J 2 | Nîmes – OM : Gard aux crocodiles !

Un nouveau derby s’offre à nous avec la montée du Nîmes Olympique en Ligue 1 et dont le premier acte aura lieu ce dimanche au stade des Costières pour cette saison 2018/19. Les olympiens nous ont rassuré lors de la première journée de championnat en s’imposant facilement face au TFC (4-0). Est-ce gage de réussite en allant chez le voisin gardois ? Pas si sûr…

Le retour des Champions

En attente de nouvelles arrivées, le retour des mondialistes fait office de véritables recrues dans le onze de départ de Rudi Garcia. Et c’est un petit peu changés que vont apparaître nos chers Adil Rami, Steve Mandanda et Florian Thauvin. Ce dernier, nous a convaincus en dix minutes de jeu lors du premier match, marquant même un but contre le TFC.

Même si nous ne doutons pas de leur motivation sûrement au beau fixe grâce à la merveilleuse épopée bleue, leur retour de vacances pourrait présager d’un possible manque de rythme. Absents lors des matchs de préparation, les joueurs devront prendre le taureau par les cornes et se remettre dans le bain rapidement.

Bien que la charnière centrale ait réussi à retenir les assauts toulousains vendredi, la défense pourrait être remaniée (Rami associé au nouveau venu Caleta-Car ?) et l’association défensive de la première journée pourrait alors monter d’un cran. Rudi Garcia, qui a laissé entendre que le jeune joueur issue de la formation olympienne était un milieu défensif, placera t-il Kamara au milieu contre les Crocodiles ?

Niveau gardien, Steve Mandanda devrait reprendre sa place dans les cages après l’intérim assuré par Pelé, et faire grimper à nouveau son nombre de matchs, record, sous le maillot bleu et blanc.

C’est une réelle fierté et un plaisir pour les Marseillais d’avoir dans ses rangs des Champions du monde. Et ce, malgré la mauvaise foi de certaines personnes, ce sont bel et bien de grands compétiteurs qui ont obtenu, à la sueur de leur front, une réussite qui les a placés parmi l’élite du foot mondial.

… et l’installation de l’AVA

Ce début de saison a vu l’arrivée de l’assistance vidéo à l’arbitrage (AVA ou VAR en anglais). Certains voient en elle, l’élément qui nous a manqué la saison passée pour saisir le podium. Ce dont Rudi Garcia a profité en conférence de presse pour laisser entendre à demi-mots qu’avec cette dernière l’OM aurait obtenu sa place devant Lyon. Mots qui ne sont bien évidemment pas tombés dans l’oreille d’un sourd…

Cette nouveauté nous a souri dès le premier match, et c’est un changement important, car à Marseille lors des dernières années, sourire et arbitrage ne faisaient pas vraiment la paire. C’est Dimitri Payet qui a étrenné l’AVA et ouvert le score sur un pénalty accordé pour une main qui aurait pu passer inaperçue lors du dernier exercice…

L’assistance vidéo à l’arbitrage ne sera certainement pas toujours en notre faveur mais devrait apporter un peu plus de justice dans l’ensemble des décisions. Sans effacer totalement les erreurs, la décision restant à l’appréciation de l’arbitre, le sentiment d’avoir plus d’équité lors des rencontres devrait rassurer beaucoup de supporteurs olympiens.

Attention aux Crocos !

Revenus d’Angers avec les trois points, les Crocos nous attendent sur leur terrain prêts à nous surprendre, espérant surfer sur leur dernière victoire qualifiée de « dingue » par leur entraîneur Bernard Blaquard, euphorique. A l’image du ton très humoristique des dernières sorties mercato du Community Manager du club sur Cristiano Ronaldo ou Samuel Eto’o, un état d’esprit plutôt décontracté et décomplexé semble porter cette équipe. On a pu le constater en entendant s’amuser Umut Bozok des répliques du youtubeur Mohamed Henni et échangé avec ce dernier sur les réseaux sociaux après le match.

L’OM est donc bien loin de la bête blessée à affronter dimanche soir au stade des Costières pour la deuxième journée de L1. Ces crocos ont la dent dure et attendent visiblement avec appétit les marseillais à l’aube de leur saison à domicile. Même s’ils clament haut et fort leur amitiés et leur supportérisme marseillais, nous savons qu’ils rêvent d’une victoire dimanche soir.

Les Nîmois ne possèdent pas l’effectif le plus effrayant de Ligue 1, mais les promus sortent d’une belle saison et il n’est pas rare de voir les nouveaux arrivants réussir leur début dans l’élite avant que les effets de l’euphorie ne retombent en cours de saison. Le Nîmes Olympique est une équipe jeune (cinq seulement âgés de plus de 28 ans), a été meilleure attaque de Ligue 2 la saison passée, et elle vient de passer quatre buts à son premier adversaire de Ligue 1, le SCO, pourtant coriace quand il s’agit de tenir le score. Les défenseurs olympiens savent à quoi s’en tenir, ce sera un adversaire difficile à manoeuvrer et dont il faudra se méfier.

Niveau faiblesses, c’est le secteur défensif de notre prochaine adversaire qui a laissé transparaître quelques carences. Menant au score, les Nîmois ont ensuite encaissés trois buts, dont deux coup sur coup (51e et 55e), c’est là dessus que devront s’appuyer les hommes de Rudi Garcia et montrer leurs talents offensifs en étant efficaces. Une défense nîmoise diminuée, pour ne rien arranger, puisque son latéral gauche, Florian Miguel, est suspendu.

De son côté, l’Olympique de Marseille a su rappeler lors du premier match que, malgré la logique demande de renforts par les supporteurs, elle restait une équipe qui peut viser le podium cette saison. Les phocéens ont livré une prestation aboutie face à un faible TFC en ouverture de la Ligue 1, mais on ne boude pas notre plaisir au moment de retrouver cette équipe qui a montré énormément d’envie et d’allant offensif pour prendre la tête du championnat.

Le dossier du « grantatakan » tant espéré n’étant toujours pas réglé, on se délectera du retour en forme de Payet qui a éclaboussé le premier match par sa vista et son opportunisme, d’un Thauvin qui semble mort de faim et d’un Kamara qui a confirmé les promesses entre-aperçues la saison dernière.

Enfin, l’excitation d’un nouveau derby dans notre championnat, qui n’a plus eu lieu depuis 1995 en championnat (les deux clubs étant alors en deuxième division), et où l’OM l’avait emporté 1 à 0 chez son voisin gardois, donnera l’envie de démontrer qu’il n’y aura qu’un seul Olympique cette saison.

ALLEZ L’OM !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de florent.b


Gastronome et supporter de l'OM, je n'aime rien tant que les combinaisons qui en mettent plein les papilles et les yeux. À table et bon match !
Article lu 607 fois, écrit le par florent.b Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 2 | Nîmes – OM : Gard aux crocodiles !

  1. Filets de crocodiles à la Marseillaise :
    Masser les 11 filets de crocos avec les crampons
    Faire chauffer dans le stade en fusion 90 minutes
    Enrober de quelques beaux buts
    Poivrer d’ un peu d’ AVA
    Déguster