EAG-OM : C’est la reprise, et c’est déjà pas mal

On a beau dire, les matchs officiels de l’OM, ça nous avait manqué! Malgré des matchs amicaux peu rassurants, les olympiens se rendent à Guingamp avec ambition…on prie donc pour voir au moins un tir cadré.

Alors que certains s’interrogent sur l’arrivée de Khlifa, celles d’Abdallah,Kadir, Raspentino ou encore Sougou ont prouvé que l’OM savait recruter convenablement, en attendant la prolongation de contrat de Gignac

Baup, saison 2

C’est reparti pour un tour. Moribond il y a un an, l’OM a décroché une place de dauphin surprenante et méritée : Surprenante, parce que cette équipe a traversé la saison sans jamais se trouver collectivement. Méritée, parce son manque de génie et de talent a été compensé par une envie et une discipline tout à fait respectable. A l’image de son coach ressorti du placard, cette équipe a simplement joué avec ses armes qui souvent,l’ont mené aux 3 points. Sauf que Baup ne partait tout de même pas d’un effectif de promu, et a donné l’impression de ne pas savoir faire jouer autrement son équipe.

Le recrutement opéré cet été, qui a identifié les points faibles de l’équipe, (Morel, Cheyrou, Amalfitano, un banc faiblard peut-être appelé à se renforcer encore) a beau sembler cohérent, la mayonnaise ne donne pas encore l’impression de prendre. Toujours aussi stériles, les olympiens sont moins revanchards cette année, donc potentiellement moins solides. La saison écoulée ne restera qu’une anomalie si l’homme à la casquette n’est pas capable de proposer autre chose, autrement. Avec la C1 en prime, la réussite de cette saison dépend davantage de lui que possibles mouvements.

Imbula, comme Drogba ?

Des mouvements, Imbula va précisément en impulser un paquet. Le néo-marsellais, arrivé en provenance de l’adversaire inaugural des olympiens dans ce championnat, est logiquement en phase de rodage pour le moment. Cela ne l’a pas pour autant empêché de montrer quelques promesses plutôt séduisantes. Recruté à un poste de relayeur qu’André Ayew souhaitait occuper, le jeune milieu de terrain se sait attendu. Il assure pouvoir assumer. S’il se canalise, tout devrait finir par rouler.

Car le potentiel de ce joueur est immense. A l’image de Didier Drogba, illustre ancien guingampais passé par l’OM, Gianelli Imbula semble promis à terme à un grand club européen, à condition de s’imposer à Marseille. Le possible départ d’Ayew au profit d’un ailier plus percutant pourrait toutefois lui poser quelques soucis, alors qu’il s’est montré plus tranchant balle au pied que convainquant à la récupération. Rencontrer son club formateur est en tous cas un joli début en L1.

Saber Khlifa à l’OM : la fausse mauvaise idée ?

Avant même le début de ce mercato estival, le nom de Saber Khlifa était évoqué avec insistance à l’OM. Soyons plus précis : son entourage évoquait l’OM avec insistance. Dans un club normal, cela n’aurait rien voulu dire. Dans un club qui a raté Thauvin cet hiver pour mettre davantage d’argent deux joueurs (Kadir et Sougou) globalement médiocres mais ayant précisément le bon « entourage », cela aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Sur le papier, la tentation est grande d’être très hostile à cette « surprise ». Qui n’a aucune préparation dans les jambes et semble considérer le professionnalisme comme optionnel, sur fond de problèmes familiaux.

Une seule bonne saison en L1, des buts spectaculaires en trompe-l’œil, des pépins physiques à répétition, et un profil énigmatique d’attaquant incapable de jouer seul en pointe, de déborder, de jouer en pivot mais ayant une prédilection pour le côté gauche. Non, il ne s’agit pas d’un bref descriptif des caractéristiques d’André-Pierre Gignac, mais bien de ce qui aurait tendance à faire tiquer n’importe quel adepte de l’OM à l’annonce de l’arrivée de l’international tunisien. La main pas particulièrement heureuse de José Anigo dans son Maghreb chéri ces dernières années ne fait qu’ajouter au scepticisme de certains. Peut-être un peu hâtivement.

Car celui qui vient de parapher son contrat s’est illustré par une certaine régularité, soulignée par un excellent ratio de buts par match. Face à l’apathie constatée l’an dernier et confirmée en préparation sur le front de l’attaque olympienne, il est clairement malvenu de cracher a priori sur une option en plus. Au-delà de stats flatteuses dont on sait bien qu’elles n’offrent pas de garanties, Khlifa a su être performant dans le jeu. Remuant et adroit, plutôt bon techniquement. A deux millions et demi d’euros, c’est un pari moins farfelu que certains déjà tentés par le passé. A voir sur le terrain.

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
Article lu 2062 fois, écrit le par abble Cet article a été posté dans Avant-match et taggé . Sauvegarder le lien.

Les commentaires sont clos.