OM financial Project : 200 millions investis au Parc Chanot ?

Nombreux sont ceux qui se demandent le véritable objectif de l’achat de l’OM par Frank McCourt. Le quotidien américain le Los Angeles Times semble avoir la réponse : la priorité actuelle de McCourt est d’obtenir la concession d’exploitation du site du Parc Chanot. Un espace de 17 hectares, dont le contrat de l’actuel délégataire, la Safim, arrive à terme en décembre 2019. On parle de 200 millions d’euros d’investissement sur le site.


Etat des lieux

Le parc Chanot accueille de nombreux événements dont le plus connu est la Foire de Marseille. Il offre actuellement 15 000 m² de surface d’exposition aux standards actuels, là où des villes comme Metz en offre 18 800 m² et Rouen 22 000 m². Le parc Chanot date des années 60 et n’a pas connu de profonde rénovation depuis.

La ville de Marseille profite de la fin du contrat de l’actuel délégataire, la Safim, pour refondre le site et le rendre plus attractif pour le tourisme d’affaires et organiser de plus grands événements sur Marseille.

L’ambition de la mairie est d’atteindre 40 000 m² de halls d’accueil.

Parmi les nouveautés, une arena de 9 000 places est envisagée. Elle permettrait aux principaux événements aujourd’hui organisés au Dôme de Marseille et au Palais des Sports de trouver un nouvel écrin.

Selon le LA Times, l’ambition de Franck McCourt serait de construire une salle révolutionnaire sur le modèle du Shed, ouvert récemment à New York. En voici une vidéo pour vous donner une idée :

Plusieurs opérateurs sont sur les rangs pour concurrencer Franck McCourt : le groupe Vinci, la Banque des territoires Provence-Alpes-Côte d’Azur et le groupe lyonnais GL Events, l’un des leaders mondiaux du secteur de l’événementiel, sont alliés pour une candidature de poids. De son côté, la Safim, l’exploitant sortant n’a pas non plus dit son dernier mot.

Pourquoi 200M€ ?

Si la mairie devrait participer au projet, les montants prévisionnels d’investissement envisagés à ce stade sont les suivants selon un rapport soumis au dernier comité technique de la ville de Marseille (voir l’article détaillé de marsactu.fr sur le sujet) :

Travaux sur les bâtiments (en incluant le coût de la future arena) : entre 194,5 M€ HT et 204,3 M€ HT (coût d’opération)

Travaux d’aménagement urbain : entre 27,6 M€ HT et 28,8 M€ HT (coût d’opération)

Voila pourquoi un projet d’une telle envergure devrait nécessiter près de 200 millions d’euros pour l’heureux gagnant.

Quels bénéfices ?

Cette concession étalée dans le temps donnera de larges bénéfices à Franck McCourt. Cela pourrait commencer dès 2020 avec le congrès mondial de la nature prévu pour être organisé au Parc Chanot.

Par ailleurs les investissements immobiliers autour des Dodgers réalisés par l’Américain sur les quinze dernières années sont toujours en sa possession et il continue d’en retirer des bénéfices (parkings, etc.), et ce bien après son départ de la franchise.

Des investissements conséquents

On sait que Frank McCourt a déjà investi près de 300 millions d’euros dans l’OM – voir notre article détaillé sur le sujet – 45 millions dans l’achat du club en octobre 2016 et 255 millions d’euros apportés lors de quatre augmentations de capital entre octobre 2016 et décembre 2018.

De plus, l’actionnaire américain de l’OM a réussi à récupérer exploitation du stade Vélodrome qui était l’un de ses objectifs affichés en arrivant à l’OM.

Enfin, Franck McCourt aurait également racheté l’Epi-Plage, hôtel prisé de la jet-set sur la plage de Pampelonne, dans le Golfe de Saint-Tropez. Le montant de la transaction serait de l’ordre de 27 millions d’euros selon Nice-Matin. L’Epi-Plage a été créé en 1959 par Jean Castel, propriétaire de clubs à Paris, et l’industriel Albert Debarge. L’établissement, initialement un club avec table ouverte transformé dans les années 1980 par ses propriétaires en hôtel axé sur le bien-être, occupe une surface de 6 500 m2 avec notamment neuf bungalows, une piscine et un tennis.

Franck McCourt avait investi 430 millions en 2004 pour acquérir l’équipe de Baseball des Los Angeles Dodgers. Il a revendu la célèbre franchise pour un montant record de 2,15 milliards de dollars au fonds d’investissement Guggenheim Partners. De quoi voir venir donc malgré les montants investis récemment en France et potentiellement ce nouvel apport pour l’exploitation du Parc Chanot.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Dragan


Rédacteur et dénicheur d'infos pour @MassaliaLive, analyste financier à ses heures perdues
Article lu 1396 fois, écrit le par Dragan Cet article a été posté dans Dossier et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.