TFC 1-1 OM : les notes

Une tribune vide devant les caméras. Des chants marseillais. Et Toulouse qui joue en contre. Non, ce n’était pas un match dans un Vél’ à moitié suspendu, mais un match au Stadium de Toulouse !


Notes NEW (brut)




Mandada


De Ceglie


Nkoulou


Rekik


Isla


Diarra


Lucas Silva


Cabella


Barrada


Nkoudou


Ocampos


MVP

Diarra 4/6 ★★★★☆☆ 

Il n’a pas redonné la vue aux aveugles de notre attaque, n’a pas fait marcher les culs de jatte de la défense, et il a fait une mauvaise passe, suite à laquelle Mendy se fait expulser pour avoir empêché Akpa-Akpro de partir au but. Vu son niveau de jeu, tel un Jésus montant au Paradis après sa résurrection, il risque de monter en Angleterre, ou dans un autre club de standing galactique à la fin de la saison.


Le boulet

Thauvin 0.5/6 ½☆☆☆☆☆ 

 Thauvin a livré son match habituel. Quelques actions défensives utiles, mais des actions offensives ratées, sans intelligence de jeu, sans vision des mouvements (presque inexistants certes) de ses coéquipiers, et surtout pleines de déchets (au point qu’on aurait aperçu Loulou Nicolin au bord de la pelouse). Cerise sur le gâteau, sa nouvelle coupe de cheveux est encore plus immonde que la précédente.

Par contre, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi son maillot était floqué « Cabella » ?


Le groupe

Mandanda 3/6 ★★★☆☆☆ 

La grande question philosophique se doit d’être posée : il ne pouvait rien faire sur le but, n’est-ce pas ?

Sur ce match, il nous l’a jouée Doctor Jekyll et Mister Hyde. Deux contrôles extérieurs loupés, l’un permettant à Braithwaite de lui mettre la pression, et un autre, sur une passe en retrait de Rekik, qui manque le but de dix centimètres. À l’opposé, une superbe parade sur la bicyclette de Regatin pour éviter le 2-0 alors qu’on était à 10 contre 11.

De Ceglie 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Tel un maraîcher un samedi à 13h00 avec ses tomates avariées, la Juve s’est dépêchée de nous le refiler en fin de mercato. Ce n’est pas qu’il soit fondamentalement mauvais, c’est juste qu’il n’est pas bon. Il ne sait pas centrer comme Mendy, il n’a pas de vitesse et il défend, disons,  moyennement bien. En fait, il serait un arrière gauche tout à fait potable pour une équipe de L1 jouant à 10 derrière. Pour ne pas dire que du négatif sur le pauvre garçon qui n’a pas forcément démérité face aux Toulousains, on dira qu’il a une coupe de cheveux normale.

Nkoulou 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Il aurait eu une meilleure note (mais de peu), sans son CSC. Il a bien suppléé Diarra dans le travail défensif de ce dernier. Mais est-ce un exploit, tant notre numéro 10 couvre de terrain ?

Rekik 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Grand farceur devant l’éternel, il a fait une passe à Mandanda alors que Braithwaite était à portée de pied.

Isla 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Un philosophe a dit un jour « tout homme est une île ». Enfin, un écrivain. Je crois. En tout cas, ils disent que c’est une citation d’un écrivain dans le film où j’ai entendu ça. Je ne sais pas si Isla est une île, mais il a souvent été isolé du reste des autres joueurs. Bienvenue dans le couloir de Thauvin, Isla ! Pardon. Cabella, Cabella, Cabella. Bienvenue dans le couloir de Cabella, Isla (tiens, ce ne serait pas le nom d’une des îles d’un des films Jurrasic Park ? D’ailleurs, quelle est l’idée la plus effrayante : croiser un Vélociraptor dans un couloir tout droit, ou croiser Cabella dans un couloir gauche ?). Comme De Ceglie, il a souffert de la comparaison avec le titulaire. On bien tous d’accord, le titulaire est Manquillo, pas Dja Djédjé, même si ce dernier est encore persuadé du contraire ? À le voir évoluer tel un Carapuce en plein volcan, on se dit qu’il n’était pas dans son meilleur élément. Il a eu du mal à démarrer le match, commentant quelques erreurs défensives et offensives, mais il s’est repris par la suite et a été plus sérieux. Il devrait être plus utile plus haut sur le terrain.

Lucas Silva 3/6 ★★★☆☆☆ 

Ce joueur ne peut pas être Brésilien. Rendez-nous les vrais Brésiliens, les Brandao et autres Doria aux pieds carrés et à la tête aussi bien remplie qu’une canette jetée depuis un virage !

Un peu lent côté réflexes, il a une très bonne technique et semble bien lire le jeu. Il s’est exercé aux frappes de loin. Michel devrait lui dire de faire ça à l’entraînement avant de le tenter en match. Un futur Juninho ?

Barrada 3/6 ★★★☆☆☆ 

Entre l’homme possédé par l’esprit de Thauvin, le fils caché de Carl Lewis et Forest Gump, et la réincarnation à crête de Gimenez, il a donc, de manière peu étonnante, été le meilleur offensif.

Nkoudou 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Il court, il court, le furet
Le furet du bois, Mesdames,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.

Il est passé par ici,
Il repassera par là.
Il court, il court, le furet
Le furet du bois, Mesdames,
Il court, il court, le furet,
Le furet du bois joli.

Voilà un résumé de ce joueur : des courses dans tous les sens couplé à un niveau de réflexion de garderie.

Et il fait parti du lot des trois lapins crétins de la dernière action du match.

Ocampos 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Lucas est un bon footballeur. Dommage qu’il ne soit ni un bon numéro 9, ni un bon ailier, ni un bon meneur de jeu. Mais il doit tout déchirer aux concours de tennis-ballon organisés une fois par jour par Michel en guise d’entraînement.


Les remplaçants

Batshuayi 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Il sauve l’OM d’une défaite sur un but où il montre toutes ses qualités : appels, protection de balle, sens du but. Malheureusement, il est aussi le joueur qui marche dans la surface quand on attaque (et donc ne peut réagir quand un coéquipier centre) et je crois bien qu’il est celui qui « centre » à la fin du temps additionnel, alors qu’on a deux joueurs face à Goicoechea (et si ce n’est pas lui qui centre, il fait partie des deux autres lapins crétins esseulés qui restent ensemble au deuxième poteau !) On peut donc dire que si Mandanda est Doctor Jekyll et Mister Hyde, lui est Doctor Jerk yll et Mister Hide.

Cf Jerk et hide pour les non-anglophones.

Sarr 0/6 ☆☆☆☆☆☆ 

Il fut un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, où l’équipe de France était surnommée la championne du monde des matchs amicaux. Sarr est donc né plus de vingt ans trop tard. Excellent en amical avant le début du championnat, il est inutile depuis la reprise. Il est encore plus au ras des pâquerettes que Nkoudou niveau intelligence de jeu, mais la crête de ce dernier doit y être pour quelque chose. Et, évidemment, il fait partie des trois idiots de la dernière action du match.

Mendy

Il a peu joué : il est entré, et a pris un rouge direct. Que pouvait-il faire d’autre qu’une faute en dernier défenseur pour éviter une situation de but après avoir glissé ?


L'environnement

Toulouse 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Venus jouer courageusement le contre à domicile, ils s’en repartent sans défaite.

Michel 0/6 ☆☆☆☆☆☆ 

Une des meilleures armes des Marseillais cette année semble être ses arrières latéraux capables de monter et de bien centrer. Les remplacer tous les deux dès le départ du match semble peu compréhensible. Cabella en ailier, alors qu’il n’a jamais été transcendant sur l’aile? Isla, le milieu de terrain, en arrière droit ? Les passes dans le dos des latéraux, les mouvements sans ballon des joueurs, c’est une partie de son travail à l’entraînement, ça.

L'arbitre 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Il faisait son match : pas de faute quand un Marseillais se faisait charger à l’épaule, faute systématique quand un Marseillais chargeait à l’épaule. Et puis, le drame : Mendy fait faute en dernier défenseur. Le carton rouge est logique et indiscutable. Ce doit être cet aspect indiscutable du carton donné qui l’a perturbé. Deux rouges plus loin, dont un extravagant, on pouvait se demander ce qu’il avait pris avant le match.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de sillicate


Habite En Yourte ! Son Amour Laisse Univoquement Transi, Passant Ostensiblement Tout Obstacle. Caractère Amer Voir Acariâtre. Une Nouvelle Enquête Bientôt Intériorisera Nos Obsessions Utéro-Zygotiques Enflammées ?
Article lu 2461 fois, écrit le par sillicate Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour TFC 1-1 OM : les notes

  1. avatar De selfmade footix le 26 septembre 2015 à 14h54

    Le retour des passes dans le dos, du chacun pour soi, des centres au douzième pot… euh, non, en fait, pas de centre du tout… C’étaient pas des centres, hein, rassurez-moi ? Bref du n’importe quoi généralisé.
    Quel match indigne ! La saison Bielsa n’aura-t-elle été qu’un heureux intermède / grain de sable dans un océan de médiocrité pissée par nos lapins crétins mononeuronaux à crêtes.
    Un seul tir cadré de tout le match, me semble-t-il, non ?
    Excellente idée, l’abandon des séances video et des répétitions des basiques qu’ils maîtrisent si bien en faveur des « toros » et autres tennis – ballon, ça porte déjà ses fruits. Mais les entraînements, c’est fait pour s’amuser à 30 000€ la semaine, non ?
    J’ai la HAINE.

  2. Quel match à gerber… Et pourtant Diarra augmente la moyenne générale de la classe.