Nantes-OM : la confirmation, sinon rien !

Après un sursaut salutaire à Lille il y a huit jours, l’OM se doit de confirmer ce dimanche, les quelques bonnes dispositions entrevues lors de la deuxième mi-temps dans le Nord.

Confirmer, oui, c’est l’enjeu majeur de ce week-end de Ligue 1 pour notre club. C’est même devenu plus qu’un moyen de se rassurer ou de gagner du temps : une simple obligation comptable.

6Situation de l’OM avant le match contre Nantes

 

 L’enjeu de la rencontre

Car avec un point de moyenne par journée depuis le début du Championnat, l’OM n’affiche pas encore un rythme de relégable, mais est très loin de ses ambitions du début de saison. C’est surtout indigne du statut que le club souhaite – et doit – afficher chaque année.

La faute principalement à une défense friable, fébrile et une attaque en manque de réalisme, même si Michy est actuellement le meilleur buteur de Ligue 1 et l’OM la quatrième meilleure attaque du Championnat. C’est d’ailleurs sur ces deux atouts que l’équipe devra s’appuyer, en espérant que la défense élève enfin son niveau de jeu.

Très approximatif à chaque apparition, Rolando semble pourtant être l’option privilégiée par Michel dans l’association avec N’Koulou, incontournable depuis la première journée en dépit d’une dépression clairement affichée sur le terrain. Le double effet Doyen Sport ? Il a de quoi se poser la question en tout cas.

Michel, à quitte ou double

L’enjeu est tout aussi important pour Michel pas plus capable de convaincre par ses décisions – avant et pendant les matchs – que par ses déclarations maladroites, sortant le parapluie, tel un José Anigo de comptoir n’assumant pas son choix de carrière tunisien… Car la défense, c’est son chantier à lui ! Son entêtement à maintenir l’anagramme de Ronaldo en défense centrale où il a montré des lacunes techniques incroyables à ce niveau, c’est lui. La fragilisation de Rekik, dont le ressort semble cassé suite aux sorties fracassantes de son coach, c’est lui. L’absence de concurrence dans le couloir droit alors qu’il y avait plusieurs solutions envisageables, c’est lui.

Bref, tout résultat négatif lié à une énième performance indigente de sa défense fragiliserait le bel hidalgo.

La presse hexagonale fait pourtant preuve d’une étonnante mansuétude à son égard, sachant que son prédécesseur était taxé, par les mêmes journalistes, d’autisme, de crétinisme, d’arrogance voire d’incompétence, malgré vingt-six journées consécutives passées sur le podium (dont une bonne partie en première place). Il n’y pas à dire, la France est un vrai pays de foot…

Espérons pour lui que ses joueurs, qui semblent clairement s’investir en fonction de l’enjeu, prendront conscience de l’urgence de la situation et de l’absence comptable de tout droit à l’erreur. La victoire entretiendrait l’espoir de pouvoir atteindre la trêve hivernale dans le groupe d’accès à la Ligue des Champions. Tout autre résultat nous renverrait définitivement, ou presque, au triste objectif de finir dans le ventre mou du Championnat…

 

Michel« C’est par là la sortie ? »

Le « terrible » adversaire du soir

Face à eux, les canaris Nantais apparaissent sur le papier comme la proie idéale du « Rominet » marseillais. Tels de bons professionnels de Ligue 1, ils viennent en effet de se prendre les pieds dans le tapis de « l’ogre bressan » en Coupe de la Ligue (défaite 3-2 après prolongations, Bourg-en-Bresse étant actuellement 5e de Ligue 2).

Cette défaite nantaise, aussi inattendue soit-elle, intervient pourtant après trois victoires consécutives en Ligue 1 (Troyes à domicile, Lille et surtout Caen à l’extérieur). L’erreur serait de considérer cet adversaire à notre portée, car les nantais seront revanchards et un match contre l’OM est toujours une occasion particulière de se montrer. Sur un malentendu, cela peut d’ailleurs conduire à finaliser un transfert à Marseille avec revalorisation salariale à la clé (jurisprudence George-Kevin N’Koudou)…

De toute manière, l’OM n’a plus les moyens de sous-estimer son adversaire. Quand bien même Nantes est l’une des pires attaques de ce début de Championnat (neuf buts inscrits en onze journées), elle est aussi l’une des meilleures défenses. Un résultat 1-0 pour l’OM serait donc une bonne affaire, mais notre équipe n’est malheureusement pas à l’abri d’une prestation indigne se terminant par un but de raccroc dans les dernières minutes pour leur concurrent du soir.

nkoudou

« Coucou Vincent, tu as vu ce que je sais faire ? »

 

Pourquoi l’OM va confirmer

  • Parce que l’équipe est au pied du mur
  • Parce que Marseille est plus frais, Nantes ayant joué des prolongations mercredi soir
  • Parce que la réussite qui nous fuit depuis le début de saison ne peut s’éterniser
  • Parce que Nantes ne peut pas enchaîner quatre victoires consécutives avec un tel effectif

Pourquoi l’OM ne confirmera pas

  • Parce qu’enchaîner deux victoires à l’extérieur est toujours très compliqué (dixit les « spécialistes »)
  • Parce que Rolando va commettre sa boulette hebdomadaire
  • Parce que Diarra ne peut pas tenir l’équipe à bout de bras tout le temps

Ils l’ont dit

  • « Même si l’OM a manqué son début de saison, ça reste une équipe dangereuse avec des individualités fortes et un potentiel offensif de très haut niveau. » @DerZakarian sur le mode “L’important c’est les trois points”…
  • « Je pense que ça leur fait plus mal d’être éliminé que de jouer tous les trois jours. Tous les joueurs professionnels doivent être capables de jouer tous les trois jours » @Michel en parlant des Nantais pour justifier son précédent tacle sur sa propre équipe…
  • « Oublier (z ?) le classement. L’essentiel est d’avoir 42 points le plus rapidement possible et d’attendre l’année prochaine » @spy ou la bonne vieille méthode Coué !
  • « Seulement 15 posts (avec le mien) pour parler du match » @rnaud71. Toute la passion marseillaise pour ce match, résumée en un seul message…

Allez l’OM.

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 1405 fois, écrit le par Remind Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.