Evian-TG – OM : Y a de l’orage dans l’air

Vincent Labrune vs Marcelo Bielsa. C’est désormais le nouveau match intra-muros de l’OM, club où même quand ça va bien sur le terrain, eh bien, ça va quand même mal ! Pour le président Olympien, c’est dans la droite lignée de son parcours : après le duo Fakri-El Glaoui, après Pape Diouf, Jean-Claude Dassier, Julien Fournier, Antoine Veyrat, Didier Deschamps, Eric Gerets (par ricochet) et (très) timidement José Anigo, il était tout-à-fait normal de s’embrouiller avec un entraîneur, qui plus est après l’avoir choisi.

Heureusement que nous étions à ce moment-là en pleine trêve internationale ! Et que le « Big Boss qui bosse » de l’OM avait pris congés, après un mercato éreintant pour sa petite personne. En effet, jeudi dernier en conférence de presse, la charge improvisée d’El Loco – aussi fou que le laissait entendre sa réputation – a sonné comme une déflagration dans le landerneau olympien, surtout après la confortable victoire (4-0) acquise contre Nice au Vélodrome fin août et un acceptable quatrième rang en Championnat. Avec des médias provençaux – mais surtout français – véritablement déchaînés et aux dents acérées suite au sevrage de Commanderie dont ils furent les victimes éplorées, tout le monde y est allé de sa contribution, y compris d’anciens glorieux présidents, plus prompts à donner la leçon, bien perchés sur la branche solide de leur groupe de presse, que de (re)plonger dans la fange « ohémienne » quitte à décevoir de nouveau (remember saison 2001/2002).

boxe

Avec Anigo en arbitre ?

Aussi, comment ne pas déplorer l’authentique numéro de « C’est pas moi, c’est l’autre » auquel se sont livrés le président et l’entraîneur du club phocéen ces derniers jours, notamment au sujet des dernières recrues estivales ? Doria ne serait pas le choix de Bielsa selon ce dernier, cependant que le joueur Brésilien affirme le contraire ! D’aucuns pensent que c’est Labrune qui lui aurait dit cela afin de le faire signer à l’OM. De quoi en perdre son latin ! Idem pour Abdelaziz Barrada, qui avait séduit l’entraîneur Argentin lorsqu’il évoluait en Liga, mais qui aurait été suivi depuis deux ans par un ancien directeur sportif… Et c’est plus ou moins le même topo pour Alessandrini, Batshuayi et Alef. Bref, personne n’y comprend plus rien !

Marcelo Bielsa a surtout fait état, lors de la conf’ de jeudi dernier, de la liste de douze noms de joueurs qu’il souhaitait pour étoffer son effectif en vue du présent exercice. Parmi eux se trouvaient Gary Medel, Mauricio Isla, Lucas Ocampos ou encore Benjamin Stambouli. Si certains d’entre eux étaient soit trop chers au niveau salarial soit réticents à l’idée de rallier l’Olympique de Marseille, quid des autres ?

C-EST-PAS-MOI-C-EST-LUI-1979_portrait_w858

 Et que dire des atermoiements, voire des cafouillages, sur les cas de Rod Fanni et de Benoît Cheyrou ? Sur celui du désormais ex-olympien Morgan Amalfitano ? Et même sur le fameux Loft ? Les uns disent que c’est le coach sud-américain qui en est l’instigateur, les autres pointent VLB du doigt. En attendant, si le Martégal a bien réintégré le groupe professionnel, il n’en est rien pour Cheyrou, ce dernier s’entraînant toujours avec l’équipe réserve à l’heure actuelle.

Alors, que penser de tout cela en définitive ? Qui dit la vérité ? Qui ment ? Le supporter lambda a de quoi s’y perdre en tout cas ! Pour l’heure, il s’y retrouve au moins au niveau du jeu, en espérant toutefois que la belle démonstration entrevue face aux Azuréens ne soit pas éphémère, et soit surtout réitérée contre des écuries plus huppées comme Saint-Etienne (qui vient au Vél’ à la fin du mois), Lille, Bordeaux ou Paris.

12-travaux-hercule

Les Douze Travaux (ratés) de Labrune :

– Extirper l’Argentin Ocampos du Rocher Monégasque
– Séduire Medel, le Pitbull de Cardiff
– Chiper l’Isla Bonito à la Vieille Dame
– Rafler la couronne de l’Aurier aux Qataris
– Enquiller le Manquillo de l’Atlético
– Accueillir le « Stambouli-hôte » de l’Hérault
– Capturer le Jara de Nottingham
– Voler le Coke à la barbe de Séville
– Subtiliser le Montoya prometteur au redoutable Barça
– S’atteler pour Tello, le virevoltant ailier Ibérique du même redoutable Barça
– Attirer le solide Rekik de la City
– Glaner l’Aldeweireld, précieux diamant des Flandres

Et l’équipe, dans tout ça ?

On en oublierait presque les huit buts marqués en quatre matches par l’OM en Ligue 1, et ce jeu plutôt convaincant auquel il nous a été donné d’assister voici déjà quinze jours plus tôt. Une équipe accrocheuse, qui harcèle constamment le porteur du ballon et gagne ainsi bon nombre de duels. D’ailleurs, la possession de balle s’en est faite ressentir, les Olympiens ayant régulièrement dépassé le 60 % contre de bien piètres Aiglons. Et avec les joueurs et la tactique à Baup, j’vous prie !

Espérons simplement que les déclarations de Bielsa et les conséquences qui s’en sont suivies (et s’en suivront…) n’auront pas plus d’impact que ça sur le groupe d’El Loco, et que l’accroc observé contre Arles-Avignon en amical la semaine passée n’était que fortuit. S’incliner sur le score de deux buts à zéro devant une équipe où évolue Chimbonda n’a effectivement rien de glorieux, même en rencontre amicale…

L’adversaire

Si on aurait pu penser que l’équipe savoyarde commençait à avoir de la bouteille dans l’élite, force est de constater qu’elle a sacrément pris l’eau dernièrement (ce qui nous aura permis de faire toutes les blagues qui…coulent de source). En effet, après s’être pris trois pions à la maison face à Caen (0-3) pour l’ouverture de la chasse du championnat, les Evianais ont littéralement coulé à Rennes, encaissant pas moins de six buts. (ils en rendront tout-de-même deux aux Bretons). Piqués dans leur orgueil, ils ont manqué de peu de l’emporter et ont arraché un nul lors de la troisième journée contre la bande à Zlatan (avec, je le rappelle, Kassim Abdallah en latéral droit) ! Pourtant après ce fait d’armes qui aurait pu augurer d’un début de rémission, ils se sont à nouveau inclinés en terre toulousaine au cours de la dernière journée (sur un score plus modeste de 1-0 cette fois). Le bilan de l’ETG est donc famélique en ce début de saison, et avec un seul point sur douze possibles, les hommes de Haute-Savoie doivent se contenter du statut peu enviable de lanterne rouge du championnat. Du rouge à Evian, comme quoi tout arrive…

4112177030-programme-tv-menteur-menteur

Votre honneur, ce n’est pas moi qui gère mal ce club, c’est ce club qui est ingérable. (oh le menteur) 

Ils l’ont dit cette semaine

Sévèrement burné !

« Si Bielsa ne veut en faire qu’à sa tête, veut se permettre de dire ce qu’il veut quand il veut, qu’il monte un club et devienne président. Ce que Bielsa a fait est une faute lourde (…) Si j’avais été président, je l’aurais lourdé dans la seconde » (Bernard Tapie, dans L’Equipe, au sujet de Marcelo Bielsa).

De quoi j’me mêle ?

« Ça mérite une sanction grave. C’est sûr que ça ne peut pas rester en l’état. Je n’irais pas jusqu’au licenciement, même si je maintiens que ça relève de la faute lourde. Moi, je déciderais d’une mise à pied. Quand vous en arrivez à traiter vos dirigeants de menteurs, vous tenez une grenade à la main. Et ça va forcément se reproduire » (Jean-Michel Aulas, dans Le Parisien, toujours concernant El Loco).

Avoir un bon copain…

« Pas surpris de lire les propos de Doria contredisant Bielsa. Je sais que Labrune a passé son été à jongler avec les desideratas de Bielsa. L’OM a gardé un intérêt sur Ecuélé-Manga tant le choix numéro 1 de Bielsa (Doria) n’avait pas signé » (Loïc Féry, président du FC Lorient et ami de Labrune, sur son compte Twitter).

Menteur menteur

« Le président a pris avec moi des engagements qu’il savait qu’il n’allait pas tenir » (Marcelo Bielsa, lors de la désormais fameuse conférence de presse).

Tout va très bien…

« J’aurai une explication à ce sujet avec le coach à mon retour de congés, congés nécessaires après quatre mois de travail intense pour permettre au club de retrouver le haut du classement. (…) Notre effectif est reconnu par tous comme un effectif de qualité capable de répondre aux objectifs fixés » (Vincent Labrune, en plein congés).

ALLEZ L’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jogabonito


Combattre pour l'OM à la vie à la mort, depuis 1980 en ce qui me concerne.
Article lu 8025 fois, écrit le par Jogabonito Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.