D2F | RCSA (3-0) OM : désillusion

Les Marseillaises avaient l’occasion de remonter au classement et a laissé passer sa chance, face à une très bonne équipe strasbourgeoise, sûre de son jeu collectif et très bien organisée défensivement. Dans l’ensemble, les Olympiennes n’ont pas montré grand-chose, avec une nouvelle fois, beaucoup de déchets techniques. Dans cet exercice, l’absence de Jenny Perret, blessée contre Le RC Lens, a été préjudiciable.

Composition de départ :


Boklach

Boklach

Joseph

Joseph

Tchakounte

Tchakounte

Gouineau

Gouineau

Khezami

Khezami

Kbida

Kbida

Hamidou

Hamidou

Conesa

Conesa

Clark

Clark

Diop

Diop

Monguillon

Monguillon

 

Le match au sommet de la dix-neuvième journée de championnat entre le leader Strasbourg et l’OM a tourné en faveur des Alsaciennes qui confortent leur première place au classement.

Dans l’ensemble, il a manqué beaucoup de choses aux Marseillaises pour pouvoir s’imposer. Comme de la justesse technique, de la précision. On a senti l’attaque plutôt apathique, même si la meilleure attaque de D2 (l’OM) faisait face à la meilleure défense. À ce jeu, le RCSA a justifié sa réputation : intraitables à domicile.

Dès la troisième minute, Strasbourg a pris l’avantage, avec un but très contesté par les Olympiennes qui réclamaient un hors-jeu. Les caméras ne permettent pas de se faire une idée, car on ne voit pas Kenza Chapelle au départ de l’action et on la retrouve avec un mètre d’avance sur les défenseuses.
RCSA 1-0 OM

Boklach fait un bel arrêt au ras de son poteau, sinon, pas grand-chose à signaler pour cette première période. Strasbourg s’est appuyé sur son bon jeu collectif, ingrédient qui a manqué aux Marseillaises.

Mi-temps, RCSA 1-0 OM

La seconde période a vu les Olympiennes pousser vers l’avant, mais sans se créer d’occasions nettes.

Un second fait de jeu va sceller le sort de la rencontre, l’expulsion de Tabita Joseph à la 65′ pour une faute qui ne paraît pas évidente à l’image. À regarder au calme pour se faire une idée plus précise.

À la 79′, sur un contre, Roselène Khezami accroche le pied de Pauline Haugou. Penalty indiscutable.
Laurine Hannequin va se charger du coup de pied de réparation et va scorer, bien que Boklach soit partie du bon côté.
RCSA 2-0 OM

Le troisième but reste anecdotique, puis qu’il intervient à la 90+8’ par Pauline Haugou seule aux sept mètres.

À signaler aussi, un face à face entre Hoarau et Boklach. L’attaquante alsacienne rate sa frappe et tire à côté des buts.

À la fin de la rencontre les joueuses de l’OM ont fait montre d’un grand énervement envers l’arbitrage.

Dans l’ensemble, les Olympiennes n’ont pas élevé leur niveau pour concurrencer sérieusement leurs adversaires, et la victoire alsacienne me semble logique, malgré les faits de jeu mentionnés. L’absence de Jenny Perret dans l’entrejeu marseillais a ôté du liant à l’équipe. Clark, Monguillon et Diop ont joué les invisibles tout le match.

L’OM n’est pas verni avec ses numéros dix. Diakhaté se rompt les croisés à l’été, et n’a toujours pas repris la compétition. Binaté, même punition il y a quelques semaines et maintenant, Perret qui se blesse à la cheville. Reste à espérer que son éloignement des terrains ne dure pas trop longtemps.

Les Alsaciennes ont fait un pas important en vue de la montée en D1. Elles possèdent désormais six points d’avance sur Nantes et sept sur l’OM. Pour les Marseillaises, il ne subsiste pas énormément d’options pour les trois affrontements qu’il reste (Albi, Nice et Rodez). Il faut gagner les trois et prier pour que le Strasbourg vs Nantes du mois de mai se termine par la victoire des Alsaciennes. J’ai du mal à imaginer un écroulement nantais.

Même si les canaries semblent moins bien en cette fin de championnat, les Olympiennes ne sont pas flamboyantes, non plus.

Prochaine rencontre, le dimanche 12 mai à 15 h à l’OM Campus.

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Kim Nielsen


Je supporte l'OM depuis 1973, ça ne me rajeunit pas ! J'étais présent à Bari et à Munich pour des résultats opposés. J'ai pris goût au foot féminin depuis la coupe du monde en France.
Article lu 199 fois, écrit le par Kim Nielsen Cet article a été posté dans Compte-rendu, Féminines et taggé , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.