Stade de Reims 1-0 OM : retour vers le futur

La saison dernière, la magnifique victoire marseillaise 5-0 à Reims portait l’empreinte séduisante de Bielsa. Quelques mois plus tard, une défaite 1 à 0 dans le même stade souligne le champ de ruines que laisse son départ soudain.

Notes NEW (brut)



30

Mandanda


Mendy


Rekik


NKoulou


Dja Djédjé


Lemina


Romao


Ocampos

26

Thauvin


Alessandrini


Michy

 

Le groupe

Mandanda: 3/6 ★★★☆☆☆ 

Triste 300e match en L1 et avec l’OM pour capitaine Steve. Même si sa passivité sur le but encaissé agace comme souvent, il est masqué. En revanche, il sort deux bons arrêts qui ont entretenu un micro-espoir d’éviter la défaite.

Mendy : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Volontaire et disponible, il a au moins eu le mérite de ne pas se cacher sur le terrain, où il fait parler sa puissance. Malheureusement paumé comme ses copains,  il a commis beaucoup trop d’approximations.

Rekik : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Drôles de conditions pour une arrivée. Rekik a montré des qualités, dans les duels et la remontée du ballon. Mais s’est aussi montré bien trop imprécis et tendre au marquage, ce qui aurait pu coûter un but.

transfertfoot-lacombe-aulas

« C’est Nkoulou que je voulais bordel, pas Morel »

Nkoulou : 4/6 ★★★★☆☆ 

Le meilleur olympien du match. Et le dernier leader de cette équipe. Élégant et rassurant, il a beaucoup parlé avec ses partenaires et a essayé de sonner la révolte. En l’état actuel, un départ serait catastrophique.

Dja Djédjé : 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Lui aussi a laissé beaucoup d’espaces, lui aussi a beaucoup proposé et bougé, les qualités de Mendy en moins.

Lemina : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Kaboré 2.0. Il récupère beaucoup de ballons, qu’il reperd aussi vite. Avec toujours cet insupportable besoin de jouer en soixante touches de balle. Qu’on le vende aux Anglais ou qu’on lui achète une cervelle. A sa décharge, c’est dur de progresser quand on est encadré par Romao.

Romao : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Un deuxième carton jaune idiot et mérité, un match au diapason de l’équipe, ni  pire ni meilleur. Du Romao dans le texte, limité. Sauf que les matchs comme celui-ci rappellent à quel point c’est insuffisant. Il n’a même pas les aptitudes de Lemina pour nous frustrer.

Alessandrini : 1.5/6 ★½☆☆☆☆ 

« L’enfant des Chartreux » a été très performant cette semaine… pour se tripoter le nombril dans la presse ! Comme on ne peut pas être partout, il a comme souvent été invisible sur le terrain, se signalant par des frappes débiles dignes de son modèle, Gignac. Sorti à l’heure de jeu, sans doute à cause de Bielsa…

Thauvin : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Que des numéros 10 dans sa tête. Enfin positionné au poste de ses rêves, il a confirmé qu’il n’avait rien à y faire. Comme Lemina, il donne l’impression de faire tout le temps le même match depuis son arrivée: il est doué, il sait éliminer, puis il fait le mauvais choix et perd la balle. Même verdict que pour Alessandrini: qu’il commence par être bon avant d’être le patron. Devant l’ampleur du chantier, le vendre pour renforcer l’équipe est peut-être à envisager. Même si la défaite est mauvaise conseillère.

Ocampos : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Sept millions dans un mercato où on les compte. Un choix de Bielsa, qui s’est barré ensuite. Un énième jumeau de Thauvin quand l’OM manque terriblement de présence dans la surface pour aider Michy. Ocampos va devoir vite se bouger, sous peine de vivre une année compliquée.

Michy : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Match très décevant de Michy, qui a joué pour lui, comme le symbolise sa balle d’égalisation gâchée en fin de match parce qu’il frappe bêtement au lieu de servir un coéquipier. Le recrutement de quelqu’un pour l’épauler est impératif.


Les remplaçants

Bouna Sarr a fait comme les copains : des dribles puis des passes ratées. Le profil préféré de Vincent Labrune, a priori.

Sparagna a discrètement comblé le trou laissé par l’exclusion de Romao. C’était difficile de faire plus transparent que le togolais, mais il lui faudra montrer autre chose au prochain match, qu’il devrait débuter. Sauf si Passi panique et lance Lassana Diarra.

N’Koudou est entré en fin de match, comme d’habitude. Pour pas grand-chose, comme d’habitude.


L'environnement

L'OM cherche un profil bien précis pour faire progresser son effectif

L’OM cherche un profil bien précis pour faire progresser son effectif

 

L'adversaire : 4/6 ★★★★☆☆ 

Surmotivé, Reims s’est aussi montré entreprenant et adroit. Rien à voir avec Caen la semaine passée. Quelques jeunes semblent prometteurs, à l’image du buteur.

On ne va pas noter Franck Passi, parce ça reviendrait à s’acharner sur lui : aucune initiative, il a fait « comme Bielsa », la discipline en moins et le sourire en plus, en croisant les doigts pour que ça marche. À 1-0 contre lui, il sort quand même un offensif pour compenser l’expulsion de Romao, ce qui est est d’une frilosité incompréhensible !
Il ne semble pas avoir prise sur grand-chose. On peut cependant admettre qu’il fait avec le matos qu’il a, c’est-à-dire, sans attaquant sur le banc, mais avec une cohorte de jeunes idiots estampillés « Dortmund » et orphelins d’un leader technique.

Les comptes sont à demander à son président. On espère bien sûr qu’un entraîneur de qualité va arriver. Toutefois, sans un meneur de jeu et un attaquant supplémentaires, au minimum, cela ne suffira pas.

"J'ignorais que Franck Passi avait été nommé entraineur par intérim. je suis abasourdi"

« J’ignorais que Franck Passi avait été nommé entraîneur par intérim. je suis abasourdi »

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 3053 fois, écrit le par boodream Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , . Sauvegarder le lien.

3 Réponses pour Stade de Reims 1-0 OM : retour vers le futur

  1. Alessandrini… Pfff parlons en, le mec se permet de dire dans la foulée du depart d’el Loco : « Bielsa c’est du passé  » maintenant il suggère le maintien de passi ou l’arrivé de Antonetti qui d’après ses dires l’a fait progressé contrairement à Bielsa.
    Alessandrini est un petit joueur de ligue 1 avec une petite mentalité préfèrent le confort avec un entraîneur « copain » plutôt que la progression et la remise en question permanente avec un coach de haut niveau.
    Alessandrini je te vomis !!!!
    PS:hormis cet aparté Quelque peu agressif, je suis d’accord avec les notes et l’analyse du match… Comme souvent.

    • Agressif mais je te rejoins totalement. Un joueur avec cet esprit, il se serait vite fait lourder par les supporters il y a quelques années.

  2. Excellent ! 🙂