OM-NO : vivement l’année prochaine

Dans une rencontre maitrisée de bout en bout, l’Olympique de Marseille a offert à ses supporteurs une nouvelle victoire pour terminer l’année sur la meilleure des notes. Après une première période un peu terne au niveau du spectacle, entachée de (trop) nombreux coups de sifflet et de cartons jaunes (pour Kamara, Sanson et Payet), l’OM est revenu métamorphosé en seconde période.

Dès le coup d’envoi, les Marseillais repartaient à l’attaque et sur un centre de Benedetto, l’arrière garde nîmoise cédait avec un CSC de son défenseur Sofiane Alakouch (46e). Ce but eu pour bénéfice de libérer totalement les Phocéens, et après un but refusé pour hors-jeu de quelques centimètres de Benedetto, le buteur Argentin profitait d’un tir repoussé dans un premier temps par Bernardoni, le gardien nîmois, pour conclure sous la barre (65e), avant que Dimitri Payet ne vienne inscrire un superbe but (81e). Seul point noir de la soirée, le but concédé en toute fin de match par le capitaine gardois Briançon (90e + 2).

De quoi passer les fêtes sous les meilleurs auspices !

La réaction de l’entraineur marseillais, André Villas-Boas :

« C’était très important de gagner. Tout le monde était nerveux, moi aussi, et il fallait contenir notre impatience. Évidemment, le but nous donne un énorme boost de confiance, il a mis plus de calme dans notre jeu, après on savait qu’on gagnerait le match. On a pris un peu de marge sur nos poursuivants, mais Rennes (20e journée, à la reprise) sera un match très important. On a des rencontres très difficiles en deuxième partie de saison, en déplacements à Rennes, à Bordeaux, à Saint-Étienne, à Lyon, à Lille…

Mon bilan à mi-saison ? Je pense que le changement a été individuel, parce que la qualité est là. Chacun a changé de mentalité, c’est ce qui nous permet d’être deuxième, parce que l’équipe est la même quasiment que celle qui a joué la finale de Ligue Europa (2018), et qui a fini cinquième l’an dernier. Maintenant la trêve arrive, et c’est bien, on va pouvoir se reposer un peu. »

Les propos de Bernard Blaquart, le coach nîmois qui loue la qualité de l’équipe phocéenne :

« Quand le match s’est ouvert en seconde période, on a eu des possibilités. On peut revenir au score avant la fin du match… Le penalty non sifflé ? Ce n’est pas une excuse. Ça ne tourne pas en notre faveur, mais c’est comme ça », a-t-il déclaré face aux médias. Et d’ajouter : « L’OM ? Le chemin est encore très long. Mais vu d’où ils sont partis et vu où ils sont aujourd’hui, on peut être optimistes pour eux. Ils ont énormément progressé depuis le début de saison. Et le retour de Florian Thauvin peut être un plus pour eux. Tous les feux sont au vert. L’équipe a bien progressé et il n’y a pas de raison que ça s’arrête là. »

Et enfin, l’interview du miraculé Jordan Amavi, qui ne cesse d’enchainer les performances convaincantes après un début de saison (très) compliqué :

« On a bossé, on est récompensé. Nîmes a essayé de nous faire sortir du match mais on a su rester concentré. Quand on est revenu, on a su accélérer. Comment expliquer cette série ? Plein de choses entrent en jeu, le coach nous pousse et le travail paie. D’un point de vue personnel ? Dans les moments difficiles, personne ne m’a lâché et cela se ressent aujourd’hui sur le terrain. Après le genou (rupture d’un ligament croisé, ndlr), c’est la deuxième période la plus dure de ma carrière mais j’ai su relever la tête. »

Les réactions sur les réseaux sociaux, après ce dernier match de l’année qui voit l’OM terminer second après la première moitié de saison :

En souhaitant à tous les Marseillais de très bonnes fêtes de fin d’année, avec le Père Noël Payet !

Article écrit par Kelyan

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de MassaliaLive


MassaliaLive, l'OM vu par des supporteurs, sur un ton décalé et toujours avec une totale liberté. En bref, vous ne lirez pas ceci ailleurs ! MassaliaLive, on annonce la couleur !
Article lu 1079 fois, écrit le par MassaliaLive Cet article a été posté dans Fil infOM et taggé , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.