J 17 | Angers (2-1) OM : enfin la trêve

Ce n’est pas trop tôt… Les supporteurs marseillais attendaient cette fin d’année avec impatience, tant le jeu de l’équipe est pauvre à voir. Mercredi soir, nous avons assisté à une nouvelle désillusion, l’envie de gagner ne semble elle-même plus présente et les hommes d’AVB nous le font bien ressentir. Voici l’OM à la 5e place du classement désormais, avec 1 seul point pris lors de ses trois derniers matchs.

Le match débutait sur les chapeaux de roues pour l’OM. Après seulement 3 minutes de jeu, Angers venait marquer face à une défense fébrile, par l’intermédiaire de Pereira Lage. On attendait alors un sursaut, un regain d’orgueil mais rien de tout cela n’est arrivé… Car 20 minutes plus tard, Diony venait remettre le couvert et créait le break pour les Angevins (2-0, 23e). Après de nouvelles occasions qui auraient pu aggraver le score, les Marseillais repartaient mieux en seconde période et après un penalty maqué par Dimitri Payet, c’est Rongier qui venait inscrire son premier but sous ce maillot (2-1, 75e). L’OM se réveillait cependant trop tard et malgré une occasion vendangée par Aké en fin de match, repartait de nouveau avec 0 point au compteur.


André Villas-Boas, complètement abattu après ce nouveau revers :

« Notre première mi-temps a été désastreuse. On était mal placé, on a fait beaucoup d’erreurs, il n’y avait pas assez de profondeur dans le jeu. Le résultat à la mi-temps était logique. En deuxième mi-temps, on s’est amélioré. C’est dommage, car le pénalty est arrivé avant notre premier but, et avec ce pénalty, on aurait pu pousser un peu plus, on aurait eu plus de temps. On fait une bonne action à la fin, par Marley, mais on est très déçu. Ce n’est pas une bonne manière de finir l’année. On s’est amélioré en deuxième mi-temps, mais la première était tellement mauvaise, que tout ce qu’on a fait ne pouvait qu’améliorer l’équipe. Il y a beaucoup de regrets, c’est une mauvaise performance. J’espère que la pause qui arrive va nous faire du bien pour la suite. On maîtrise tout de même le jeu, et les opportunités qu’ont les adversaires sont davantage des cadeaux de notre part. » […]

« Angers a eu un jour de moins de récupération. Après, il y a 2-0 au bout de 20 minutes de jeu, et je ne pense pas que c’était physique, car on a continué à pousser en deuxième mi-temps, mais on était déjà mené de deux buts. Aujourd’hui, ce n’était pas la fatigue, mais on a mal joué en première mi-temps, avec beaucoup d’erreurs, et on l’a payé. » […]

« On vient de perdre beaucoup de points sur les trois derniers matchs. Ce n’est pas bon, car on rêvait d’autre chose, et maintenant on doit gagner ces deux matchs pour être à côté de notre objectif. Avec un résultat comme ça, cela a toujours une influence, une tristesse pour les fêtes. »

A contrario, Stephane Moulin, entraineur d’Angers, va passer de superbes fêtes avec ce succès et cette 9e place (6e ex-æquo) au classement de Ligue 1 :

« On a fait une très grosse heure, de très haut niveau, dans l’intensité, les intentions de jeu et les réalisations. Je crois qu’ils n’ont pas tiré au but pendant cette heure. On a mis une intensité, une énergie assez incroyable, trois jours après notre match de Nantes (1-1), même si la fin de match a été difficile, parce qu’il y a eu une réaction de leur part, mais elle n’a pas été suffisante pour nous enlever ce qu’on a mérité, c’est à dire la victoire. »

« On l’a fait face à un adversaire de qualité et sincèrement on maîtrisait parfaitement notre sujet sur cette heure-là et le faire contre Marseille, pour nous c’est pas toujours évident. On arrive à les battre pour la première fois chez nous, depuis qu’on est remontés en Ligue 1, donc tout ça, ça ne fait que renforcer notre satisfaction. J’ai aimé la manière dont on a joué, c’est vraiment très satisfaisant, ce groupe démontre tous les progrès qu’il a réalisé, et aujourd’hui faire un match comme ça contre l’Olympique de Marseille et terminer les 17 premiers matches avec 27 points, c’est que du bonheur. »

« Je me demandais quand est-ce que ça allait s’équilibrer et s’inverser dans le match. Après qu’ils aient réagi à minima c’est tout à fait logique, mais hormis l’arrêt sur penalty de Paul Bernardoni, il n’a pas fait grands choses finalement. C’est un penalty (raté par Dimitri Payet, ndlr) un peu tombé du ciel. J’ai plutôt trouvé qu’ils ont eu du mal à s’approcher de notre but, même s’il avait des intentions offensives, on a fait en sorte qu’elles ne se traduisent pas, mais je n’ai pas eu le sentiment qu’on a été dominés en première période. »

« On a eu de vraies occasions (contrairement à Marseille), parce que les buts qu’on marque sont vraiment des tirs au but, et on a eu des centres aussi. Mais je trouve que sur la [première] mi-temps on aurait même pu espérer avoir 1 ou 2 buts de plus, parce qu’on a quand même eu de grosses situations et occasions, même si elles ne se sont pas terminées par des [buts]. Je pense que le contre qui est joué avec Doumbia, qui est relayé et c’est Fulgini qui finit, s’il décale Diony c’est face à face avec le gardien (de l’OM). Nous on n’a pas subi ça en première mi-temps, j’ai pas vu un moment un Marseillais se présenter seul devant notre gardien. »

Sur la prestation de l’OM :

« On avait étudié ce match contre Rennes (perdu 2-1 à l’extérieur), et j’avais été assez impressionné par leur 1/2 heure de jeu et donc il fallait jouer dans leur dos. On a alterné les lignes de fixations et joué dans leur dos, et c’est une équipe qui vaut beaucoup par sa solidité défensive, et elle a été mise à mal ce soir. »


Qui dit défaite dit réactions des supporters sur les réseaux sociaux ! Nous souhaitons à tous nos lecteurs de merveilleuses fêtes !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 484 fois, écrit le par Kelyann Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.