RCL (0-4) OM : les notes

L’OM a montré son meilleur visage pendant une heure. Suffisant pour planter quatre buts à Lens. Mais Lens n’est pas Paris…

Notes-logo-3



Mandada


Mendy


Aloé


Fanni


Dja Djé Djé


Imbula


Romao


Ayew

10

Payet

26

Thauvin


Gignac

Le boulet

Gignac : 2/6 ★★☆☆☆☆ 

Du Gignac pur sucre. De la volonté, de l’envie, et moins d’intelligence qu’il n’y a d’eau dans le désert. Sa première occasion a donné le ton, quand il a tué un pigeon en voulant faire son éternelle spéciale au lieu de contrôler une merveilleuse ouverture de Payet. Il s’est ensuite illustré en tentant bêtement sa chance à n’importe quelle distance. Remplacé à la mi-temps. On espère qu’il débutera le prochain match sur le banc.

 


MVP

Mandanda: 4.5/6 ★★★★½☆ 

Match impec’ du capitaine de l’OM. Rassurant et décisif, il a su répondre présent quand l’OM a souffert, et confirme son excellente saison. Idéal, avant de disputer deux matchs dans les buts d’une équipe de France où il a peut-être un coup à jouer.

Payet : 4.5/6 ★★★★½☆ 

L’autre grand bonhomme du match et de la saison de l’OM. Dans une équipe aux individualités talentueuses, mais rarement lucides dans le jeu, la justesse du Réunionnais fait toute la différence. Le meilleur passeur du championnat n’est pas seulement décisif dans le dernier geste, il bonifie le jeu de toute l’équipe.

 


Le groupe

Mendy : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Alors que le disque rayé des pseudo spécialistes n’en finit plus de tourner sur les vrai-faux problèmes du 3-3-3-1, Mendy s’est montré très à l’aise dans le rôle particulier qu’a confié Bielsa aux latéraux, avec une puissance bienvenue dans l’entrejeu. S’il a un peu délaissé son couloir en première mi-temps, son activité en seconde est récompensée par une passe décisive.

Aloé : 2.5/6 ★★½☆☆☆ 

Pas grand-chose à lui reprocher, mais de grosses carences. En retard sur les duels, et très brouillon à la relance, le minot a été aussi volontaire que d’habitude, mais assez fébrile.

Fanni : 3/6 ★★★☆☆☆ 

En l’absence de Nkoulou et de Morel, c’était au Martégal de diriger la défense marseillaise. Il n’a pas su le faire, mais n’en a sûrement pas la capacité. Il a rendu une copie correcte néanmoins, avec de bonnes interventions, notamment de la tête.

Romao : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Son but sur un coup franc de Payet lui assure la moyenne. Mais Romao a été un peu en dedans. Il semble avoir du mal à assumer le rôle crucial qu’il est supposé occuper dans cette organisation-là, perdu entre le couloir droit de la défense et la première relance dans l’axe. Il illustre l’exigence de réactivité du projet de jeu mis en place.

Dja Djé Djé : 3/6 ★★★☆☆☆ 

Remplacé à la mi-temps, il s’était pourtant mis en évidence par une grosse activité et de nombreux centres. Mais contrairement à Mendy, il a parfois rechigné à revenir vers l’axe. Son remplacement précoce reste sévère.

Imbula : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Il n’a pas été le détonateur décisif du début de saison, mais pas non plus le kéké agaçant de ces dernières semaines. Bien pris, comme souvent désormais, il a été moins flamboyant que contre Lyon, mais précieux et assez juste.

Thauvin : 4/6 ★★★★☆☆ 

Son meilleur match depuis un bon moment. Généreux et appliqué, il a fait les efforts sans broncher dans un rôle ingrat, tout en apportant une percussion importante en phase offensive. Il lui manque toujours cette confiance qui lui permettrait de jouer plus simple, mais il semble à nouveau sur la bonne voie.

Ayew : 4/6 ★★★★☆☆ 

Lui est comme un poisson dans l’eau avec Marcelo Bielsa. Tour à tour latéral gauche pour tacler, ailier pour centrer, ou attaquant de soutien pour proposer une solution en contre ou dans la surface adverse, son habituelle activité est récompensée d’un but amplement mérité. On lui pardonne aisément un peu de déchet.


Les remplaçants

Ocampos est discrètement rentré dans un match déjà plié.

Batshuayi : 4.5/6 ★★★★½☆ 

En 45 minutes, le Belge a (encore)  planté un doublé. Hyper réaliste, juste dans ces choix, au-dessus techniquement, les qualités de l’avant-centre recruté cet été en font un futur cadre en puissance… s’il est capable de constance.

Lemina : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

Appelé à compenser la suspension d’Imbula contre Paris, il a réalisé une bonne rentrée, à la fois tonique et appliqué. Il paraît capable de tellement de choses avec lui qu’on se demande si l’absence à venir de son partenaire, qui aimante le ballon, n’est pas un excellent moyen de le libérer.


L'environnement

L'adversaire : 3/6 ★★★☆☆☆ 

On entend systématiquement que cette équipe de Lens est courageuse, mais limitée. Elle l’a encore démontré sur ce match, ne se décourageant jamais malgré des erreurs impardonnables au plus haut niveau. Une équipe qui ressemble à son coach, qui insiste beaucoup sur les « hommes », mais semble incapable de réfléchir à autre chose.

Bielsa : 3.5/6 ★★★½☆☆ 

On ne sait pas si Laurent Paganelli est simplement un imbécile, ou si c’est un imbécile qui défend ses médiocres copains. Toujours est-il que le score et la manière démontrent une fois de plus la cohérence des choix de Bielsa, dans un championnat où ils ne sont sans doute pas assez simples pour être appréciés par le footeux de base. Cela étant dit, difficile de ne pas s’agacer de le titularisation de Gignac. Même si le scénario s’est avéré idéal, on comprendrait très mal une – fort possible – non-titularisation de Michy contre Paris

L'arbitre : 4/6 ★★★★☆☆ 

Quelques petites erreurs, mais pas de but injustement refusé ni de rouge venu de la quatrième dimension.

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 3184 fois, écrit le par boodream Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.