La LFP m’a tuer !

On le savait !!! Une petite voix dans notre tête nous avait prévenus. On le savait d’avance !!! Les sanctions prononcées par la commission de discipline de la LFP ne pouvaient pas être justes et équitables !

Pourtant la partie rationnelle et raisonnable de notre cerveau nous faisait remarquer qu’objectivement, il n’y avait pas d’autre issue pour les « juges » de la Ligue que de donner match perdu à l’OGC Nice, et de ne sanctionner aucun joueur de l’Olympique de Marseille. Plus de 70 projectiles jetés sur nos joueurs (dont un atteignant violemment Payet dans le dos), deux envahissements de terrain, des joueurs de l’OM agressés, des saluts nazis, des violences commises par des joueurs et l’entraîneur niçois, l’attitude indigne du président azuréen, et l’arbitre obligé par les autorités de faire reprendre la rencontre, alors qu’il l’a dit et écrit lui-même, la sécurité des acteurs de ce match n’était pas assurée.

Et la jurisprudence ? Tous les matches qui jusqu’alors avaient fait l’objet de ce type d’incidents (beaucoup moins graves pour le plupart), s’étaient soldés par un match perdu (3-0) pour le club qui recevait. Mais pourtant dans notre for intérieur, on le savait !!! Tous ces faits objectifs, vérifiables et vérifiés ne pèseraient pas lourd puisque nous sommes l’OM. Nous savons bien nous, supporters de ce club, que la « justice » des instances du football français n’est pas la même dès lors qu’il s’agit de l’OM. Nous savons bien que le « deux poids deux mesures » s’applique systématiquement (et en notre défaveur) quand nous sommes protagonistes dans une affaire.

Pourtant curieusement, cette fois-ci les médias dans leur ensemble (ou presque) nous étaient favorables, comme (presque) tout le monde du football d’ailleurs, et c’est assez rare pour être signalé.

Et malgré tout cela c’est notre petite voix intérieure qui avait raison, les sanctions prononcées ne sont pas à la mesure des faits particulièrement graves qui ont eu lieu ce 22 août, sur la pelouse et dans les tribunes de l’Allianz Riviera. Elles sont les suivantes :

  • Match à rejouer sur terrain neutre et à huis-clos
  • Retrait de deux points (dont un avec sursis) pour Nice
  • Trois matches à huis-clos (dont un déjà purgé) pour Nice
  • Pablo Fernandez, adjoint de Sampaoli, suspendu jusqu’à fin juin 2022 (inévitable)
  • Deux matches fermes pour Alvaro Gonzalez
  • Un match avec sursis pour Dimitri Payet.

La LFP n’a donc tenu aucun compte de la jurisprudence, de la gravité des faits, de l’ambiance malsaine et délétère dans laquelle s’est joué ce match, et de l’avis de l’arbitre qui pour des raisons de sécurité évidentes, avait refusé de faire reprendre le match. Pourquoi ?

Et pourquoi des sanctions à l’encontre de joueurs marseillais, alors même que ce sont eux qui ont été victimes d’agressions et de violences ??? A ce propos, j’ai été l’un des premiers sinon le premier, le soir du match alors que la parodie de reprise de la rencontre n’avait pas eu lieu, à interpeller l’UNFP (Union Nationale des Footballeurs Professionnels) afin qu’elle joue pleinement son rôle de défense des joueurs. Mais malgré des déclarations très fermes avant le verdict, on ne les a plus entendus depuis. Est-ce parce que le joueur le plus sanctionné n’est pas français et que cela les concerne moins ? Il est permis de se poser la question.

Il est également permis de s’interroger sur l’absence de sanctions à l’encontre de messieurs Galtier, Todibo et Kluivert, respectivement coach et joueurs niçois. Rappelons que ces braves gens ont été images à l’appui, auteurs de violences sur des membres du staff marseillais, en toute impunité semble-t-il.

J’ajouterai que je n’apprécie pas spécialement Didier Roustan, loin de là, mais j’ai aimé son intervention dans l’émission « L’Equipe du soir » où il dit en substance : « Si avec tout ce qu’il s’est passé lors de ce match, Nice n’a pas match perdu sur tapis vert, que faut-il faire pour avoir match perdu sur tapis vert ? ». En effet, on se le demande !

On l’aura compris au final, et compte tenu de la gravité des faits, Nice s’en tire très bien et l’Olympique de Marseille est une nouvelle fois lésé par les décisions de la LFP.

Mais qu’est-ce que la LFP ? Quel est son rôle ? Quelles sont ses missions ? Lisez bien ce qui suit c’est édifiant, surtout quand on connait le réel fonctionnement de la Ligue.

La LFP, Ligue de Football Professionnel (et non Ligue des Fils de P… comme j’ai pu le lire ça et là) est un organisme qui, sous la responsabilité de la FFF, exerce une mission de service public (oui vous avez bien lu, service public…).

  • Elle organise et gère les Championnats de L1 et L2, et plus globalement l’ensemble du football professionnel. (neutralité obligatoire donc…)
  • Elle a la charge de développer les ressources du football professionnel dans le but d’en assurer la promotion. (fiasco des droits télé)
  • Elle applique les sanctions prononcées par ses instances (commission de discipline) vis à vis de ses membres licenciés (clubs, joueurs, dirigeants etc…)
  • Elle assure la défense des intérêts matériels et moraux (tu parles !!!) du football professionnel.

Comme vous le voyez son périmètre d’action est vaste et son influence toute puissante. Ses présidents successifs ont donc été par voie de conséquences influents et puissants, mais aussi pour beaucoup d’entre eux incompétents et incohérents. L’Olympique de Marseille en a hélas souvent fait les frais.

Pourtant, nous devons respect et reconnaissance au meilleur d’entre eux, Jean Sadoul, grâce à qui l’OM n’est pas mort en 1981 et qui permit par son action l’aventure des minots qui allaient sauver le club. Il restera président de la Ligue (qui ne portait pas encore ce nom) de 1967 à 1991 (24 ans !).

Hélas ses successeurs furent loin d’être à la hauteur…

Il y eut d’abord de 1991 à 2000 le sinistre Le Graët, qui avec son acolyte Jean Fournet-Fayard (paix à son âme) œuvra entre 1993 et 1996 à la destruction de l’OM de Bernard Tapie. Par son incompétence d’abord en permettant à l’UEFA de sanctionner le club au niveau européen, alors que ce qui nous était reproché (VA-OM) concernait uniquement le Championnat de France, et ensuite après avoir prononcé la relégation en L2, nous y laissa une saison supplémentaire alors même que nous avions gagné sur le terrain, le droit de remonter dans l’élite. Ce n’est qu’en 1996 quand le Boss eut cédé le club, que ce sinistre personnage daigna enfin autoriser l’OM à rejouer en L1.

De 2000 à 2002 c’est Gérard Bourgoin, le marchand de poulets et ancien patron de l’AJ Auxerre qui prenait les rênes de la Ligue. Son action à sa tête fut telle que tout le monde et moi le premier, a oublié qu’il en avait été le président !

Et c’est là qu’entre en scène le clown de service, j’ai nommé Frédéric Thiriez !!! Il va rester président quatorze longues années de bling-bling, de compromissions et de soumission à certains clubs. C’est à lui que l’on doit notamment la pitoyable affaire « Luzenac », du nom de ce petit club du Sud-Ouest qui avait acquis sportivement et courageusement le droit d’évoluer en L2, et qui en fut privé parce que monsieur Thiriez considérait que Luzenac ce n’était pas assez bien pour le football pro tel qu’il le conçoit ! On n’a pas oublié non plus ses pitoyables excuses à Nasser El Khelaïfi, président qatari de Paris pour je cite : « ce très mauvais arbitrage ». Né avant la honte et tout en neutralité le Thiriez !

Et que dire de celle qui lui succéda, Nathalie Boy de la Tour ? Si je vous dis qu’avant sa nomination à la présidence de la LFP elle était membre du conseil d’administration de l’OL Fondation, ça vous parle ? C’est aussi sous sa présidence que la Ligue proposa à Paris aide et assistance, pour faciliter la venue de Neymar. Neutralité toujours ! Et bien voilà, ça résume son mandat entre 2016 et 2020…

Et depuis 2020, qui est le nouveau président ? C’est Vincent ! Vincent Labrune ! Notre emblématique dirigeant à qui l’ont doit entre autres, le départ du grand Pape Diouf ou la démission de Marcelo Bielsa. Et bien il est toujours aussi compétent et courageux. Comme ses prédécesseurs, faible avec les forts et fort avec les faibles ! Toujours prompt à féliciter Paris pour la venue de Messi, neutralité encore. Intransigeant pour défendre le QSG face aux méchants espagnols qui font rien que de dire du mal du club de la capitale, neutralité toujours. En revanche on oublie de prendre position sur les événements gravissimes de Nice-OM. Mieux, on valide par un silence coupable, les décisions injustes de sa commission de discipline !

Que nous étions fous et naïfs de penser que malgré sa mission de service public et son obligation de neutralité, d’équité et de justice, la LFP livrerait un verdict honnête dans cette affaire niçoise. L’histoire nous le rappelle, nous ne serons jamais traités comme les autres. Le football français a besoin de l’OM, la Ligue a besoin de l’OM, mais de là à nous traiter équitablement, il y a un gouffre que ces gens là ne sont pas prêts à franchir.

Honte à la Ligue de Football Professionnel et allez l’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de JLMOM265


Né à Marseille le 30/11/1956. Jeune retraité après une carrière bien remplie dans le transport routier de marchandises (Direction d'agences et de services d'exploitation). Marié depuis 40 ans, Je vis depuis de nombreuses années en région grenobloise, et je suis l'heureux père de deux grands enfants, et grand-père d'un petit diable. Supporteur acharné de l'OM depuis près de 55 ans, je dors, mange et bois OM. Je sais c'est pas normal à mon âge, mais on ne me changera plus, c'est trop tard !
Article lu 250 fois, écrit le par JLMOM265 Cet article a été posté dans Tribune libre et taggé , . Sauvegarder le lien.

2 Réponses pour La LFP m’a tuer !

  1. Article très complet et très bien écrit.
    La seule omission à mon goût est le côté supporter parisien avoué de Sebastien Deneux, président de la commission de disciple de la LFP depuis… 2013!

  2. Bravo Jean-Luc.
    Très bon article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.