Le décrassage de la semaine

Amis du jour, bonjour ! Alors qu’on boucle cette première semaine de faux confinement généralisé, les joueurs olympiens sont eux encore touchés par un autre virus bien connu des footballeurs soi-disant professionnels qui n’ont plus rien à jouer dans leur saison : le virus du JEBRANLEPLURIEN. Heureusement, on a confiance en l’aptitude du professeur Sampaoli à trouver un remède, un vaccin, ou à défaut botter des culs. Et là, y aura pas besoin d’étude pour valider la mise sur le marché du médicament, les effets se verront directement.

Lundi 5 avril : du cirque et du jeu

– 9H26 –
En cette période de confinement, les cirques sont hélas fermé mais heureusement, pour les petits et les grands, le Neymar Circus reste lui bien ouvert. On salue l’initiative.

– 10h23 –
La veille, la victoire molle de l’OM contre l’ogre Dijonnais n’a pas complètement rassuré vu que l’ogre Dijonnais est dernier de Ligue 1 justement. Mais bon, Sampaoli voit « des progrès » et moi je suis assez d’accord avec lui : jouer des matchs en ne considérant plus Germain comme un joueur de foot et essayer de s’aventurer dans le camp adverse plus d’une fois dans le match, en effet, c’est un progrès.

Sur Canal plus, Habib l’eau tiède est moins optimiste que moi et Jorge :

« Avec ce contenu-là, je pense sincèrement que la rechute est inévitable. C’est-à-dire que dès que le niveau va s’élever, si le contenu est celui-ci, il y aura forcément rechute. Je trouve qu’il n’y a pas de marge. Je pense que si le niveau s’élève, il va falloir que Marseille élève clairement son niveau de jeu. On l’a vu contre Nice, il y avait une marge entre les deux équipes. C’est ce que propose Sampaoli. Il faut lui laisser du temps, mais attention quant même ».

Alors pour ceux qui n’auraient pas compris cette analyse pointue, je crois que ce qu’a voulu dire « Habib la Paraphrase », c’est que l’OM n’a pas de marge car si le niveau s’élève, la rechute sera inéluctable. Pourquoi ? Et bien, tout simplement car l’équipe de Sampaoli a très peu de marge, ce qui veut dire qu’il peut y avoir rechute lorsqu’elle rencontrera une équipe de niveau plus élevée que Dijon. Et ça, c’est parce que dès que le niveau s’élèvera, la faible marge de l’OM fera qu’il y aura forcément rechute. Et ceci parce que l’OM n’a pas de marge. C’est compris ?

Mardi 6 avril : Germain pizzaiolo ?

– 8H05 –
Aussi surprenant que cela puisse paraitre, l’Equipe annonce que Germain aurait plusieurs pistes en Italie pour la saison prochaine et encore plus surprenant, il ne s’agirait pas d’offre emploi pour un poste de pizzaiolo ou de barista mais d’un poste de footballeur. A suivre donc.

– 11H09-
La rumeur Alban Lafont à l’OM refait surface. Le gardien de l’EDF espoir va quitter Nantes où il est prêté par la Fiorentina. Alban aurait dit aux canaris « qu’il souhaite aller dans un club à dimension européenne pour disputer des échéances continentales ». Ben justement Alban, viens à l’OM ! On risque fort de jouer l’Europa Conférence Ligue l’année prochaine. Bon, c’est vrai, je te l’accorde, avec cette compétition, on est pas sur de la compétition « continentales », on est plus dans l’incontinence c’est vrai, mais viens quand même, on pourra être encore « à jamais les premiers » à jouer cette espèce de truc.

Mercredi 7 avril : le jugement de Courbis

– 10H23 –
Courbis, les jugements, c’est vrai c’est son truc. Et quand c’est pas des jugements judiciaires, il s’agit de jugement sportif. Et donc, mercredi, je tombe sur une intervention de Rolland Courbis sur un podcast RMC qui juge Balerdi très très moyen, voire médiocre, voire nul.

Bon après, il s’agit du même Rolland Courbis qui a poussé Laurent Blanc alors champion du monde (et bientôt d’Europe), titulaire indiscutable à l’OM et chez les Bleus, vers l’Inter pour 1,5 millions pour faire de la place à Eduardo Berizzo, obscur défenseur argentin qui fera 20 matchs à l’OM puis partira car je cite « il y a avait trop d’homosexuels ».

Donc, on l’aime bien le Rolland mais quand il n’y a pas de commissions à se faire sur un transfert de joueur, il est tout de suite moins lucide pour juger un joueur. On va donc attendre avant de condamner définitivement Balerdi.

– 22h03 –
Tout a un prix, tout s’achète et le PSG l’a encore prouvé mercredi soir en réalisant un gros coup en matière de transfert en s’achetant « la chatte à Dédé » au moment de son 1/4 de finale de Ligue des Champions contre le Bayern. Alors oui, vous allez me dire : « Gna ! Gna ! Sors ton maillot du FC Procuration, on s’en branle du QSG ! » et vous aurez complètement raison. Mais moi, si j’ai jeté un coup d’œil à ce match et si j’étais derrière le Bayern, c’est uniquement pour ma grand-mère qui a toujours eu un profond respect pour les Allemands. Mamie Tondue me le pardonnerait jamais si je supportais une autre équipe. La Famille, c’est sacrée !

Jeudi 8 avril : Amavi toujours décédé

– 8H01 –
Hier soir, la commission de discipline a infligé 1 match de suspension à Alvaro pour accumulation de cartons jaunes. Parallèlement, la danseuse brésilienne du PSG n’a écopé que de 2 matchs (+ 1 avec sursis) pour son attitude ignoble face à Lille alors qu’il risquait au moins 5 matchs selon le barème habituel. Que voulez-vous, je ne suis pas surpris, on sait tous que même si Neymar égorgeait de ses propres mains, un petit ramasseur de balle de 10 ans devant un arbitre, la LFP serait sympa avec lui et lui collerait juste 1 match de suspension.

– 13H30 –
Conférence de presse de Sampaoli. L’entraineur argentin annonce l’indisponibilité prolongée pour Amavi et Rongier. La dernière fois que Jordan Amavi a joué au football, l’OM jouait le titre je crois. Et pas celui de 2021 hein ? Celui de 2010, Amavi débutait alors sa carrière en U16 à Toulon. C’est sympa l’acharnement thérapeutique mais à un moment donné, il faut savoir laisser partir la personne. Même si l’euthanasie est encore interdite en France, il existe des moyens officieux à l’étranger. Il faut juste être imaginatif.

Vendredi 9 avril : le départ de Milik acté ?

– 9H01 –
D’après la Provence, Pablo Longoria suivrait avec insistance l’attaquant de Toulouse, Amine Adli et pas Amine Aldi même si ça aurait pu être le cas vu qu’on n’a pas d’argent. Le départ de Milik semble lui toujours être la tendance. Certains médias italiens parlent même d’un pourcentage à reverser à Naples sur une future vente à 12M, montant de sa clause de départ valable si l’OM ne fait pas le triplé L1-Coupe-LDC. Vente possible lorsqu’on aura levé l’option d’achat obligatoire de 8M sur le prêt de 2 ans de l’attaquant Polonais qui deviendra automatique si l’OM finit un match de Ligue 1 sans prendre de carton rouge, ce qui n’est pas gagné je vous l’accorde. Autant dire que tout ça a l’air aussi simple, honnête et limpide qu’une défense de Pierre-Jean Chalençon.

Samedi 10 avril : le hold-up presque parfait

– 21h et 27 secondes –
BUT de Montpellier ! L’OM est déjà mené 1-0. La défense de l’OM était encore aux vestiaires quand Delort ouvre le score. Pas super fair-play je trouve mais bon c’est comme ça. Gilbert Montagné, l’arbitre de touche a bien essayé d’invalider le but mais la VAR, qui a des yeux elle, l’a validé. Tant pis, toute l’équipe de l’OM repart à l’attaque. Non j’déconne, il n’y a que Lirola qui repart à l’attaque, ce qui a le don d’énerver Milik qui gueule en polonais sur ses coéquipiers que ça va pas être évident de jouer ce match à 11 contre 2. Heureusement, Alvaro trouve Kamara-tout-faire en position de 10, qui dévie le ballon pour l’attaquant polonais. Ce dernier décide alors encore une fois de montrer pourquoi on ne va pas pouvoir le garder à l’OM encore trop longtemps en éliminant toute la défense de Montpellier à lui tout seul et en manquant de respect à Hilton alors que ce dernier pourrait être son grand-père.

1-1 au tableau d’affichage et très vite 2-1 pour l’OM mais ce fut compliqué : Payet refuse de reprendre directement un super centre de Lirola et préfère plutôt adresser une passe « œuf-de-lump » à Thauvin qui lui, n’arrive pas à marquer dans une cage héraultaise désormais seulement gardée par Hilton. Impressionné par ce défenseur-gardien qui n’a pas le droit d’utiliser ses mains et qui a débuté sa carrière pro au siècle dernier, Thauvin décide de ne pas marquer. Heureusement, le sauvetage d’Hilton revient sur Pape Gueye qui prend les responsabilités dont n’ont pas voulu Payet et Thauvin, et marque sur un magnifique plat du pied des familles. A la mi-temps, l’OM mène à la Mosson alors que les joueurs étaient aux fraises 5 minutes avant. On se dit alors que ça va très vite le football.

– 22H et 59 secondes –
BUT de Montpellier qui égalise à 2-2. Décidément, pas fair play ces montpelliérains qui choisissent d’égaliser alors que la 2ème mi-temps vient à peine de commencer et que Caleta-Camping-Car n’a toujours pas fini de garer le véhicule utilitaire qui lui colle au postérieur. Vexé, le défenseur croate décide quelques minutes plus tard de faire une prise de MMA sur Sambia pour convaincre l’UFC de le recruter comme combattant MMA à défaut de pouvoir rallier les bords de la Mersey comme défenseur de football.

Mais alors que Montpellier domine, Dimitri-intermittence-Payet remplace finalement les œufs de lump par du caviar avec un super coup-franc que reprend Lucas Perrin pour marquer son premier but sous les couleurs du club de son enfance.

Réduits à 10, menant 3-2 à la Mosson, le Hold-up est tellement parfait qu’on pourrait se croire devant la saison 4 de la Casa de Papel, surtout après un sauvetage somptueux de Mandanda qui nous rappelle l’espace d’un instant, qu’il est le meilleur gardien du monde si le temps additionnel n’avait pas existé. Hélas pour Steve, les matchs durent plus de 90 minutes et nous supporters, on se rappelle soudain que Mandanda est le meilleur gardien du monde, seulement quand il s’agit de faire des arrêts de fou qui au final ne serviront à rien. Montpellier égalise donc à la dernière seconde, nous laissant un goût amer mais pas tant que ça au vu du match.

Dimanche 11 avril : moins drôle que Kev Adams

– 9H12 –
Devant une tasse de café, je tombe sur cette statistique étonnante : avec 9 cartons rouges depuis le début de la saison, l’OM est l’équipe qui prend le plus de rouges en Europe parmi les 5 grands championnats. Au niveau de la Ligue 1, ça ne lui était pas arrivé depuis la saison 96-97 avec notre quatuor magique de l’époque Jambay-Issa-Malusci-Franceschini, plus bouchers-charcutiers que footballeurs si on veut être honnête. Mais si tout va bien ce record peut être battu. On reste confiant.

– 23H01 –
La semaine s’achève et moi, je réfléchis sérieusement à ouvrir un Service Après-Vente pour mon compte twitter car je reçois de plus en plus de messages de Kevin qui veulent faire des trucs avec ma mère ou de la gastronomie avec mes morts lorsqu’ils jugent que le tweet que je poste n’est pas à la hauteur de l’abonnement d’un montant de 0 euro qu’ils déboursent chaque mois pour me suivre. Ainsi va la dure vie de saltimbanque, les gens sont toujours plus exigeants, mais comme disait Sacha Guitry (à moins que ce ne soit Franck Ribéry, je sais plus) : « plaire à tout le monde, c’est plaire à n’importe qui », et vous mes zamis, vu que vous n’êtes pas n’importe qui, j’ose espérer que mon modeste article de la semaine vous aura plus.

A bientôt les potos !

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Le Décrassage


Supporter insupportable du club phocéen depuis plus de 40 ans. Recordman de titres de champion du monde interdépartemental de la Ligue 2 du LOL. Et désormais plus gros salaire bénévole de MassaliaLive (Prends ça F. Thauvin !)
Article lu 1598 fois, écrit le par Le Décrassage Cet article a été posté dans Decrassage et taggé , , , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour Le décrassage de la semaine

  1. J’aime beaucoup. Continue.