(F) Présentation de la 10e journée de D1

Après le choc au sommet de la semaine dernière (OL-PSG), l’attention sera retenue ce week-end en bas du tableau avec un Dijon-OM déjà crucial et qui pourrait coûter très cher aux Olympiennes en cas de nouvel échec. Le MHSC devra se méfier de la visite de Guingamp, tout comme Bordeaux de son déplacement au PFC. Metz gagnera-t-il enfin ? Lyon et le PSG vont-ils respectivement continuer et reprendre leur marche en avant ?

 

Samedi 23 novembre

Dijon – Marseille
Metz – Fleury
Montpellier – Guingamp
Paris FC – Bordeaux
Reims – PSG

Dimanche 24 novembre

Soyaux – Lyon

——————————–

Samedi 23 novembre

14h 30 – Stade des Poussots – Multisports 2

DIJONMARSEILLE

Voir présentation du match ici

Prono : nul

 ———————————-

14h 30 – Stade Dezavelle – Multisports 3

METZ – FLEURY

Metz : 12e – 1 pt – 5 bp / 29 bc. Meilleure buteuse : Sh’nia Gordon : 2 buts. Meilleure passeuse : Melike Pekel, 3.
FCF91 : 7e – 11 pts – 10 bp / 18 bc. Meilleure buteuse : Marina Makanza, 4 buts. Meilleure passeuse : Marine Haupais, 2.

Les Messines, dernières du classement, remporteront-elles enfin un premier succès cette saison, après 8 défaites et un seul petit match nul ? Rien n’est hélas moins sûr, d’autant que le club lorrain sera privé, et ce jusqu’à la fin de saison, de son attaquante turque Melike Pekel – 3 passes décisives sur les 5 buts inscrits jusqu’ici par l’équipe –, victime d’une rupture des ligaments croisés cette semaine… Bon courage et meilleur rétablissement à elle !
Autre raison de craindre une nouvelle fois le pire : l’adversaire. Certes, l’ambitieux Fleury ne fait pas encore partie des cadors du championnat, mais il marche plutôt pas mal à l’extérieur, avec deux victoires à Reims et Guingamp (1-0 à chaque fois) et deux défaites très excusables (à Bordeaux et Lyon). Les Floriacumoises restent sur une série de 4 matchs sans défaite, mais ont été déçues des deux points concédés à la maison la semaine dernière à Dijon (1-1). D’où la volonté d’aller s’imposer en Lorraine.
Metz accuse déjà 5 points de retard sur l’équipe qui la précède (OM) et pourrait se retrouver samedi en fin d’après-midi à 9 unités du premier non relégable. Un gigantesque fossé… Et quand on sait que les Grenates joueront encore Lyon et le MHSC avant la trêve, on mesure l’ampleur du désastre annoncé…
Après Metz, Fleury recevra le Paris FC avant de se déplacer à Soyaux, et peut envisager de porter sa série d’invincibilité à 7 matchs avant les vacances d’hiver…

Arbitre :
Charlène Laur

À noter :

Avant que Val d’Orge ne devienne Fleury, Algrange  (qui n’était pas encore Metz) n’avait jamais perdu contre lui (4 m, 4 v). Depuis la fusion des deux équipes, trois confrontations ont eu lieu entre FCM et FCF91, deux en D1 et un (la saison dernière( en 8e de finale de CdF. Fleury l’a emporté à chaque fois : 2-0, 2-1 (D1) et 2-0 (CdF).
– Nadjma Ali Nadjim, depuis cette saison à l’OM, avait inscrit un doublé pour Fleury en CdF l’an passé. L’ex-Olympienne Kelly Gadéa en avait fait de même lors de la victoire du FCF91 à Metz en championnat.

Les deux derniers Metz-Fleury :
2018 : Metz 0-2 Fleury
2016 : Metz 1-1 Val d’Orge (D2)

Prono : Fleury

——————————–

14h30 – Stade Bernard Gasset – Multisports 1

MHSC  –  GUINGAMP

[Le match a été reporté à mercredi 27 novembre 15h en raison des conditions météo]

MHSC : 3e – 19 pts – 23 bp / 8 bc. Meilleure buteuse : Lena Petermann, 7 buts. Meilleure passeuse : Marion Torrent, 4.
EAG : 5e – 13 pts – 11 bp / 13 bc. Meilleure buteuse : Louise Fleury, 4 buts. Meilleure passeuse : Margaux Le Mouël, 2.

Match intéressant à Montpellier entre un MHSC revenu à 3 points du PSG et qui croit à nouveau en ses chances d’accrocher la 2e place finale et donc un ticket pour la LdC, et un EAG « leader du 2e championnat », et qui n’a perdu aucun de ses trois derniers matchs à l’extérieur (victoires à Bordeaux et Reims, nul au PSG). Ayant pris 4 points sur 6 sur les pelouses du 2e et du 4e, Guingamp espère réussir un nouveau coup ce samedi. Avec une Désirée Oparanozie revenue au meilleur de sa forme si l’on en juge par son but extraordinaire de 40 mètres contre le PFC la semaine dernière, les Bretonnes partiront le mental gonflé à bloc. Sachant qu’elles joueront ensuite deux fois à la maison pour finir l’année (face à Dijon et Reims), Guingamp a vraiment un gros coup à jouer.
Mais le MHSC ne l’entend forcément pas de cette oreille. Non seulement il espère un nouveau faux pas du PSG à Reims, mais surtout il ne doit pas se relâcher, car ses poursuivantes bordelaises ne sont qu’à un point derrière. Match contre Lyon excepté (0-3), les Pailladines sont toujours restées maîtresses chez elles cette saison, face à Reims (2-0), Dijon (6-0) et Metz (3-0). Elles restent sur un autre net succès à Marseille (3-0). La victoire sera d’autant plus impérative qu’ensuite elles se déplaceront au PSG, avant de finir l’année 2019 à Metz.

Arbitre : Camille Soriano

À noter :

– 8. Comme la série (en cours) de défaites consécutives de l’EAG contre le MHSC.
– 32. Le chiffre qui fait tourner la tête. Celui du nombre de confrontations dont le MHSC est sorti invaincu ! Et là encore, la série est en cours… Il faut remonter au 3 mars 2002 pour voir les Pailladines s’incliner à… Saint-Brieuc (la fusion avec l’EAG n’intervint qu’à l’orée de la saison 2011-2012). Quant à la dernière victoire bretonne en terre héraultaise, elle se situe au 7 mai 2000 (0-2)… Et Guingamp reste sur 6 matchs sans marquer sur le terrain de Montpellier…
– Des mutations de joueuses ont lieu assez régulièrement entre les deux clubs. Pour ne s’en tenir qu’aux effectifs actuels, la Montpelliéraine Clarisse Le Bihan a longtemps évolué en Bretagne : 2009-2011 sous les couleurs du Stade briochin, puis 2011-2016 sous celles de l’EAG après la fusion, soit 7 années au total. Elle avait débuté en D1 avec Saint-Brieuc à l’âge de 15 ans, avec 107 matchs au compteur pour ces deux équipes !
– Côté guingampais, la gardienne numéro 3 des Bleues Solène Durand a évolué 8 ans au MHSC (2009-2016), tandis que sa coéquipière Faustine Robert y a joué 4 saisons (2009-2014)

Les deux derniers Montpellier – Guingamp :
2019 : MHSC 1-0 EAG
2017 : MHSC 1-0 EAG

Prono : MHSC

———————-

14h 30 – Stade Robert Bobon (Bondoufle) – Foot +

PARIS FCBORDEAUX

PFC : 6e – 11 pts – 11 bp / 17 bc. Meilleure buteuse : Camille Catala, 5 buts. Meilleure passeuse : Clara Matéo, 3.
Bordeaux : 4e – 18 pts – 20 bp / 11 bc. Meilleure buteuse : Khadija Shaw, 8 buts. Meilleure passeuse : Khadija Shaw, 4.

Match crucial pour le PFC qui ambitionnait de reprendre (au minimum) sa place dans le Top 4, mais se retrouve aujourd’hui à la 6e et à surtout à 7 longueurs de Bordeaux, 4e… Battues à Guingamp la semaine dernière (0-2), les Essonniennes seraient définitivement larguées en cas de nouvel échec ce samedi. À l’inverse, pour Bordeaux une victoire éliminerait un concurrent direct.
Le PFC a déjà perdu contre les trois équipes du podium, et notamment le MHSC lors de son dernier match joué à la maison (2-5). Une passe de quatre serait bien décevante pour un club traditionnellement ambitieux, mais que l’on a de plus en plus de difficulté à bien situer dans la hiérarchie nationale.
Le FCGB, encore plus ambitieux, s’est bien remis de ses gros échecs au PSG (0-3) et à Lyon (0-4), et surtout de son faux pas à domicile face à Guingamp (1-2). Il reste sur deux victoires nettes et sans bavures sur Soyaux (4-1) et à Metz (4-0).
Le match s’annonce serré. Bordeaux vaincra-t-il enfin le PFC ? Son potentiel offensif avec notamment Khadija Shaw, 2e au classement des buteuses (8 buts + 4 passes décisives) et Viviane Asseyi en pleine forme et qui vient de fêter son 26e automne, pourrait enfin le lui permettre…
Avant la fête des confiseurs, le PFC jouera deux derbys, à Fleury, puis face au PSG, tandis que Bordeaux recevra Reims avant de terminer l’année à Marseille.

Arbitre : Jennifer Maubacq

À noter :

– Depuis l’arrivée des Girondines en D1, celles-ci n’ont jamais gagné lors des confrontations entre les deux équipes, que ce soit face à Juvisy ou le PFC après la fusion : 4 nuls et 2 défaites. Le plus gros score date de la saison dernière (5-0 pour le PFC). La Finlandaise Linda Sallström avait inscrit un doublé, ouvrant la marque dès le coup d’envoi et la clôturant dans le temps additionnel. Entre les deux, Mathilde Bourdieu avait elle aussi réussi un doublé en première période, Gaétane Thiney y allant aussi d’un but. Sallström avait aussi marqué au retour (1-1).
– Pas moins de trois joueuses du PFC sont parties jouer à Bordeaux à l’intersaison, et ce seront donc de grandes retrouvailles pour elles avec leurs ex-supporters : Charlotte Bilbault (devenue capitaine des Girondines), Inès Jauréna et Estelle Cascarino. La gardienne remplaçante Romane Bruneau y a également passé une saison en 2014-2015, mais en U20.

Les deux derniers PFC-Bordeaux :
2018 : PFC 5-0 Bordeaux
2018 : PFC 1-1 Bordeaux

Prono : Bordeaux

——————-

15h 30 – Stade Auguste Delaune – Canal +

REIMSPSG

Reims : 8e – 10 pts – 9 bp / 14 bc. Meilleures buteuses : Naomie Feller, Melissa Herrera et Tetyana Romanenko, 2 buts. Meilleure passeuse : Melissa Herrera, 2.
PSG : 2e – 22 pts – 30 bp / 3 bc. Meilleure buteuse : Marie-Antoinette Katoto, 8 buts. Meilleure passeuse : Nadia Nadim, 6.

Reims avait réussi l’exploit de passer pas moins de trois buts à Lyon lors de la 2e journée, les spectateurs du stade Auguste Delaune se régalant d’une orgie de buts, l’OL l’emportant 8-3 ! Assisteront-ils à un même festival ce samedi à l’occasion de la réception du cador numéro 2 du championnat, le PSG ? Celui-ci n’a encaissé que 3 buts en… 9 matchs, dont un décisif la semaine dernière à Lyon pour une défaite au sommet (0-1). Les Parisiennes, non seulement  voient partir l’OL 3 points devant, mais aussi le MHSC revenir à deux longueurs. Le faux pas face à Guingamp (1-1) coûte déjà cher, et l’équipe d’Olivier Echouafni a sans doute d’ores et déjà grillé son seul joker autorisé.
Les recrues champenoises ne se débrouillent pas si mal pour leur grand retour en D1 après des décennies d’absence dans l’élite. 8e avec 4 points d’avance sur le premier relégable à deux journées de la fin de la phase aller, la performance globale est plutôt satisfaisante. Mais si Reims marche pas mal à l’extérieur (3 v, 1 n, 1 d), il n’a toujours pas gagné à la maison (4 défaites en autant de matchs)… Pourra-t-il briser cette malédiction et offrir enfin à son public la joie d’un succès à domicile ? Vu l’adversaire, ce sera bien difficile… Et ce ne sera pas avant 2020 que Reims retrouvera son stade (face à Metz). D’ici là, ce seront deux déplacements pour finir l’année, à Bordeaux et Guingamp.
Le PSG, lui, recevra Montpellier avant d’aller au PFC pour le derby traditionnel…

Arbitre : Solène Bartnik

À noter :

– Cette rencontre sera une première historique entre les deux clubs.

Deux derniers Reims-PSG :
Aucun

Prono : PSG

———————————

Dimanche 24 novembre

14h45 – Stade Lebon (Angoulême) – Canal + Sport

SOYAUXLYON

Soyaux : 9e – 10 pts – 8 bp / 14 bc. Meilleures buteuses : Sarah Cambot : 2 buts. Meilleures passeuses : Laura Bourgouin, Kimberley Cazeau, Anaïs Dumont, Lucie Pingeon, Viviane Boudaud, Sarah Cambot : 1.
OL : 1er – 25 pts – 37 bp / 4 bc. Meilleure buteuse : Ada Hegerberg,10 buts. Meilleure passeuse : Dzsenifer Marozsan, 10.

Rassérénées par leur victoire dans le match au sommet de samedi dernier face au PSG (1-0, but de Kumagai), les Lyonnaises se déplacent à Soyaux l’esprit tranquille, d’autant que les Charentaises constituent leurs victimes préférées (voir ci-dessous). Jean-Luc Vasseur pourrait se permettre de faire tourner son effectif, d’autant que Le Sommer avait dû sortir au bout de 30 minutes contre Paris, que Henry ne semblait pas au mieux de sa forme, et que certaines joueuses parurent un peu fatiguées, telle Lucy Bronze. De toute façon, vu son effectif, voilà un luxe que le coach lyonnais peut largement s’offrir.
Même s’il faut respecter Soyaux et ne pas vendre la Charentaise avant de l’avoir chaussée, on voit mal les Sojaldiciennes faire le coup de Dijon à une équipe lyonnaise qui doit maintenant être vaccinée après ce faux pas (0-0). Quant à battre les quadruples championnes d’Europe en titre… Rappelons juste que Soyaux n’a toujours pas réussi à l’emporter chez lui (trois nuls successifs avec le PFC, le MHSC et Dijon, avant une défaite face à Reims samedi dernier, 0-1). Et vu que Soyaux n’a pas battu Lyon depuis 18 ans…
Soyaux pensera surtout à son prochain match à Marseille, qui sera suivi de la réception de Fleury, deux rencontres où il faudra prendre des points. Tandis que Lyon terminera l’année avec deux matchs confort à la maison contre les mal classés Metz et Dijon…

Arbitre : Savina Elbour

À noter :

– La dernière fois que Soyaux n’a pas perdu contre Lyon remonte à la saison 2005-2006 (0-0). L’actuelle sélectionneuse des Bleues, Corinne Diacre, était capitaine de l’ASJ, Sandrine Dusang celle de l’OL. Depuis, Lyon a aligné 23 victoires d’affilée en D1 (plus 5 en CdF, soit 28 au total), marquant 134 buts (et 24 en CdF), soit une moyenne de près de 6 buts par rencontre ! Au long de ces 23 succès lyonnais, Soyaux a marqué… 3 fois. Si l’on ne comptabilise que les 5 dernières saisons de D1, le rapport en buts est de 63 à 2 pour 10 matchs… On comprend mieux pourquoi les supporters lyonnais ont toujours beaucoup d’affection pour le club de Soyaux !

Les deux derniers Soyaux-Lyon :

2019 : ASJ 0-5 OL (CdF, 8e)
2019 : ASJ 0-6 OL
2017 : ASJ 0-5 OL

Prono :
OL

————–

Crédits photo : FFF

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Philippe Serve


Supporter de l'OM depuis sa finale victorieuse en Coupe de France en 1969. Tombé amoureux du foot féminin, un peu d'abord en 2007 et 2008, définitivement en 2011. Ai suivi pendant 4 ans au plus près l'OM féminin via mon site Olympiennes et Marseillaises. Assume complètement d'être supporter à la fois de l'OM ET de l'OGCN, club de ma ville natale ! Informe au quotidien sur tout le foot féminin, mais aussi sur l'actualité la plus diverse via mon compte perso Twitter @Olympiennes
Article lu 587 fois, écrit le par Philippe Serve Cet article a été posté dans Avant-match, Féminines et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.