J 2 | OM (2-2) Bordeaux : des regrets, déjà

Premier faux pas des Marseillais dans cette saison qui s’annonce palpitante et mouvementée. Hier soir, l’OM avait l’occasion de prendre 5 points d’avance sur ses principaux concurrents au podium (Lyon, Lille, Monaco). Occasion manquée donc, la faute à une seconde période morose côté olympien, qui a permis aux Bordelais de faire leur retard. Au classement, l’OM est 6e après 2 journées de Ligue 1, avant un déplacement à Nice qui s’annonce périlleux dimanche prochain.

Après une première mi-temps plutôt bien gérée par les Marseillais, le trio de recrues De la Fuente, Gerson, Under offrait aux 50 000 supporters présents un superbe but dans sa construction (1-0, 34e). Dans une ambiance indescriptible, Payet partait dans un rush solitaire pour tromper Costil aux 20 mètres (2-0, 41e). A la pause, personne n’aurait imaginé le scénario catastrophe que nous connaissons. Un relâchement qui fut fatal aux Marseillais qui ont alors encaissé 2 buts en 10 minutes après la pause, par l’intermédiaire de Pembélé (51e) et Oudin (57e). En fin de match, Balerdi était expulsé directement pour tacle dangereux (un peu sévère selon nous)… Bref, ce n’était pas le retour rêvé pour les supporters !


Sampaoli était forcément déçu du scénario qui s’est déroulé sous ses yeux :

« Bordeaux a eu cette occasion un petit peu chanceuse pour revenir à 2-1. Après, il y a eu beaucoup de confusion, ils ont réussi à égaliser. Par la suite, on a tenté de gagner le match, mais en vain. On doit apprendre de ça, on sait que dans le football, toutes les équipes ont des joueurs capables de marquer et de se créer des situations. Quand on a une perte de contrôle, il arrive ce qui est arrivé aujourd’hui. Il y a des épisodes dans le match qui font qu’on peut trouver des responsabilités mais il faut surtout retenir que quand on a le contrôle, il y a moins de fatigue. On n’a pas réussi totalement à percer leur bloc en première mi-temps. Quand on joue dans le camp adverse aussi, il y a logiquement plus de fatigue. On reverra ce type de situation cette saison. »

« On aurait aimé offrir cette victoire aux supporters, malheureusement on n’a pas pu. Il faut aussi rappeler que l’on a un groupe réduit, jeune, avec beaucoup de nouveaux joueurs, et d’autres qui doivent encore arriver. Il va falloir du temps pour trouver nos marques, surtout si l’on se compare à des équipes où le groupe est déjà bien formé. Les joueurs ont beaucoup tenté, ont été courageux, et on a eu un manque de précision, que l’on n’a pas eu lors du match précédent. Mais c’est le football, on a payé cash les premières 20 minutes de cette seconde période. »

« On doit apprendre aussi de l’idée de jeu des autres équipes. On n’a pas su profiter de notre avantage au score. Le 2-0 n’était peut-être pas aussi mérité en première période. Il y a eu beaucoup de qualité individuelle mais on a manqué de jeu collectif. »

Le défenseur Luan Peres était lui émerveillé par l’ambiance du stade :

« L’Orange Vélodrome est fantastique. C’est le meilleur stade dans lequel j’ai joué dans toute ma vie. Le Maracana est magnifique au Brésil, ici c’est magnifique à l’intérieur, à l’extérieur. C’est incroyable. Je veux jouer le plus de matchs ici. »

Petkovic, ancien entraîneur de l’équipe nationale suisse, et désormais à la tête de Bordeaux :

« Ce soir, on a eu en face une très belle équipe, beaucoup plus forte que nous. On a peut-être un peu trop respecté l’OM en première mi-temps. On a fait deux erreurs de positions, sur un deux contre un et sur un tir. On était mal placés. A la mi-temps, j’ai félicité l’équipe et demandé aux joueurs de continuer comme ça en jouant dix ou quinze mètres plus haut et que ça allait payer avec cette discipline tactique défensive et en prenant un peu plus de risques devant« .


Malgré le match nul, les internautes nous ont régalé hier soir sur la Twittosphère !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 318 fois, écrit le par Kelyann Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.