Un vrai latéral gauche, qui l’eût cru !

Le mercato estival se poursuit avec une nouvelle arrivée officialisée par Jacques-Henri Eyraud et son équipe : le latéral gauche d’Aston Villa, Jordan Amavi. Le joueur français a signé dans le cadre d’un prêt payant de deux millions d’euros assorti d’une obligation d’achat estimée à dix millions d’euros. Portait.


La fin du bricolage ?

L’ancien international Espoirs vient enrichir l’effectif à un poste qui demeurait en chantier depuis l’arrivée du nouvel actionnaire.

En effet, malgré le renouveau global de l’équipe, l’apport offensif sur le côté gauche est faible avec de rares centres et des décalages pratiquement inexistants. Par ailleurs, les problèmes physiques récurrents d’Henri Bedimo – seul latéral gauche de formation du groupe – ont contraint Rudi Gracia à jouer au plombier tout au long de la saison dernière.

Dória, Hubočan et Rekik, ont ainsi tour à tour enfilé la casquette de dépanneur de service sans apporter ce que l’on attend généralement d’un latéral : solidité défensive, anticipation, vivacité, répétitions des efforts, débordements et centres efficaces.

Entre-temps, Dimitri Payet est heureusement venu compenser ce déséquilibre un peu plus haut sur le terrain.

En recherche d’harmonie

Faute d’une meilleure solution, l’arrivée de Patrice Evra au mois de janvier a ensuite eu le mérite de renforcer un peu le socle défensif de l’OM et de galvaniser le groupe. Une bonne chose, car sur le flanc droit, Thauvin et Sakai ont longtemps eu du mal à se trouver ce qui a encore compliqué l’ensemble des tâches défensives.

©AFP PHOTO / CHARLY TRIBALLEAU

Malheureusement, l’ancien joueur de Manchester United et de la Juventus Turin accuse aujourd’hui son âge et multiplie les erreurs de placement ou de concentration. En outre, ses efforts offensifs deviennent anecdotiques même si l’on se souvient de son but victorieux contre l’OGC Nice en fin de saison dernière…

Ainsi, recruter un véritable latéral gauche d’avenir représentait plus que jamais un sujet d’actualité et une priorité pour les dirigeants de l’OM. Un joueur capable de déborder, de centrer, de combiner et d’apporter le surnombre en phase offensive, mais également de se replacer avec efficacité et de ne pas laisser d’espaces dans son dos.

Un footballeur prometteur

Jordan Amavi correspond parfaitement au profil désiré. Vif, solide et techniquement doué, il a déjà démontré ses qualités en Ligue 1 puis en Premier League. Il a notamment disputé soixante matchs en deux saisons avec Nice, son premier club professionnel, alors qu’il était encore très jeune.

Transféré à Aston Villa comme titulaire indiscutable en 2015, il a même mis un point d’honneur à suivre son club d’adoption en deuxième division anglaise juste avant son prêt.

Voilà donc un joueur à fort potentiel qui pourrait rapidement dépasser Patrice Evra dans la hiérarchie. Il est plus jeune, plus dynamique et va plus vite. A priori, l’un est à l’aube de sa carrière, l’autre à son crépuscule.

Le match d’hier contre Angers en atteste et devrait rapidement changer la donne, puisque l’équipe marseillaise performante et remarquablement épaulée par son nouveau défenseur gauche a explosé lorsqu’il a laissé sa place à Matheus Dória…

Mais convalescent…

Toutefois, un léger doute subsiste. Il concerne la condition physique de ce nouveau renfort. Officiellement, Jordan Amavi a été recalé suite à la visite médicale à Séville, où il était censé signer avant de se mettre d’accord avec l’Olympique de Marseille.

Manœuvre tactique, esquive juridique ou réelle incertitude ? Le fait est que le joueur a été victime d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit en novembre 2015 lors d’un match en Éuipqe de France Espoirs, et que cette blessure a mis un coup d’arrêt à l’élan qu’il avait insufflé à sa jeune carrière…

S’il a fait preuve de mental et retrouvé les pelouses anglaises en août 2016, certains supporters des Villans estiment qu’il n’a renoué avec son meilleur niveau de jeu.

Renouveau

Cependant, ne soyons pas défaitistes, il n’a que 23 ans et il faut parfois plusieurs mois pour retrouver toute sa condition physique à la suite d’une grave blessure. D’autres joueurs sont revenus de bien plus loin par le passé, et je pense notamment à Djibril Cissé.

Jordan Amavi est doté de toutes les qualités requises pour insuffler un vent de fraîcheur à une défense jusqu’à présent en perdition. En attendant l’éventuelle intégration du jeune Christopher Rocchia à l’équipe première, nous pouvons donc souffler et respirer. Il était temps !

Du reste, si ce joueur confirmait les espoirs placés en lui, il pourrait compter avec Morgan Sanson, Maxime Lopez et Boubacar Kamara parmi les nouveaux visages symbolisant l’avenir du club phocéen.

Soulignons enfin la sérénité et la détermination d’Andoni Zubizaretta pour conclure ce dossier après de très longs mois de négociation.

Bienvenue à Jordan Amavi et allez l’OM !

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Chris Red


Rédacteur pour le plaisir et passionné de l’OM, je suis également auteur de romans et de nouvelles SF/Fantastique et traducteur novice dans le même domaine.


Article lu 395 fois, écrit le par Chris Red Cet article a été posté dans Portrait et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.