Le retour du Panda

Steve Mandanda va pouvoir retrouver le sourire. Après des discussions âpres et interminables entre Crystal Palace et l’Olympique de Marseille, voilà qu’un accord a été entériné. Le revenant redeviendra le numéro un et gardera les cages marseillaises pour une durée de trois ans. Welcome hOMe, Steve !


Un retour en grâce ?

À peine douze mois après avoir quitté la Canebière, le Panda revient après un périple anglais compliqué.

S’il n’a pas été amputé d’un bras à l’image de Luke Skywalker dans la saga Star Wars, il a perdu son temps. Aligné à neuf petites reprises sur les terrains de la prestigieuse Barclay’s Premier League, il s’est en outre blessé et n’a plus refoulé les pelouses en dépit de son rétablissement.

Pourtant, à l’image du Jedi au moment où il doit affronter son destin, de multiples questionnement s’imposent : reviendra-t-il plus fort et animé d’un esprit de revanche ? Écartera-t-il d’un coup de patte l’Albatros qui s’est immiscé dans sa cage le temps d’une saison ? Sera-t-il l’élu censé apporter l’équilibre au cœur de la défense olympienne ? Aidera-t-il l’OM Champion’s Project à se rapprocher de ses ambitions ? Vaincra-t-il le côté obscur face au Paris Saint-Germain ou à l’Olympique Lyonnais ? Découvrira-t-il que la princesse Charlotte est, en réalité, sa sœur ?


Un gardien de stature internationale

Rappelons au passage que Yohan Pelé – désigné par le volatile aux grandes ailes – a terminé la saison 2016/2017 avec dix-huit « clean sheets », le meilleur bilan en Ligue 1 ! Une performance d’autant plus remarquable qu’il disposait d’une défense au moins aussi friable que celle de son aîné lors de l’édition 2015/2016.


Paradoxalement, ça n’avait pas empêché Steve Mandanda d’être auréolé du titre de meilleur gardien du championnat pour la quatrième fois lors des Trophées de l’Union Nationale des Footballeurs Professionnels, à la suite de sa neuvième participation au Championnat de France. Excusez du peu.

Oui, Steve Mandanda, c’est une histoire et un lien unique avec Marseille.

Surnommé « le Panda » ou « Il Fénomeno » par ses supporters, il a gardé les buts de l’Olympique de Marseille pendant neuf ans et sans jamais faillir d’un point de vue physique.

Plus impressionnant encore, il n’a raté que quatre matches de championnat depuis qu’il a succédé à Cédric Carrasso* en août 2007. Un autre gardien passé par Crystal Palace au cours de sa carrière (où il n’aura disputé qu’un match d’ailleurs). Comme quoi, il ne fait pas bon être marseillais à Crystal Palace…

* portier formé à l’Olympique de Marseille (2000-2008).


L’homme de la situation ?

En douze mois, certains aficionados étaient déjà passés à autre chose et espéraient peut-être découvrir un nouveau nom ou un visage plus jeune, susceptible d’apporter une concurrence saine et prometteuse à Yohann Pelé.

Le débat en restera là, le temps que le gardien placide remette ses gants et fasse taire ses détracteurs sur le terrain. À moins de les conforter dans leur position…

Steve Mandanda a été l’homme du passé. Un sportif qui s’est distingué par sa loyauté, sa fidélité et son aptitude à éteindre le feu lorsqu’il jaillissait au sein de l’arrière-garde olympienne.

De ce fait, peut-il encore être l’homme du présent ? Rien ne l’empêche en tout cas.

Toutefois, il n’a pas toujours été irréprochable, et s’il n’a pas réussi à séduire un club plus huppé que Crystal Palace (où il a vécu l’essentiel de sa carrière en Équipe de France dans l’ombre d’Hugo Lloris), c’est sans doute qu’il lui a manqué quelque chose.

Il revient donc au Panda de revenir plus fort que jamais et de servir d’exemple à Florian Escales*, un pur produit du centre de formation et de la région.

*Gardien de but, né le 03/02/1996 à Aix-en-Provence. Arrivé au club le 27/07/2004.


Escales à bon port…

Appelé récemment chez les Espoirs aux côtés de Maxime Lopez, le gardien âgé de 21 ans n’a pas non plus eu l’occasion de s’illustrer avec l’élite. Et cela en dépit du contrat professionnel qui le lie à l’Olympique de Marseille.

Cela étant, conjuguée au retour de Steve Mandanda, la présence de Yohann Pelé, lui apportera l’expérience et les bons conseils dont il a sans doute besoin avant de prétendre succéder à ses illustres aînés.

N’oublions pas que Steve Mandanda n’avait pas hésité à gagner sa place au détriment d’un gardien formé au club.

Photo: Dave Winter / Icon Sport

Peut-être connaîtra-t-il le destin inverse ?

Avant d’aller chercher l’avenir du club, il convient de juger sur pièces. De toute évidence, la relève se prépare en interne. En attendant, faisons confiance à un joueur qui a porté notre maillot fièrement et s’est acquitté de sa tâche avec brio pendant neuf saisons.

Bon retour au bercail, Steve !


 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Chris Red


Rédacteur pour le plaisir et passionné de l'OM, je suis également auteur de romans et de nouvelles SF/Fantastique et traducteur novice dans le même domaine.
Article lu 490 fois, écrit le par Chris Red Cet article a été posté dans Mercato, Portrait. Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.