur plus grands espoirs à son poste… ils ont du souci à se faire.


Le groupe

Mandanda 3/6 ★★★☆☆☆ 

Il ne peut rien sur les deux buts encaissés, tant sa défense et son milieu de terrain l’ont abandonné. Le pire, c’est qu’il n’a pas de parade décisive à réaliser au cours de la partie. A très certainement eu des pulsions meurtrières cet après-midi.

Manquillo (non noté)

Positionné à gauche à la place de Mendy, il est à créditer d’une prestation correcte, vu que ce n’est pas son poste naturel, et les buts encaissés ne viennent pas de son côté. Son apport offensif étant par contre inexistant, l’entraîneur l’a remplacé à la mi-temps.

Nkoulou 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Avec son compère de la charnière centrale, il a livré une prestation aux antipodes de ce qu’il est capable de produire. Lent dans ses interventions, mal positionné et défaillant dans la communication avec ses partenaires, il nous a fait très peur cet après-midi. Il paraît que Basile Boli a réussi à lui remettre le cerveau à l’endroit, mais il ne faudrait pas qu’il nous le transforme en Zubar.

Djadjédjé 3/6 ★★★☆☆☆ 

Ninga lui a fait l’amour tout le match. Il a été souvent débordé et à contretemps, son couloir ressemblait à la rue Saint-Ferréol un samedi de soldes. Malgré son envie habituelle, il n’a pas eu non plus l’apport offensif escompté (la faute aussi à un pied droit en polystyrène).

Romao (non noté)

Isla a dû se dire que Diarra avait beaucoup changé physiquement. Puis, en voyant sa qualité technique et son sens du placement, il a reconnu le type qui sert la citronnade et les pizzas au Club House. Après avoir compris que le milieu de terrain buvait la tasse et qu’il fallait jouer plus haut, le père Michel l’a gentiment invité à reprendre sa place de titulaire sur le banc.

Isla 4/6 ★★★★☆☆ 

Match appliqué du Chilien. Performant à la récupération, juste dans ses passes et dans son orientation du jeu, il prend peu de risques, ce qui n’est pas du luxe vu la qualité de notre animation défensive aujourd’hui.

Nkoudou 4/6 ★★★★☆☆ 

Son enthousiasme et sa fraîcheur font plaisir à voir. Il percute, il a une technique  très au-dessus de la moyenne et il est encore décisif aujourd’hui avec une passe pour Sarr. Match après match, il s’affirme comme un excellent joueur. Pendant ce temps, Thauvin fait rire l’Angleterre et pleurer le comptable des Magpies.

Barrada 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Ce n’est pas un ailier, c’est évident, surtout qu’on a l’impression qu’il tire une remorque et qu’il marche sur des œufs, tant il est lent. Heureusement, il dispose d’une grosse technique, qui lui permet d’être performant dans la conservation du ballon et dans les passes. Un match correct de la part d’un joueur dont on nous a dit qu’il était aussi fort que CR7 sur coups francs ( c’est même Bielsa qui l’a confirmé) et qui est incapable de lever un ballon sur corner.

Batshuayi 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Alone in the dark. Il a semblé errer sur le front de l’attaque tel Ribéry devant le théorème de Thalès. Des déviations ratées, des approximations techniques inhabituelles et une propension à râler qui commencent à agacer. Il est interdit, pour un attaquant de son calibre,  de rater l’occasion qu’il se procure en début de match et qui aurait très certainement changé le cours de la partie.


Les remplaçants

Silva est entré pour vérifier si la tonte de la pelouse était réglementaire.
Mendy a tout de même réussi à apporter un poids offensif au couloir gauche juste avant de nous faire sa spéciale : grand pont dans la surface / perte de balle / occasion de but pour l’adversaire.
Sarr marque un joli but, mais son apport est trop léger pour faire basculer un match.


L'environnement

L'adversaire 5/6 ★★★★★☆ 

Courbis est un roublard. Sous ses airs bourrus et sa faconde purement méditerranéenne, il s’y connaît en tactique. Son bloc équipe positionné assez bas et qui explose en contre attaque nous a fait très mal. Boudebouz fait un match sensationnel de technique et d’intelligence de jeu et que dire de Ninga, dont tout le monde a raillé le recrutement et qui nous a fait très mal aujourd’hui. Une belle équipe que cette formation héraultaise.

Michel 3/6 ★★★☆☆☆ 

Les lignes étaient tellement distendues que même Gilbert Montagné l’a remarqué. Un milieu de terrain situé à quarante mètres de la défense et à soixante-dix de Batshuayi… question bloc équipe, on a  vu mieux. Après avoir réfléchi quarante-cinq minutes, il s’est enfin décidé à jouer plus haut. Choix payant, puisque Sarr marque un but. Un coaching moyen tout de même.

L'arbitre 3/6 ★★★☆☆☆ 

On peut lui dire merci, aujourd’hui. Une main (impossible à voir) non sifflée sur le but de Cabella, un but accordé à Sarr alors que le ballon était sorti, un pénalty oublié pour Montpellier. Tout ceci en un match… record à battre.

L’OM n’y arrive pas à domicile et ce n’est pas le psychothérapeute Boli qui va nous rendre les points perdus. Les spécialistes parlent d’un « syndrome Vélodrome » ; les supporters penchent plutôt pour une défense « en bois d’arbre ».

Petite note d’optimisme absurde : « si l’OM gagne tous ses matchs à l’extérieur et fait des nuls à domicile, il seront premiers à la moyenne anglaise. »

Rabat joie : « Paris a juste vingt-deux points d’avance ! »

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de fayçaldinho


Manchot- analphabète - susceptible. Le spécialiste de l'aigreur et de la mauvaise foi. Supporter de l'OM de 1986 à 1999 et depuis je subis... mais JHE pourrait bien changer la donne
Article lu 1795 fois, écrit le par fayçaldinho Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.