J 14 | TFC-OM : l’heure du décollage

Embarquement immédiat pour la 14e journée de Ligue 1, le Toulouse Football Club accueille l’Olympique de Marseille. La durée du vol sera de 90 minutes, hors VAR (Voyage Aérien Retardé… ou Velléités Arbitrales Retardatrices ?). Merci d’attacher vos ceintures, de redresser vos sièges et les tablettes situées devant vous.

Bon, mes connaissances en aéronautique se résument plus ou moins à ces quelques phrases. J’ai l’habitude de prendre l’avion mais généralement, je pionce au moment des consignes de sécurité donc c’est à peu près tout ce que j’ai retenu (pas bien, je sais ! « Qu’est ce que tu vas faire si l’avion s’écrase, hein ? » – « Eh bah, je vais mourir comme tout le monde à bord, pardi ! »).

Enfin bref, trêve de mondanités, nous voici à bord de l’A320 OM Airlines (petite précision : c’est une blague Frank, ne va pas investir dans les avions ! Investis dans l’effectif plutôt !) à destination de l’île du Ramier pour un match de football (on espère) entre le « TéFéCé » et l’OM.

L’affiche de Canal : TFC-OM

Présentation des cartes d’embarquement et contrôles de sécurité

  • Passager n°1 : 

Toulouse Football Club
Né en 1970 à Toulouse.

Taille : Aucun titre de Ligue 1.

Signe distinctif : Rame de saison en saison pour sauver sa place dans l’élite (ironique de ramer pour la Mecque de l’aviation, mais bon, passons…)

Situation : Actuel 19e du championnat avec 3 victoires, 3 nuls et 7 défaites en 13 journées.

Le club de Haute-Garonne est à la peine en cette première partie de saison. L’entraîneur Alain Casanova (ancien gardien remplaçant de l’OM pendant deux saisons, notamment lors de la malheureuse finale de Ligue des Champions 1991) a récemment laissé sa place à Antoine Kombouaré (ancien joueur de Toulon et du PSG, qu’il a également entraîné), qui ne parvient pas à faire beaucoup mieux.

Les supporteurs de Toulouse quand on leur dit qu’il faut savoir avant tout défendre

Le bilan des confrontations (à Toulouse) entre les deux clubs est cependant équilibré avec 9 victoires pour l’OM, 10 nuls et 10 victoires pour le TFC. Cependant si l’on regarde le bilan général des 58 oppositions en Ligue 1, l’OM est clairement devant avec 27 victoires pour seulement 19 nuls et 12 défaites.

  • Passager n°2 :

Olympique de Marseille
Né en 1899 à Marseille.

Taille : Plus grand club de France. Plus glorieux palmarès du pays.

Signe distinctif : Peine à retrouver sa gloire d’antan, la faute à une gestion catastrophique par des incompétents notoires.

Situation : Actuel 2e du championnat avec 6 victoires, 4 nuls et 3 défaites en 13 journées.

Le club provençal se déplace en Occitanie en meilleure forme que son adversaire du jour, ayant pris 6 points sur 9 dans les matchs du « trio de la mort » (Paris, Lille, Lyon : le podium de l’an dernier). Villas-Boas, l’entraîneur marseillais a su tirer son épingle du jeu lors des derniers matchs à domicile avec notamment une prestation de « haute volée » (R. Garcia™) contre le nouveau club de notre ancien « technicien » et l’OM aborde la nouvelle série de matchs un peu plus sereinement que si nous avions commencé la trêve sur une (ou plusieurs) défaite(s).

Vol (Mc)court-courrier sans turbulences ?

Le club siégeant dans la même ville qu’Airbus nous proposant souvent du air-football, l’espoir est permis quant à une victoire de nos Olympiens. Le problème, c’est que notre personnel navigant a la fâcheuse tendance à sauter de l’avion en marche (sans parachute… ils ont tous été utilisés lors du match contre Lille, dommage !) avant même que les turbulences n’arrivent, surtout lorsque l’adversaire est mal en point. Nous sommes un peu la tour de contrôle des clubs en perdition en leur permettant de se replacer sur le tarmac sans encombre.

Même si sur le plan comptable, l’OM est encore fort heureusement dans la course au podium, nous naviguons un peu à vue comme s’il n’y avait plus de pilote à bord. Certaines prestations ont été plus que mauvaises, d’autres malchanceuses, d’autres rageantes de par certains « faits » de match…

HOP HOP HOP ! Je m’arrête tout de suite ! Malgré le thème aérien de cet avant-match, je ne ferai pas mauvaise blague sur le vol et l’arbitrage français spécialiste dans la discipline lorsque l’OM joue, mais l’envie ne manque pas ! (Oups, pardon, pas fait exprès !)

Dis donc Joey… As-tu déjà été dans une cabine de VAR ?

Bref. Même si généralement nous n’avons pas besoin de l’arbitrage catastrophique pour nous mettre en mauvaise position, il ne nous en faudra pas beaucoup pour passer par un trou d’air et perdre de l’altitude dans un classement complètement fou cette saison avec seulement 10 points d’écart entre le podium et la zone de relégation…

Mais si c’était seulement le sportif qui manquait de direction, on pourrait se dire « Au prochain mercato on redressera la barre ! » mais non ! Un président absent quand on a besoin de lui, mais qui n’hésite pas à sanctionner ses supporters pour la préparation d’un Tifo pourtant acclamé par le club sur ses réseaux (sic), un actionnaire tout aussi transparent (mais ne soyons pas mauvaise langue, peut être qu’il n’y a pas d’aéroport à Boston et qu’il est bloqué chez lui, qui sait… Non, en fait, je sais. Il est très sympa l’aéroport de Boston…) qui ne veut plus mettre un euro dans les caisses, un directeur sportif … qu’est-ce que c’est déjà ?

Tout ça pour dire que nous avons cruellement besoin d’un phare dans cette tempête, car les vagues ne vont pas tarder à nous submerger… « Venus de l’eau pour se néguer » (tu mélanges toutes les références maintenant, arrête de picoler ! … Le type se parle à lui-même, rien ne va plus…). Il est temps d’atterrir et de faire les comptes.

Atterrissage en musique ?

Veuillez mettre vos écouteurs afin d’apprécier cet atterrissage.
Pour ceci, deux choix s’offrent à vous : 

D’un côté, le casque diffusant BigFlo et Oli pour un retour à Marseille aux couleurs toulousaines, synonyme de défaite où nous nous dirons : « Ah c’est dommage, ah c’est dommage… » (Comme d’hab).

De l’autre, IAM à fond dans le casque pour revenir en vainqueurs sur la Planète Mars, du Bon Son Brut dans les oreilles en mangeant un Pain au chocolat.

Pour vous aider dans votre choix, nous aurons besoin de tout l’équipage au meilleur de sa forme tant physique que mentale, et que tous les voyants soient au vert pour repartir de Blagnac avec le sourire et en ramenant trois points dans le bagage cabine.

Offrez-nous une prestation aussi engagée que celle contre Lyon ! Debout les braves ! Posons Une Autre Brique dans les fondations d’une belle Saison (5) et pourquoi pas revivre Nos Heures De Gloire !

Le football est un Noble Art et la musique adoucit les mœurs, mais samedi soir, promettons leur l’Enfer ! 

Nous voulons tous Bouger la Tête sur du son marseillais. Nous voulons qu’un Cri de victoire court dans la nuit pour pouvoir nous réveiller le lendemain avec le sourire.

Mais ne pensons pas à demain, parce que Demain c’est loin.

Are we going to lose or not ? That is the question…

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de SofaWarrior


Le prof préféré de ton prof préféré. J'ai vu de la lumière et je suis rentré. En plus, on m'a promis de la Guinness à volonté.
Article lu 889 fois, écrit le par SofaWarrior Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

4 Réponses pour J 14 | TFC-OM : l’heure du décollage

  1. Attachons nos ceintures, prions pour un vol sans turbulences, merci et bravo.

  2. Atterrissage réussi 👌(Oui je sais elle est facile celle-là 😜)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.