J 38 | FC Metz (1-1) OM : l’OM officiellement en Europa League

C’était un match sans enjeu qui se déroulait hier au stade Saint-Symphorien de Metz, et cela s’est ressenti sur la prestation fournie par les 2 équipes. Au coup d’envoi, l’OM était déjà (quasiment) assuré de terminer à la 5e place avant cette dernière journée tandis que les Messins étaient eux bien confortablement installés dans le ventre mou du classement, à la 10e position.

Un match soporifique a alors eu lieu jusqu’à la 90e minute où Payet a décidé de mettre un peu de piment dans ce match en décollant son bras du corps pour offrir un pénalty et les 3 points aux Grenats.On joue alors la 97e minute, Metz mène 1-0 (Boulaya) et l’arbitre siffle la fin du match… Mais la VAR en décide autrement et revient sur une faute dans la surface messine. L’arbitre siffle alors un pénalty transformé par Milik à la 104e minute de jeu, faisant de lui le dernier buteur de cette saison de Ligue 1.


Sampaoli, qui n’a pas pu être sur le banc ce soir et qui regardait le match des tribunes :

«C’est un match où l’OM a été largement, largement, supérieur à son adversaire, qui a bien défendu certes, n’a pas laissé d’espaces, mais n’a pas été dangereux sur l’ensemble du match. Le penalty contre nous, c’est une action fortuite, quant à celui pour nous obtenons, je ne l’ai pas vu car j’étais déjà en train de descendre de la tribune. Cela aurait été immérité, injuste, de perdre ce match, car c’est notre équipe qui a le plus proposé de jeu, tenté. Même si nous avons eu du déchet. La qualification en Ligue Europa a été très difficile, mais nous sommes contents et nous espérons bien repartir sur une nouvelle saison.»

«Sincèrement, pour avoir étudié les matches à la vidéo, puis sur ce que j’ai vu en personne, ça paraissait un objectif lointain, en particulier après l’élimination en coupe de France et tous les événements de la saison. Il était dur d’avoir cet espoir. Je suis donc très heureux. Avec le temps, nous avons eu la possibilité d’avancer, de gagner des matches. Nous aurons plus de certitudes pour la saison prochaine, nous pensons que ce club et maillot doivent être représentés en Europe et en France mieux que cette année.»

«Les compositions d’équipe dépendent de l’effectif et dépendront, donc, de l’effectif que nous aurons la saison prochaine. À Metz, elle a été mise en place pour neutraliser le pressing lorrain et profiter de l’espace qu’ils laissent derrière les latéraux. Mon schéma préférentiel, c’est un 3-4-3 ou un 4-3-3 modulable. Je suis arrivé en cours de saison, avec des joueurs en place, je me suis adapté, en faisant une équipe à chaque match pour tirer le meilleur des capacités de chaque joueur. Le schéma de ce soir (4-4-2), ça faisait très, très longtemps que je ne l’utilisais plus, mais c’était pour le match du jour.»

«Mon apprentissage de la Ligue 1 est encore en cours. J’ai pu découvrir un championnat très physique, avec beaucoup de joueurs rapides. Il fallait cette prise de température rapide, savoir ce qu’est la Ligue 1 pour pouvoir avancer. Cette connaissance offrira plus de contrôle sur les matches. L’effectif est un peu dispersé. Il faudra se poser et construire une équipe très compétitive. J’aimerais une équipe avec des joueurs qui me permettront, dans un championnat très compétitif, de mettre en place mon projet. On va étudier tout ça pour faire une bonne équipe l’an prochain.»

Frédéric Antonetti, le coach messin :

«Je pense que notre animation défensive a été bonne face à une équipe marseillaise qui nous est largement supérieure techniquement et qui impose beaucoup de mouvements. Elle nous a contrariés mais il fallait bien défendre. Il fallait attendre notre heure, mais il aurait fallu plus de qualité technique. On est en-dessous dans l’animation offensive, je le reconnais

Dylan Bronn, défenseur des Grenats :

«Je n’avais jamais vu ça. Sur le coup, on ne comprend pas trop ce qui se passe. L’arbitre siffle la fin du match, on commence déjà à se serrer les mains… Au final, non, on voit qu’il écoute dans son oreillette. On est un peu abasourdi. Heureusement que ça n’a pas d’incidence sur le classement sinon on en aurait parlé toutes les vacances.»


Un match soporiphique certes, mais de très bons Tweets !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 550 fois, écrit le par Kelyann Cet article a été posté dans Compte-rendu et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.