D2F | Le Mans (1-3) OM : en maîtrise

Quatrième rencontre dans ce championnat de D2 féminine pour les Olympiennes. Elles affrontaient l’équipe du Mans FC au stade Marie Marvingt. Un moment, on a cru que le record d’affluence de 6421 spectateurs allait être battu. Il s’en est fallu de 43 personnes. Ce stade est beau et attire beaucoup de monde.

 

Les Olympiennes ont disputé cette rencontre en favorites assumées

La compo de départ :


Boklach

Boklach

T.Joseph

T.Joseph

Tchakounte

Tchakounte

Gouineau

Gouineau

Couasnon

Couasnon

Kbida

Kbida

Giaimo

Giaimo

Conesa

Conesa

Perret

Perret

Clark

Clark

Salomon

Salomon

Il ne fallait pas louper le coup d’envoi de la rencontre, car les Marseillaises ont scoré dès la cinquante deuxième seconde.
Lancée dans la profondeur sur l’aile droite, Maëva Salomon exécute un centre parfait pour Roxanne Couasnon, qui fusille Jade Dumas, la gardienne mancelle.
Le Mans 0-1 OM.

Après ce but initial, Le Mans a voulu prendre en main le jeu et y est en partie parvenu. Toutefois, leur possession s’est avérée stérile. Au cours de cette première période, elles ont eu quelques situations, mais n’ont jamais mis Kateryna Boklach en danger.

Les Olympiennes, par contre, se sont montrées très entreprenantes sur chacune de leurs attaques.

À la quinzième minute, Ashley Clark y va de son but, malheureusement refusé pour une position de hors-jeu.

Les filles de Yacine Guesmia relancent depuis leur surface de réparation en passes courtes, ce qui a tendance à provoquer le pressing des Mancelles et écarter leurs lignes et ainsi, ouvrir des couloirs pour jouer long. Attention, toutefois, certaines de ces relances mal assurées ont valu deux ou trois sueurs aux supporters de l’OM.

Tabita Joseph a livré une partie défensive de haute volée. Seules ses relances du pied gauche, alors qu’elle est droitière, demandent une amélioration.

Jenny Perret, au milieu de terrain est aussi à créditer d’un gros match, remontant le terrain avec une maîtrise technique avérée.
C’est d’ailleurs elle, qui à la 38′ inscrit le second but. À la suite d’un corner, Salomon, puis Kbida tentent la reprise, mais se font contrer. Le ballon arrive sur Perret, qui aux vingt mètres place une frappe croisée. La gardienne la touche du bout des doigts, mais ne peut la dévier hors de ses buts.
Le Mans 0-2 OM.

La mi-temps sera sifflée sur ce score, sans que l’OM ne soit mis en difficulté.

La seconde période reprend sur un rythme d’enfer pour les Olympiennes qui enchaînent les occasions franches, sans pour autant aggraver la marque. Et en pareille situation, comme souvent, l’équipe qui subit parvient à mettre un but qui relance l’intérêt de la rencontre.

À la soixantième minute, un coup franc en faveur des Mancelles est sifflé aux vingt mètres, plein centre. Le ballon est tiré assez mollement par Le Mans en direction des buts. Boklach se met à genou pour cueillir la balle dans la niche de ses bras, mais la laisse échapper. La gardienne contre le second tir qui partait vers ses cages, puis le ballon parvient à Naomie Vagre, proche du point de penalty. Sa frappe décroisée finit au fond des filets.
Le Mans 1-2 OM.

Cette réalisation a donné un peu de vigueur aux joueuses locales pendant une dizaine de minutes. Kataryna Boklach a fait le nécessaire pour ne pas encaisser d’autres buts. D’abord avec une sortie percutante dans les pieds d’une attaquante qui allait se présenter seule devant elle, même si un hors-jeu a été sifflé. Puis, avec un arrêt réflexe suite à un tir des six mètres, alors que le score était déjà de 1-3.

Maintenant, parlons de ce troisième but marseillais.
Tabita Joseph tente de déborder sur la gauche, mais se fait contrer. L’OM obtient le corner que Roxanne Couasnon va tirer. La balle en cloche atterrit plein centre, à cinq mètres des buts, sans que personne ne la touche. Elle parvient à Mama Diop, qui devant le nombre de joueuses massées devant les cages, tente et réussit une petite balle lobée.
Le Mans 1-3 OM.

Les Olympiennes se créent encore quelques situations, mais plus rien ne sera marqué.

Deuxième victoire d’affilée pour les bleues et blanches. Sur les quatre journées de championnat, l’OM en a joué trois à l’extérieur, pour trois victoires. Le seul faux pas a été ce match à domicile contre Metz. Globalement, la rencontre a été maîtrisé par les Marseillaises qui n’ont finalement concédé que deux occasion franches : le but et sur la parade de Boklach, contre une bonne douzaine pour Marseille.
L’OM reste en tête du classement, à égalité de points avec le RC Strasbourg, victorieuses 3-0 contre Montauban. Les Alsaciennes devancent l’OM au goal average, avec un but encaissé de moins.

Un peu plus tard, Nantes a disposé du FC Metz sur le score de 5-0. Au moment où j’écris cet article, les autres rencontres ne sont pas encore terminées.

Le prochain match opposera Olympiennes et FC Nantes, à l’OM campus, le dimanche 22 octobre à 15 h.

 

Jenny Perret après son but

 

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 568 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.