Reims (0-5) OM : les notes pleines de bulles !

Non, vous ne rêvez pas et ce ne sont les joueurs de l’Atlético ou de Chelsea qui ont pris la place de ceux de l’OM ce soir, mais l’équipe s’est enfin mise à bosser avec un entraîneur qui connait beaucoup de choses sur le football, et pas seulement le tennis-ballon. Durant le match, on ne s’est pas ennuyé une seule minute, et même le léger coup de mou de l’escouade marseillaise en fin de rencontre est nettement excusable. L’OM, qui avait déjà pris un rythme de trois ou quatre buts marqués par match, s’est offert cette fois-ci, une victoire 5-0 à l’extérieur face à Reims, laquelle s’avère être également la cinquième de rang en Ligue 1. De quoi savourer un peu et sabrer le Champagne !


MVP

 On est tenté de mettre toute l’équipe, tellement ce fut d’une limpidité déconcertante !


Le boulet

L'adversaire : 1/6 ★☆☆☆☆☆ 

Il faudra effectivement s’habituer à voir les adversaires de l’OM dans cette catégorie cette saison, avec un tel rythme de la part de nos joueurs ! Que dire de cette équipe rémoise, sinon qu’elle n’a pu que subir la déferlante phocéenne. On sent toutefois que Fortes, entré après la pause en lieu et place de Devaux, a un certain potentiel. Placide, le portier remplacé par Agassa après la pause,  a su arrêter le pénalty de Gignac et on peut saluer cela avec fair-play.


Le groupe

Mandanda : 5.5/6 ★★★★★½ 

Même s’il nous a fait une petite frayeur en première période en se prenant pour Léo Messi, il s’est nettement rattrapé par la suite. En effet, si le nombre de ballons qu’il a eu à gérer n’est pas énorme, il a été présent – et de superbe manière ! – lorsque l’on a eu besoin de lui, notamment à deux reprises (à la 70e sur une reprise de Courtet et trois minutes plus tard en boxant une frappe puissante d’Albaek aux 25 mètres) où il nous a gratifié de parades exceptionnelles et d’un niveau enfin digne d’un gardien de but international. Ce soir, c’est vraiment El Fénoméno !

Dja Djédjé : 4.5/6 ★★★★½☆ 

S’il a souvent été fébrile et brouillon en première période, ne sachant pas quoi faire du ballon, il a enfin trouvé son rythme au cours du match et s’est même révélé passeur décisif (52e) sur le premier but d’Ayew, en reprenant le ballon au coin droit de la surface rémoise et en le déposant parfaitement sur la tête du Ghanéen. On notera également sa belle frappe aux 25 mètres à la 35e minute qui méritait une toute autre issue, Placide s’y reprenant d’ailleurs à deux fois pour la bloquer. Allez, Gégé, on y croit. Caramba !

Nkoulou : 5/6 ★★★★★☆ 

On a vraiment retrouvé le grand Koulaye ! Tout en maîtrise et en sobriété, il a regagné bon nombre de ballons et annihilé la plupart des (rares) assauts champenois. Il s’est même permis une montée sur corner (56e) mais sa tête puissante n’était pas assez cadrée. Dommage pour lui, mais sa copie reste quasi-parfaite.

Morel : 5/6 ★★★★★☆ 

S’il a été légèrement hésitant une fois ou deux durant tout le match, il nous a encore pondu un match exemplaire ! Rarement pris au dépourvu par les attaquants adverses, son entente avec Nkoulou a semblé encore une fois excellente et tellement naturelle. On notera surtout son ouverture lumineuse (27e) pour Mendy, parti en profondeur sur le couloir gauche et centrant en direction de Payet et Thauvin qui louperont le ballon tous les deux, et la belle intervention de l’ancien merlu à la 50e, lorsqu’il repoussa de la tête un coup-franc de Moukandjo. Le carton jaune dont il écope à la 11e minute suite à son intervention sur Oniangué parait même assez sévère. Une fois de plus, il nous impressionne !

Mendy : 5/6 ★★★★★☆ 

Passeur décisif grâce à son joli centre en direction de Gignac, permettant à ce dernier d’inscrire son premier but, Mendy a lui aussi effectué un sacré match en déboulant constamment sur son boulevard gauche et en répondant présent défensivement. Son centre instantané – suite à l’ouverture de Morel – en direction de Payet puis Thauvin méritait beaucoup mieux. Il a aussi failli permettre à… Mavinga de marquer contre son camp (33e). On oubliera même sa mauvaise ouverture sur Ayew en tout début de match !

Romao : 5/6 ★★★★★☆ 

Lui aussi mérite amplement ses cinq étoiles, tant son abattage et son implication furent phénoménaux, et sur une seule période s’il vous plaît ! Il a en effet été remplacé par Lemina à la pause afin de souffler en vue du match de dimanche, et paraissait légèrement blessé. Surtout, le Togolais aura sorti durant 45 minutes un nombre conséquent de ballons dans l’entrejeu en les nettoyant au Kärcher pour les transmettre à ses partenaires offensifs. Du Romao++ !

Imbula : 5/6 ★★★★★☆ 

Il a commencé le match assez timidement et a perdu quelques balles. Mais c’était alors le calme avant la tempête, car la suite relevait davantage de Twister. Giannelli a été tout bonnement impressionnant, à l’image de son compère Romao, en extirpant proprement les ballons et en nous gratifiant de percées dont lui seul a le secret. Son centre puissant à destination de Batshuayi (65e) – entré quelques minutes auparavant – était un avertissement sans frais, avant son superbe but d’une puissante frappe croisée des 25 mètres qui récompensa alors une audace bienvenue et sonna le 5-0 des Olympiens tel une cerise sur le gâteau (ou cherry on the cake pour les english-friendly). Seul point négatif, mais assez léger : il garde encore trop le ballon…mais moins qu’à l’accoutumée ! On va enfin se régaler avec lui, si ça continue…

Thauvin : 4.5/6 ★★★★½☆ 

Certes, il a été passeur décisif sur le quatrième but marseillais (59e), pas étranger au second but de Gignac et de l’OM et a semblé globalement en meilleure forme que samedi dernier face à Rennes. Sa débauche d’énergie et sa reprise accrobatique (22e) ce soir sont également à saluer, mais il n’a pas toujours été dans le bon tempo sur les phases offensives côté droit. Il a surtout joué les attaquants pivots, notamment sur le troisième but olympien, en gênant Agassa et permettant à Dja Djédjé de récupérer la balle pour faire marquer Ayew. Remplacé par Alessandrini à la 62e, il aura besoin de souffler lui aussi, afin de retrouver son réel niveau de jeu.

Payet : 5.5/6 ★★★★★½ 

Ca se confirme : il va faire mal cette saison ! Ses transmissions ne sont que régal et le travail de sape qu’il effectue en compagnie de deux milieux défensifs est impérial. Il sait aussi prendre la profondeur, comme en atteste le pénalty qu’il a provoqué à la 7e minute. Sa combinaison avec Thauvin sur le second but olympien – inscrit par Gignac – est un pur délice. Il aurait pu scorer à la 27e sur le centre de Mendy, mais rata la balle de peu, tout comme Thauvin qui ne peut reprendre lui non plus. En un mot comme en cent, il se révèle comme un véritable poison pour les écuries adverses et par la même occasion comme le métronome actuel de l’équipe phocéenne. Pourvu que ça dure ! La seule chose qui nous fait peur, c’est qu’il a disputé les quatre-vingt-dix minutes ce soir, contrairement à d’autres. Sera-t-il encore vert face aux Stéphanois ? (oui, elle était facile, celle-là aussi…)

A.Ayew : 5.5/6 ★★★★★½ 

Il a répondu de la plus belle des manières aux critiques qui ont fusé à son encontre ces derniers jours. Non seulement il fut auteur ce soir d’un abattage dont il est coutumier et dont il ne s’est jamais départi – y compris au creux de la vague – mais il a tout simplement irradié sur son côté gauche ! Son doublé, sur une tête (52e) et sur un merveilleux coup du foulard (59e), n’est que la résultante d’une envie, d’une abnégation et d’une justesse de jeu énormissimes. Et dire qu’il aurait pu marquer de la tête dès la 22e minute, suite au retourné accrobatique raté de Thauvin, mais c’était sans compter sur une superbe détente de Placide (qui ne l’était pas, sur le coup…)

Gignac : 5.5/6 ★★★★★½ 

Il n’a pas risqué de se laisser abattre par son pénalty stoppé par Placide (7e), puisqu’il infligea par la suite un doublé au portier du Stade Rémois. Deux buts, tous deux de la tête. Le premier est survenu seulement une minute après le malheureux péno, sur un amour de centre de Mendy qui ajuste pour APG. Le second, c’est à la 20e minute, sur un ballon repoussé par Placide suite à une frappe de Thauvin. On peut surtout souligner sur ce but le placement parfait de Gignac, qui a grandement progressé dans ce domaine, comme d’ailleurs l’ensemble de ses coéquipiers. C’est dans ce genre de détails qu’on voit que l’effet Bielsa est palpable. Bravo à Gigi – remplacé par Batshuayi à l’heure de jeu en vue de dimance prochain – qui prend le large au classement des buteurs ! Il en pense quoi, au fait, le géant Krisprolls de Paris ?

Lemina : 4/6 ★★★★☆☆ 

Entré à la place de Romao poste pour poste, Mario a effectué une rentrée intéressante, en récupérant quelques ballons et n’en perdant pratiquement pas. Encourageant.

Alessandrini : 5/6 ★★★★★☆ 

Il a une énorme envie et ça se voit ! Remplaçant Thauvin et évoluant au même poste que ce dernier sur le flanc droit (le gauche étant pris par Ayew), Romain a lui aussi montré de belles choses en l’espace de seulement une demi-heure, lançant parfaitement Batshuayi (86e) et s’arrachant pour conserver le ballon dans l’entrejeu. On va lui mettre les cinq étoiles car il s’avère prometteur pour la suite. Si même les remplaçants sont bons, c’est impeccable pour l’OM.

Batshuayi : 4.5/6 ★★★★½☆ 

Entré en même temps qu’Alessandrini et à la place de Gignac, le Belge n’a pas pu se mettre en évidence, loupant notamment sa plus belle occasion à la 86e minute lors de son face-à-face avec Agassa. Mais son temps de jeu jusqu’ici famélique plaide en sa faveur et lui laisse le bénéfice du doute. Et ce n’est pas de sa faute si APG est en pleine bourre. Gageons qu’il aura l’opportunité de briller cette saison. On l’a souvent dit, mais un banc de touche c’est important, on l’a vu en 2009/10…


L'environnement

Le coaching : 6/6 ★★★★★★ 

Même si la perfection est rare pour avoir six étoiles et que l’adversaire du soir n’était que Reims, profitons de cette manita à la française pour rendre hommage à Marcelo Bielsa, qui semble pouvoir changer le plomb le plus lourd en or le plus sublime. Un Morel défenseur axial cinq étoiles et un Gignac meilleur buteur et devançant Zlatan de deux buts : si on nous avait dit ça en avril dernier…

L'arbitre : 5/6 ★★★★★☆ 

Antony Gautier a été très bon ce soir, même si la biscotte à destination de Morel semble quelque peu sévère. Il ne s’est pas fait prendre pas la simulation de Mandi dans la surface de réparation marseillaise (31e). Un arbitre qui laisse jouer et n’intervient pas à tout bout de champ, ça aussi, ça fait plaisir !

L'ambiance : 4.5/6 ★★★★½☆ 

Eric Di Meco et Christophe Josse l’ont souligné à l’antenne de Bein : si les joueurs marseillais ont fait le spectacle sur le terrain, les supporters olympiens l’ont fait dans les tribunes, en chantant et sautant comme au Vélodrome. On était chez nous ! Sinon, du côté des spectateurs rémois, quelques « Bielsa, Bielsa on t’enc*** » en première période, puis des « Gignac, Gignac on t’enc*** » en seconde. Voilà, voilà…

L’OM, privé de compétition européenne cette saison, n’aura pas beaucoup l’occasion de disputer trois matchs en une semaine. Lorsque cela arrive, comme cette semaine, il faut savoir bien gérer et faire tourner l’effectif, ce qu’a su faire Bielsa ce soir. Et dimanche prochain, ce sera le véritable grand test, puisque selon les dires de certains, les Marseillais n’ont pas encore affronté d’adversaires de gros calibre. Contre Saint-Etienne, il faudra également livrer un grand match, dans un Vélodrome qui sera très certainement chauffé à blanc !

Et, plus que jamais : ALLEZ L’OM !!!!!!!!!!!!!!!!

A lire également...
Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Jogabonito


Combattre pour l'OM à la vie à la mort, depuis 1980 en ce qui me concerne.
Article lu 3685 fois, écrit le par Jogabonito Cet article a été posté dans Les notes et taggé , , , , , . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.