LOSC – OM : une petite bouffée d’oxygène

L’Olympique de Marseille s’est enfin imposé après sept matchs sans victoires. Vainqueurs 2-1 face à des Lillois longtemps inoffensifs grâce à des buts de Michy et d’Alessandrini, les Olympiens s’offrent une bouffée d’oxygène salutaire. Un résultat qu’il faut maintenant confirmer sur la durée.

Presque relégables, peut-être, mais tellement beaux …

Neuf points après dix journées de championnat et une place de dernier non relégable de L1. Voilà quelle était la situation de l’OM au coup d’envoi de cette rencontre face au LOSC. Une situation prétexte à la visite de Vincent Labrune dans les vestiaires après le match de Braga, ce dernier se sentant obligé d’expliquer à ses joueurs ce qu’implique de jouer à l’OM. Forcément quand ces joueurs-là sont des gamins venus de toute l’Europe il y a une année à peine, il doit être compliqué pour eux de mesurer ce qu’est l’OM. Particulièrement celui de Labrune qui nous semble même à nous, supporteurs, parfois bien incohérent.

Un secteur offensif enfin plus convaincant

Ce match face à Lille devait servir à se relancer. Face à des Nordistes moribonds, les joueurs de Michel se sont enfin imposés. Placés en 4-2-3-1, avec Cabella en 10, N’Koudou et Alessandrini sur les ailes, les Olympiens ont enfin montré par séquences qu’ils étaient toujours capables de produire du jeu offensif et de se procurer des occasions. Occasions dont Michy a profité, inscrivant sous les yeux de son sélectionneur, Marc Wilmots, son huitième but de la saison (meilleur buteur du championnat), puis en offrant le deuxième but de la rencontre à Alessandrini. Ce dernier, aligné sur l’aile droite, s’est enfin montré tranchant. Comme souvent pas toujours très heureux dans ses choix, et notamment dans sa relation avec Manquillo, Alessandrini est, comme le buteur belge, concerné par les deux buts. Une production comptable satisfaisante, mais un apport dans le jeu encore à améliorer.

En terme d’apport, N’Koudou semble avoir pris une longueur d’avance sur Barrada. Aligné à gauche, l’ancien Nantais s’est montré beaucoup plus à l’aise dans un rôle d’ailier (son poste naturel) que le Marocain, qui semble ne pouvoir s’exprimer réellement que dans l’axe. Un axe dont Rémi Cabella semble petit à petit prendre la mesure.

Diarra / Silva, enfin complémentaires ?

Au milieu, Lassana Diarra a assuré son rendement habituel. Il faut en prendre conscience, chez lui, l’extraordinaire est la norme. Pas dans le style d’un Messi ou d’un Ronaldo, bien sûr, mais tant son expérience, son sens de l’anticipation et de l’interception que son intelligence facilitent énormément les choses au bloc marseillais. Un apport que l’OM pourra mesurer face à l’OGC Nice, puisque son taulier international sera absent, suspendu.
A ses côtés, Lucas Silva a pour sa part enfin justifié les louanges que lui dressaient les spécialistes du foot brésilien à son arrivée à l’OM. Jouant simple, rapidement, il a prouvé qu’à ce niveau-là, il est important dans la liaison entre le milieu de terrain et l’attaque marseillaise. Il est d’ailleurs à l’origine du premier but, avec une superbe louche à destination d’Alessandrini.

Nous aussi, on t’aime, Michy, mais, sans déconner, faut gagner des matchs, maintenant

On enchaîne ?

Alors, l’OM s’est certes encore montré fébrile derrière (avec une charnière N’Koulou – Rolando qui fait cauchemarder certains supporteurs toutes les nuits). Certes, Marseille a encore encaissé un but, et certes, cette victoire ne masquera certainement pas les errements constatés ces dernières semaines, mais cette « performance » ouvre la possibilité d’enfin voir notre club de cœur entamer une série victorieuse. Une série bien sûr compliquée, puisque les prochaines rencontres de championnat verront l’OM défier successivement Nantes, Nice, Saint-Étienne et Monaco, mais une série vitale si les Olympiens veulent entretenir l’espoir d’accrocher l’Europe à la fin de la saison.

Jamais sereins

Jamais sereins

Cette série passera quoi qu’il arrive par du travail, beaucoup de travail. Car, il ne faut pas s’y tromper, l’adversité ce dimanche était particulièrement faible, et l’inconsistance de l’effectif s’est maintes fois révélée cette saison.

On le sait, l’OM peut replonger à tout moment, et pourquoi pas dans quelques jours à la Beaujoire, face à Nantes. En attendant, il faut profiter de ce succès et espérer que Michel saura pousser ses hommes à enchaîner pour se rapprocher des places européennes.

 

Notes NEW (brut)

Le groupe

Mandanda 4/6 ★★★★☆☆ 

Steve s’est repris et a sorti quelques ballons chauds, notamment en toute fin de match quand les Lillois poussaient pour égaliser.

Mendy 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Mendy a changé de couleur de cheveux mais cela n’a pas grandement modifié la copie rendue. Une belle imitation d’Ibrahim Ba, en somme.

Nkoulou 3/6 ★★★☆☆☆ 

Nicolas a fait des efforts. On notera toutefois un grand nombre de fautes évitables. Par rapport à ses dernières prestations, il obtient la moyenne.

Rolando 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Peu rassurant, il obtient une bonne note artistique des juges pour sa roulade. Bon, évidemment, défensivement, ça n’a eu aucun effet notable.

Manquillo 4/6 ★★★★☆☆ 

Il a bien tenu son côté droit et a apporté du danger devant, avec une bonne entente avec Alessandrini et Michy.

Diarra 4.5/6 ★★★★½☆ 

À nouveau un très bon match de Lass. Dommage qu’il prenne son carton jaune; il va manquer contre Nice.

Silva 3/6 ★★★☆☆☆ 

Dans le creux de la vague, le Brésilien a cependant délivré une belle passe louchée par dessus la défense. Sur l’ensemble du match, c’est toujours trop peu, même si l’on sent qu’il a les capacités pour accélérer le jeu et constituer un duo cohérent avec Diarra.

NKoudou 3/6 ★★★☆☆☆ 

Il a beaucoup tenté, mais que de déchet technique. À revoir, mais il faudra être plus efficace.

Cabella 3/6 ★★★☆☆☆ 

Positionné en organisateur du jeu au milieu, s’excentrant à droite, Cabella a indéniablement apporté de la vivacité, notamment en seconde période. Cependant, il n’a pas pesé plus que ça et a mérité son carton jaune pour simulation dans la surface.

Alessandrini 4/6 ★★★★☆☆ 

Romain s’est bien battu et, une fois n’est pas coutume, a marqué un très beau but.

Batshuayi 4/6 ★★★★☆☆ 

Le belge conserve la tête des buteurs de L1 grâce à un but dû à son bon placement. Un geste de buteur. Huit buts en onze matchs. Il ne s’est pas économisé et aurait même dû bénéficier d’un pénalty en seconde période.


Les remplaçantsRomao, Isla, Sparagna : Ils ont apporté une stabilité perfectible pour « tenir » le score. À noter que leur entrée a coïncidé avec un changement de système, Michel préférant visiblement retourner au 4-3-3 pour assurer le résultat.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 1911 fois, écrit le par Kenshi Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour LOSC – OM : une petite bouffée d’oxygène

  1. Assez d’accord sur la paire Diarra – Silva.
    Certes il est lent (Silva), mais ça peut vraiment être intéressant (bon il n’est là qu’un an, faudrait que ça devienne intéressant rapidement…).

    Profitons juste du premier nommé, un monstre comme il n’y en a que tous les 15 ans à l’OM.