J 10 | OM-RCSA : le JHExit !

Capitale mondiale de la choucroute, « the place to be » pour toutes les cigognes au printemps, ville du parlement européen et donc du Brexit, c’est le Racing Club Strasbourg Alsace que nos Olympiens s’apprêtent à rencontrer ce dimanche soir. Dans un vélodrome, n’en doutons pas, plein à faire craquer le plus dur et le plus fervent partisan de Boris Johnson, premier ministre britannique de son état et pourfendeur de la présence de la perfide Albion au sein de la communauté européenne en seul fait d’arme.

Tour européen avant le JHExit

Et nous profitons de la réception du symbole de l’Europe en France pour lancer deux mouvements totalement indépendants l’un de l’autre mais néanmoins essentiels selon nous. Le premier est l’Eyrauxit ou JHExit (les deux seront acceptés) et le second est l’OMLigueUnXit. Le premier consiste en un départ pur et simple de notre président ou mouvement plus communément appelé « Eyraud Dégage ». Vous comprendrez que la politesse qui anime les lignes de notre rédaction en général et les miennes en particulier m’interdit d’employer une telle expression, mais l’idée reste la même.

Le second est un peu plus technique. Il s’agit de retirer notre club de la Ligue Un Conforama pour aller jouer dans un autre championnat Européen. Si nous avions le choix, nous choisirions l’Allemagne, pour des raisons diverses et variées comme la passion encore populaire qui anime les stades de Bundesliga ou la probité inébranlable (comme Jacques-Henri) des arbitres de cette ligue. Mais la distance siérait mieux à notre adversaire européen du soir, car oui, rappelons-le, ce dimanche soir nous affrontons un adversaire à dimension européenne, certes éliminé par l’Eintracht Francfort, dans un derby de la saucisse de haute volée, mais européen tout de même. Et ça, ça se respecte.

Pour des raisons d’éloignement donc, nous ne pourrons pas rejoindre la Bundesliga. Il s’agit de trouver le championnat qui réunira les conditions suivantes :

  • Un championnat pas trop loin en termes de distances comme sus-évoqué, pour des raisons de logistiques et de temps de transport évidentes. Faire se déplacer Amavi et Sertic sur un terrain c’est déjà assez compliqué, si en plus on doit les faire se déplacer à travers le Kazakhstan. Éliminons donc d’emblée, PremierLeague, Eredivisie et Jupiler Pro League ainsi que toute l’Europe de l’Est.
  • Des arbitres de qualité et qui n’ont jamais été corrompus… Donc pas l’Italie. Car faut-il le rappeler, dans la grande botte, il y a la Juventus et les autres. Même le Milan depuis qu’il n’y a plus Berlusconi, n’a plus son mot à dire et sombre dans les bas-fonds du classement du Calcio.
  • Un Championnat où nous avons une chance de briller un minimum tout de même. Donc pas l’Espagne, parce que battre Séville, Barcelone, Valence, Madrid… Bilbao et même Valladolid -n’en déplaise à l’ineffable Stéphane Guy -, en l’état actuel des choses et de notre effectif, soyons réalistes, ce n’est pas possible.

Il nous reste donc Chypre, Malte, Andorre et la Suisse. Je vous laisse le soin de choisir parmi ces destinations bucoliques. En ce qui me concerne je choisirai la Suisse, quitte à trouver un paradis footballistique, autant qu’il soit aussi bancaire pour notre américain de propriétaire.

Bretzels et Matz Sels

Mais revenons à notre adversaire européen du soir entraîné par l’estimable – puisque ex-olympien – Thierry Laurey. Les Alsaciens restent sur des résultats en dents de scie puisqu’ils viennent d’enchaîner sur leurs cinq derniers matches : défaite à Paris, victoire face à Nantes, défaite à Lille, victoire contre Montpellier et défaite à Dijon. Ils pointent à une très modeste dix-septième place au classement (ce qui ne reflète pas leur véritable niveau selon moi) avec seulement neuf unités au compteur soit autant que Lyon.

Est-ce vraiment une indication ? Sachant que notre club lui, en compte quatre de plus seulement. Et lorsqu’on y regarde d’un peu plus près, à l’aube de la dixième journée (donc au quart de notre championnat), il y a seulement huit points d’écart entre Angers, troisième et le FC Otis ascenseur, pardon, le FC Metz.

Depuis le début de saison les strasbourgeois semblent peiner loin de leurs bases avec seulement un point glané pour le moment. Bon dernier au classement à l’extérieur. Mais voilà sur le classement à domicile, nous sommes seulement seizième.

Matz Sels, le dernier rempart du RCSA (Photo Franck KOBI)

Cela étant, comme l’OM a pour fâcheuse habitude de « réveiller les morts », c’est-à-dire relancer les équipes en difficulté, il faudra tout de même se méfier. Toujours sans Payet qui purgera son dernier match de suspension pour débilité profonde, sans Thauvin, pour cause de blessure pour le moins étonnante – je n’arrive toujours pas comprendre comment il a réussi à se blesser aussi gravement juste en trébuchant sur une margelle ! -, sans Gonzalez/Gomez/Rodriguez pour cause de blessure, aussi, il faudra enfin trouver des réponses offensives qui permettront de tromper la vigilance de l’excellent Matz Sels capable souvent de maintenir les siens à flot.

Dernier match avant le plat de résistance

La première bonne nouvelle, si tant est qu’elle en soit une est que nous récupérons Boubakar Kamara, qui pourrait être associé au jeune Lucas Perrin, lui qui a à qui on prédisait le pire et qui a plutôt correctement assuré l’intérim, finalement. Après tout pourquoi pas. Ces deux jeunes se connaissent bien et associer l’un des deux à Caleta-Car serait peut-être plus risqué. D’une il est somme toute assez limité techniquement et manque assurément de confiance. Surtout face à l’attaquant musculeux et athlétique Alsacien Ajorque, Lucas Perrin pourrait être une meilleure réponse qu’un Caleta-Car souvent léger (malgré son gabarit) dans l’engagement et la rugosité des duels de notre championnat.

Ajorque, RSCA (Photo Franck KOBI)

D’autant qu’ensuite l’OM enchaînera Paris, Monaco (en coupe de la Ligue), Lille et terminera par le Lyon de Rudi Garcia, tout fraîchement nommé entraîneur (et nul doute qu’avec les arbitres de son côté, on devrait moins l’entendre chialer). Chaud les marrons !

La deuxième bonne nouvelle est que nous récupérons Kevin – c’est quand que tu nous mets des paillettes dans les yeux ? – Strootman qui sera sans doute revigoré par un passage en équipe nationale et qui permettra sans doute de solidifier un peu plus le milieu de terrain. Par ailleurs, Morgan Sanson sera suspendu et au delà des cheveux gris en moins que cela nous évitera à chacune de ses glissades dans des zones dangereuses du rectangle vert. Lopez et Rongier pourraient être les deux autres milieux de terrain dans le 4-3-3 habituel de Villas-Boas.

SchengenXit

La troisième bonne nouvelle est que le Brexit va mettre une sacrée pagaille en Premier League, car si aucun accord n’est trouvé d’ici au 31 octobre, la loi relative à la libre circulation des travailleurs au sein de l’espace Schengen, joueurs de foot compris, ne sera plus valable pour l’Angleterre. De fait, tous les joueurs non Anglais seront considérés comme des étrangers. Il n’y aura pas de Visa pour tout le monde. Le revers de la médaille, c’est qu’on pourra plus arnaquer un club anglais avec Sanson. Mais comme nos dirigeants nous ont prouvé que l’anticipation était leur point fort, ne nous inquiétons pas…

Quel rapport avec le match de l’OM, me demanderez-vous ? Aucun, on avait juste envie de vous en parler.

Sinon l’attaque sera sans doute composée de Benedetto qui, malgré la défaite en Picardie, a retrouvé le chemin des filets lors du dernier match, Valère Germain et Radonjic. Il serait peut-être intéressant de débuter le match avec Saîf-Eddine Khaoui qui, à chacune de ses apparitions, a montré, quelques bonnes choses (un peu, si si).

Quelle que soit le composition du onze de départ du coach portugais lors du dernier match de la dixième journée, il est, à n’en pas douter, que la bataille sera rude et qu’il devra préparer ses hommes à livrer un combat de tous les instants, tant les strasbourgeois savent se montrer généreux dans les efforts. Éviter pour une fois d’être les premiers à encaisser un but pour au final glaner trois points très importants avant une série de matchs pour le moins compliqués.

Allez l’OM !

 

Vous avez apprécié l'article ? Partagez-le...
avatar

A propos de Tacle Glacé


Supporteur de l'OM depuis sa naissance et même avant j'étais un spermatozoïde engagé !
Article lu 451 fois, écrit le par Tacle Glacé Cet article a été posté dans Avant-match et taggé , , . Sauvegarder le lien.

Une Réponse pour J 10 | OM-RCSA : le JHExit !

  1. Merci ! pas facile de se transcender toutes les semaines avec notre OM , mais superbe idée ce brexit qui n’ arrive jamais !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.